Live now
Live now
Masquer
En plus de la taxe rose, les femmes paient une inflation rose rayon mode
Actualité mode

La mode femme devient de plus en plus chère : c’est l’inflation rose

La taxe rose renvoie au fait que les produits « pour femmes » coûtent plus cher que leurs équivalents « pour hommes ». Eh bien cet écart de prix ne ferait que croître, comme vient de le chiffrer la Suisse.

Vous connaissez la taxe rose ? C’est ainsi qu’on surnomme le fait qu’un même produit, en fonction de s’il est vendu au rayon femme ou homme, coûtera plus cher côté féminin que masculin. Cela s’observe aussi bien sur des rasoirs, que des t-shirts. En 2016, une étude menée par le Département de la consommation de la ville de New York avait comparé 800 produits et noté qu’en moyenne, les articles féminins coûtent 7% plus chers que leurs homologues masculins.

Les vêtements femmes coûtent 6,5% plus chers qu’en 2000, contre 0,3% chez les hommes

Aujourd’hui, la Suisse avance des chiffres encore plus inquiétants : l’inflation rose. Le média NZZ am Sonntag, (le titre de l’édition dominicale du quotidien germanophone zurichois Neue Zürcher Zeitung), a réalisé sur la base de l’indice des prix à la consommation de Comparis, une étude éclairante, relayée par Le Temps. Les vêtements pour femmes coûtent aujourd’hui 6,5% de plus qu’en 2000. Alors que pour les hommes, sur la même période, la hausse ne s’élève qu’à 0,3%.

Interrogé par NZZ am Sonntag, l’expert consommation de Comparis, Michael Kuhn, suppose qu’une augmentation de la marge que se font les marques sur les vêtements pour femmes serait en cause :

« Du point de vue de la concurrence, il n’y a pas de raison apparente pour que la mode féminine soit devenue plus chère, alors que ce n’est pas le cas pour la mode masculine et la mode enfants. »

Cette inflation rose peut sembler injuste aux yeux du grand public mais n’est que pure logique commerciale en terre capitaliste. Reste à prouver si ce qui vient d’être étudié en Suisse s’avère valable dans le reste de l’Occident comme en France.

Comment les marques de mode expliquent la taxe rose

Les marques de mode avancent tout de même plusieurs arguments pour tenter de justifier cette taxe rose, notamment analysée par Business of Fashion en 2016.

En plus de la taxe rose, les femmes paient une inflation rose rayon mode
En plus de la taxe rose, les femmes paient une inflation rose rayon mode. © pexels-mentatdgt-1676102.

Premièrement, un travail de cintrage supplémentaire justifierait cet écart de prix. Cet effort serait d’ailleurs souvent dilué sur l’ensemble de la ligne femme, si bien qu’on paye un peu plus cher un t-shirt basique pour contribuer à ce que la robe richement brodée ne paraisse pas trop onéreuse, par exemple. Et comme une collection femme s’avère souvent plus foisonnante qu’une pour homme, elle représente aussi davantage de risques financiers. Une marque peut donc choisir de la vendre plus cher afin d’augmenter ses chances de la rentabiliser. Bref, les femmes ont toujours bon dos en matière de mode.

À lire aussi : Cette extension gratuite propose des alternatives éthiques à la fast-fashion… mais à quel prix ?

Les Commentaires
8

Avatar de Sabine Joon
1 septembre 2022 à 05h06
Sabine Joon
Il faut acheter en friperie. De nos jours a part les sous vêtements y a pas d intérêt à acheter neuf sachant la piètre qualité de cette dernière même chère. On est plus dans le temps de l'abondance il faut apprendre à vivre avec moins et mieux et développer l économie circulaire et l occasion. On a assez de vêtements pour ça.
Oui, je suis d'accord, surtout avec les enfants, il n'y a pas vraiment d'intérêts. On gaspille énormément à acheter du neuf, alors que souvent dans des petites brocantes, on trouve des vêtements parfois jamais utilisés.
1
Voir les 8 commentaires

Plus de contenus Actualité mode

Actualité mode
Pourquoi le t-shirt White Lives Matter de Ye (Kanye West) scandalise la fashion week

Pourquoi le t-shirt « White Lives Matter » de Ye (Kanye West) scandalise la fashion week

Anthony Vincent

05 oct 2022

Actualité mode
Rubi Pigeon et Alice Léger, invitées du JT Mode du 11 octobre 2022

Fashion week, upcycling et sac-investissement : le JT Mode parle des dessous du style sur Twitch

Anthony Vincent

04 oct 2022

Actualité mode
La dernière campagne Denim de Kiabi

Kiabi s’essaye à la location de vêtements : bonne ou mauvaise idée ?

Anthony Vincent

04 oct 2022

1
Actualité mode
Défilé Balenciaga printemps-été 2023

Balenciaga fait défiler ses vêtements de luxe dans la boue : la provocation de trop ?

Anthony Vincent

03 oct 2022

Actualité mode
La supermodèle Bella Hadid pour le final du défilé Coperni printemps-été 2023

Pour son défilé, Coperni a créé une robe en spray directement sur la top Bella Hadid

Anthony Vincent

03 oct 2022

Actualité mode
Karl-Lagerfeld-dessine-Fendi

Le Met Gala 2023 aura pour thème… Karl Lagerfeld qui aura droit à son expo mode posthume

Anthony Vincent

30 sep 2022

2
Chaussures
Capture d’écran 2022-09-30 à 16.02.00

Santiags, boots carrées ou sneakers rondes : les tendances chaussures de cet automne-hiver

Anthony Vincent

30 sep 2022

Actualité mode
Deux femmes en train de déplier des vêtements pexels-polina-tankilevitch-5585849

Le gouvernement français envisage 5 mesures pour des vêtements plus durables et contre le gaspillage

Anthony Vincent

30 sep 2022

1
Actualité mode
Cher et Olivier Rousteing ont clôturé le défilé Balmain printemps-été 2023

Cher défile pour Balmain car son style « Strong enough » survivrait même à l’apocalypse

Anthony Vincent

30 sep 2022

Actualité mode
Camaieu liquidé, c’est 2600 postes supprimés

Camaïeu officiellement placé en liquidation judiciaire : 2600 postes sont supprimés

Anthony Vincent

29 sep 2022

6

La mode s'écrit au féminin