Live now
Live now
Masquer
documentaire-le-prix-a-t-il-un-sexe-woman-tax
Actu en France

Le documentaire « Le prix a-t-il un sexe ? » étudie la fameuse « Woman tax » sexiste

11 mar 2016 2
France 5 diffusera ce dimanche 13 mars à 20h40 Le prix a-t-il un sexe ?, un documentaire édifiant sur la « Woman tax ».

La « Woman tax » est pointée du doigt dans un documentaire diffusé ce dimanche 13 mars à 20h40 sur France 5, Le prix a-t-il un sexe ?. Ce surcoût, aussi nommé « taxe rose » en français, désigne le fait que des produits sont vendus plus chers dans leur version « pour femmes » que dans celle « pour hommes ».

big-womantax-surcout-femme-tumblr

La journaliste et auteure du film, Camille Roperch, a été interviewée par le Figaro TV. Avec ses propres mots, elle explique le marketing genré qui est celui qui produit cette différence de prix.

« C’est un marketing qui est très clairement orienté en fonction de notre genre féminin ou masculin, c’est-à-dire des produits qui sont proposés aux femmes ou aux hommes et qui ont un emballage différent, qui ont une promesse différente et qui sont très séparés dans les rayons. »

«Le prix a-t-il un sexe?» : l'enquête qui décrypte les stratégies marketing

Cette différenciation des prix touche à énormément de secteurs, même si les plus touchés restent les produits cosmétiques et jouets pour enfants. L’auteure explique.

« Le genre est partout dans notre société : dans nos prestations de service, dans nos vêtements […] le genre est signalé à tous les niveaux. »

À lire aussi : Genre et jouets : l’avis d’une sociologue

Des produits qui sont roses pour les filles, bleus pour les garçons… Quand la journaliste du Figaro TV demande à Camille Roperch si il y a une utilité à cette genrification, l’auteure répond sans retenue.

« Ce qui est sûr c’est que ça marche ! (…) Les marques se sont bien rendues compte qu’en vendant deux gammes différentes, une pour les femmes une pour les hommes, elles vendaient plus de produits, et les consommateurs n’ont pas forcément conscience de ça. »

Le problème, c’est que cette taxe rose n’est pas forcément justifiée par la différence de produit. Camille Roperch n’hésite pas à prendre exemple sur deux crèmes visages pour hommes et femmes de L’Oréal. Après quelques recherches, seul un petit ingrédient les diffère et son coût ne peux excuser cet écart de prix entre les deux produits.

Si la marque accuse la recherche pour expliquer cette différence de prix… Il se trouve que ce budget est minuscule par rapport à celui de la publicité. L’auteure du documentaire précise que quand on achète une crème de marque :

« On paye les égéries, les campagnes de communication… Ça rentre dans le prix d’un produit. »

Alors à notre niveau, comment peut-on agir ? Camille Roperch recommande à tous de faire attention à nos achats, de ne pas hésiter à changer de rayon afin de comparer le prix proposé si une autre version existe pour un autre genre.

Les entreprises peuvent tenter d’appliquer ce marketing genré à l’ensemble de leurs produits, mais si ça ne marche plus, elles arrêteront.

Les Commentaires
2

Avatar de Hellaraun
13 mars 2016 à 11h41
Hellaraun
De quoi nous rappeler que l'humain de base est un mâle, et que le féminin n'est qu'une déclinaison de l'individu masculin.
...bon, je vois peut-être le mal partout.
Non non, c'est pas toi, on a carrément eu des théories philosophiques/scientifiques là-dessus pendant des siècles. Des fichus siècles, quoi. Et ensuite ça a évolué en "il y a deux natures radicalement différentes, masculine et féminine", tu parles d'un progrès. Lalala, il reste du boulot !
2
Voir les 2 commentaires

Plus de contenus Actu en France

La masculinité, facteur aggravant dans les accidents de la route.
Société

Comment la masculinité toxique aggrave les risques d’accidents de la route

Elisa Covo

08 fév 2023

Lifestyle

Changer les codes de la Saint-Valentin ? Mélodie, 23 ans, m’a donné sa vision du 14 février

Humanoid Native
[Site web] Visuel horizontal Édito (22)
Société

PPDA : pourquoi la publication du livre « Le Prince noir » pose problème

Pancarte de manifestation
Société

Inscription de l’IVG dans la Constitution : réelle avancée ou mesure symbolique ?

Sihem Belouahmia
Société

Féminicide de Sihem Belouahmia : pourquoi les mots sont importants

Elisa Covo

03 fév 2023

10
Julien Bayou à l'Assemblée nationale
Société

La cellule d’enquête interne d’EELV annonce la clôture du dossier Julien Bayou

Elisa Covo

02 fév 2023

hemicycle-2017-300
Société

Le Sénat se prononce en faveur de la constitutionnalisation de l’IVG

eric dupond moretti loi protection mineurs crimes sexuels
Actu en France

Eric Dupond-Moretti : son fils Raphaël accusé de violences conjugales

Élodie Frégé se confie sur son rapport compliqué à l'alcool dans un podcast décomplexant
Actu en France

Élodie Frégé se confie sur son rapport compliqué à l’alcool dans un podcast décomplexant

Anthony Vincent

26 jan 2023

Capture d’écran 2023-01-25 à 10.19.09
Actu en France

Condamné pour « corruption de mineurs », le président de la Ligue nationale de handball démissionne

darmanin
Actu en France

Le non-lieu pour viol de Gérald Darmanin a été confirmé en appel

Manon Portanier

24 jan 2023

1

La société s'écrit au féminin