Live now
Live now
Masquer
La mairie de Paris décroche les pubs pour le livre transphobe des TERF les plus célèbres de France // Source : Capture d'écran Twitter
Actualités France

La mairie de Paris décroche les pubs pour le livre transphobe des TERF les plus célèbres de France

Mercredi 17 avril, Emmanuel Grégoire, premier adjoint à la mairie de Paris a demandé le retrait d’une publicité pour le livre « Transmania » de Dora Moutot et Marguerite Stern, une « enquête » sur les prétendues « dérives de l’idéologie transgenre ».

« La honte sur notre ville », a dénoncé sur X la drag queen Kam Hugh, vue dans Drag Race France. Et pour cause, elle a appelé la mairie de Paris et Anne Hidalgo à agir contre une publicité « ouvertement transphobe » dans les rues de la capitale, qui fait la promotion du livre Transmania de Dora Moutot et Marguerite Stern, décrit comme une « enquête sur les dérives de l’idéologie transgenre ».

« Comment une publicité ouvertement TRANSPHOBE peut-elle être acceptée à Paris ? »

La publicité ayant comme inscription : « quand l’idéologie transgenre s’infiltre dans toutes les sphères de la société, ou l’histoire de l’un des plus gros casses conceptuels su siècle. »

« Un livre écrit par des arriérés en quête de reconnaissance, leurs combats mal placés et transphobes ne méritent en aucun cas l’aval de Paris ou de n’importe quelle publicité ! », fustige Kam Hugh, qui en a profité pour interpeler la société JCDecaux France, propriétaire du panneau sur lequel est affichée la publicité. « Il suffit donc de payer pour afficher sans honte des propos transphobes ? »

La publicité Transphobe des TERF va être retirée, JCDecaux présente ses excuses

Un appel qui a été entendu, puisque mercredi 17 avril, Emmanuel Grégoire, premier adjoint d’Anne Hidalgo à la mairie de Paris, a répondu : « La transphobie est un délit. La haine de l’autre n’a pas sa place dans notre ville. Paris n’est pas la vitrine de cette haine crasse ». Il a également dénoncé « la phrase d’accroche qui accompagne » cette publicité, qu’il décrit comme « manifestement transphobe et complotiste. C’est du mercantilisme nauséabond, accrocheur et caricatural. »

À lire aussi : On ne devient pas trans par « pression sociale » prouve une étude sur la dysphorie de genre

Il a annoncé ensuite avoir saisi JCDecaux, le groupe en charge de l’affichage publicitaire, pour demander le retrait de la publicité. Ce dernier est en train de procéder au retrait de ces publicités, « du fait des propos véhiculés sur le visuel », ont-ils déclaré auprès de BFM TV, estimant qu’il était « contraire à notre charte de la déontologie de la communication extérieure ». Le groupe a également présenté ses « excuses aux personnes que ces affiches ont pu heurter ».

De leur côté, Dora Moutot et Marguerite Stern ont dénoncé un acharnement autour de leur « enquête ». Elles estiment que le retrait de cette publicité est de la « censure » ainsi qu’une atteinte à la liberté d’expression, et blâment le « wokisme ». Pour rappel, tenir des propos transphobes est puni par la loi.


Écoutez Laisse-moi kiffer, le podcast de recommandations culturelles de Madmoizelle.

Les Commentaires

1
Avatar de Hilaze
18 avril 2024 à 10h04
Hilaze
"On dirait que dépenser de l'argent suffit à faire paraître des propos transphobes"
Eh bien, malheureusement... oui, c'est un fait, l'argent permets d'acheter de la visibilité, quel que soit le message que l'on veut transmettre... Ça me rappelle un chapitre du livre Sapiens, qui faisait un parallèle entre nos relations à l'argent aujourd'hui et la religion en général, où l'auteur soutenait que les codes de l'argent aujourd'hui correspondent à ceux des religions autrefois.
0
Réagir sur le forum

Plus de contenus Actualités France

Source : Capture d'écran Youtube
Société

Poupette Kenza accusée d’avoir tenu des « propos antisémites », la Dilcrah saisit la justice

5
Lifestyle

Fête des Mères : 5 idées d’activités cocooning pour se faire plaisir

Humanoid Native
Deux femmes s'embrassent sous un drapeau arc-en-ciel, symbole LGBT © Gustavo Fring de la part de Pexels
Société

La Gen Z, plus LGBT+ que ses ainées ? Une étude le confirme

7
Grâce à Judith Godrèche, l'Assemblée envisage une commission sur le travail des mineur·e·s dans le cinéma et la mode.jpg // Source : Capture d'écran YouTube de LCP - Assemblée nationale
Actualités France

Grâce à Judith Godrèche, l’Assemblée se dote enfin d’une commission pour protéger les mineurs dans le cinéma et la mode

Un couple d'homme en train de s'occuper de leur bébé né par Gestation pour Autrui // Source : alvarostock
Daronne

Timothée a fait le choix d’une GPA éthique : « si le consentement est éclairé, les femmes ne sont pas exploitées »

bulletin-salaire // Source : URL
Actualités France

Les fiches de paie vont bientôt être simplifiées, et ce n’est pas forcément une bonne nouvelle

10
Hanny Naibaho festival
Actualités France

Ce festival mythique pourrait bien diparaître (et on est trop triste)

Source : TF1 - Capture d'écran de l'émission Sept à Huit
Actualités France

Les nouvelles mesures autoritaires de Gabriel Attal pour lutter contre les violences entre mineurs

16
Bâtiments du 4° bataillon de l'école spéciale militaire de Saint-Cyr Coetquidan ; au premier plan, celui de la 13e compagnie en 2018 // Source : Wikimedia Commons / Alain.Darles EOR Saint-Cyr à Coetquidan 1971 / Licence Creative Commons
Actualités France

Violences sexistes et sexuelles à l’académie militaire de Saint-Cyr Coëtquidan : l’enquête choc de FranceTV

4
macron coupe du monde
Actualités France

Emmanuel Macron mécontente 3/4 des Français·e·s (et surtout les femmes), selon un nouveau sondage

1
C'est au collège Arthur Rimbaud qu'a eu lieu l'agression de Samara, 13 ans, suite à des semaines de cyberharcèlement via des comptes Fisha // Source : Capture d'écran vidéo Twitter
Actualités France

Agression de Samara, 13 ans, à Montpellier : c’est quoi un compte fisha, au cœur de l’affaire ?

2

La société s'écrit au féminin