Live now
Live now
Masquer
On ne devient pas trans par pression sociale prouve une étude sur la dysphorie de genre
Santé

On ne devient pas trans par « pression sociale » prouve une étude sur la dysphorie de genre

Une étude confirme que les jeunes n’entament pas de transition de genre à cause d’un « effet de mode » qui affecterait surtout les personnes assignées femme à la naissance, comme l’argumentent souvent des politiques transphobes.

Nombreuses sont les personnalités politiques occidentales à arguer que les jeunes se poseraient beaucoup de questions sur leurs genres, voire entameraient des transitions par effet de mode et pression sociale. Alors que les droits des personnes trans sont continuellement menacés, un article scientifique publié par Pediatrics (sérieuse revue médicale éditée par l’académie des pédiatres états-uniens depuis 1948) vient leur couper l’herbe sous le pied.

Parmi les personnes trans, le ratio AMAB:AFAB est de 1,2:1

Sortie le 3 août 2022, l’étude scientifique a été menée par des chercheuses et chercheurs du Fenway Institute de Boston. Ensemble, ils commencent par tenter d’évaluer le nombre de personnes concernées. Parmi l’ensemble des personnes trans, l’écart s’amenuise entre le nombre de personnes assignées masculines à la naissance (AMAB) et le nombre de personnes assignées féminines à la naissance (AFAB).

C’est ce ratio que fabulent (en imaginant qu’il y a beaucoup plus de personnes trans AFAB que de personnes trans AMAB) et instrumentalisent souvent certains politiques pour criminaliser des soins médicaux d’affirmation de genre, aux États-Unis et dans d’autres pays occidentaux.

L’équipe de recherche du Fenway Institute de Boston a donc étudié des données sur l’identité de genre de 2017 à 2019 de personnes adolescentes à travers 16 états, pour en mesurer le ratio AMAB:AFAB. Ces informations ont été croisées avec d’autres sur l’intimidation subie, des pressions et le taux de suicide des personnes transgenres par rapport aux personnes cisgenres. Et voici ce qui en résulte :

« L’analyse a inclus 91 937 adolescents en 2017 et 105 437 adolescents en 2019. En 2017, 2161 (2,4%) participants ont été identifiés comme Transgender and gender-diverse (TGD) [ndlr : personnes dont l’identité de genre diffère de celle qui leur a été assignée à la naissance], avec un ratio AMAB:AFAB de 1,5:1. En 2019, 1640 (1,6%) participants se sont identifiés comme TGD, avec un ratio AMAB:AFAB de 1,2:1.

Les taux de victimisation par intimidation et de suicide étaient plus élevés chez les jeunes TGD que chez leurs pairs cisgenres. »

La vie des personnes trans beaucoup plus menacée que celle des personnes cis

Les chercheuses et chercheurs en concluent que le sexe attribué à la naissance des adolescents TGD aux États-Unis ne semble pas favoriser les adolescents AFAB et ne devrait pas être utilisé pour s’opposer à l’offre de soins médicaux d’affirmation de genre pour les adolescents TGD.

En d’autres termes, les personnes trans assignées femmes à la naissance sont globalement défavorisées, et s’affirmer trans en grandissant ne fait qu’ajouter à leurs difficultés structurelles. Elles ne le font donc pas pour faire leurs intéressantes, s’intégrer ou devenir populaires. Il en va de même pour les personnes trans AMAB par rapport aux personnes cis.

« Les droits des personnes trans sont des droits humains » © inkdrop via Canva
« Les droits des personnes trans sont des droits humains » © inkdrop via Canva

Contester l’hypothèse de « rapid-onset gender dysphoria »

Cette étude d’envergure de Boston vient également en réponse à une hypothèse appelée « rapid-onset gender dysphoria » (ROGD), qu’on pourrait traduire par « dysphorie de genre à apparition rapide ». Cette hypothèse controversée suppose que des personnes pourraient commencer à ressentir une inadéquation avec le genre qui leur aurait été attribué à la naissance une fois à l’adolescence par « contagion sociale » (pression des pairs, volonté de s’intégrer). Et d’après cette supposition fortement contestée par la science, les personnes assignées femmes à la naissance seraient beaucoup plus sensibles, vulnérables, à cette prétendue contagion sociale.

Or, d’un point de vue méthodologie, la bancale hypothèse ROGD se base sur les témoignages de parents d’enfants concernés, et n’a pas pris la peine de consulter les jeunes trans en question. Et en réalité, le ratio AMAB:AFAB montre une légère surreprésentation de personnes trans AMAB par rapport aux personnes trans AFAB, aux États-Unis, actuellement.

Dans les faits, des deux côtés de ce spectre, les personnes trans subissent beaucoup plus de pression, d’intimidation, et d’injonctions aux suicides que les personnes cisgenres. S’annoncer trans ne rend pas magiquement populaire, au contraire : c’est bien la transphobie qui pourrait les réduire au silence ou pire. D’après une étude publiée en novembre 2016, soutenir les personnes trans dans leur volonté de transitionner permet de réduire les risques de tentative de suicide de 65% pour cette frange de la jeunesse surexposée aux violences transphobes.

À lire aussi : Toute la pluralité des transidentités est explorée dans cette série-documentaire aussi accessible que passionnante

Crédit photo de Une : Lina Vanessa Merchan Jimenez de la part de Studio Colombia via Canva

Les Commentaires
10

Avatar de Ariel du Pays Imaginaire
4 septembre 2022 à 19h21
Ariel du Pays Imaginaire
@Horion : juste pour te dire qu'à chaque fois que je lis un de tes commentaires sur la transidentité, j'apprends des choses et je me couche moins bête grâce à toi. Donc merci
7
Voir les 10 commentaires

Plus de contenus Santé

Santé
pexels-sophia-moss-pilule du lendemain contraception

La pilule du lendemain gratuite, sans ordonnance et quel que soit l’âge, c’est pour bientôt

Maëlle Le Corre

21 sep 2022

9
SEXO
Sponsorisé

Oubliez tout ce que vous savez sur les sextoys, LELO présente sa dernière création

Humanoid Native
Actu en France
Capture d'écran de « L'Œil du 20h » France 2.

Vous souffrez d’un cancer ? « Arrêtez votre chimio », rétorque la naturopathe controversée Irène Grosjean

Anthony Vincent

14 sep 2022

13
Bien-être et soin
ok-2-blanchiment

Blanchiments dentaires : les produits maison considérés comme « dangereux et inutiles » par 60 millions de consommateurs 

Barbara Olivieri

13 sep 2022

Santé
pexels-engin-akyurt-suicide

Moins de suicides, mais une santé mentale hautement fragilisée par le Covid-19, pointe l’Observatoire national du suicide

Maëlle Le Corre

08 sep 2022

Pop culture
Zac Efron, en dépression à cause de l’intensité de la préparation physique pour le film Baywatch

Zac Efron, en dépression à cause de l’intensité de la préparation physique pour le film Baywatch

Anthony Vincent

08 sep 2022

4
Musique
Oliver Sim (The xx) révèle être séropositif au VIH et combien ça infuse son premier album solo, Hideous Bastard

Oliver Sim (The xx) révèle être séropositif au VIH dans un clip réalisé par Yann Gonzalez (et dispo sur Mubi)

Anthony Vincent

07 sep 2022

3
Santé
Jane Fonda, diagnostiquée d'un cancer, en profite pour alerter sur le réchauffement climatique et ses conséquences sur la santé

Jane Fonda rend public son cancer afin de sensibiliser à la lutte pour le climat

Anthony Vincent

05 sep 2022

1
Santé
enfant trisomique

Trisomie 21 : nouvel espoir, après la découverte d’un traitement contre le déclin des fonctions cognitives

La Rédaction

02 sep 2022

Société
femme médecin

Les femmes médecins sont moins payées que leurs confrères…parce qu’elles écouteraient plus leurs patients

Maya Boukella

30 août 2022

10
Santé
Qui est Irène Grosjean, la naturopathe controversée qui agite la sphère médicale

Qui est Irène Grosjean, la naturopathe controversée qui agite médecins et Doctolib

Anthony Vincent

23 août 2022

59

La vie s'écrit au féminin