Live now
Live now
Masquer
jennifer-lawrence-oscars-conference-presse-180×124
Cinéma

Jennifer Lawrence aux Oscars : l’hilarante conférence de presse

Jennifer Lawrence a répondu aux questions de journalistes après avoir reçu son Oscar. Voici une compilation de ses réponses les plus drôles.

J’ai une confession à vous faire : je n’ai jamais vu un seul film avec Jennifer Lawrence. Pourtant, j’ai pour elle un petit crush – même si je la laisse à Jack Parker qui éprouve pour elle un amour sans limite. La raison de cette affection est due à sa vraie fausse aisance en interview, à l’humour qu’elle met dans chacune de ses réponses. Alors forcément, quand elle reçoit l’Oscar de la meilleure actrice pour son rôle dans Happiness Therapy (fais un petit tour par ici pour le palmarès complet de la cérémonie !), qu’elle est encore sous le choc, qu’elle a un peu bu et qu’on lui pose des questions très sérieuses juste après qu’elle a reçu sa statuette, le résultat est à son image : cool, détendu et ponctué de son rire communicatif.

La conférence commence avec une question d’un journaliste qui lui demande ce qu’il s’est passé pour qu’elle tombe dans les escaliers lorsqu’elle est allée chercher sa récompense sur scène. Après avoir ironiquement fait croire qu’elle l’avait fait exprès, elle renchérit : « Qu’est-ce que vous voulez dire par « Qu’est-ce qu’il s’est passé ? », regardez ma robe ! J’ai essayé de monter des escaliers avec cette robe, voilà ce qu’il s’est passé ». Et si vous vous demandez ce qu’elle a pensé en premier après sa chute, c’est simple : « Un gros mot que je peux pas dire. Ça commence par un f [un p en français] ».

Ma question préférée, c’est quand même celle du journaliste qui lui demande qu’elle a été le processus de préparation pour la soirée des Oscars. « Quel a été le procédé ? Je sais pas, je me suis réveillée et j’ai mis la robe et puis elle m’allait et, euh… J’ai pris une douche et… Je sais pas, c’est ce que j’ai fait, et puis on m’a maquillée et coiffée. Et après je suis venue aux Oscaaaars ! Je suis désolée, j’ai pris un shot avant de venir ».

Jennifer Lawrence nous le prouve à nouveau : elle est définitivement le genre de personnes à qui on peut faire le coup du « tire sur mon doigt » sans craindre un regard désapprobateur.

Edit – Ce que j’ai fait au-dessus, c’est un peu du fangirling sur Jennifer Lawrence. Eh ben figure-toi que Jennifer Lawrence fangirle aussi, comme tu pourras le constater dans la vidéo ci-dessous suggérée par Celestin (merci à elle !) : quand Jack Nicholson lui dit deux trois mots élogieux pour la féliciter de son Oscar, elle craque son slip :


Écoutez Laisse-moi kiffer, le podcast de recommandations culturelles de Madmoizelle.

Les Commentaires

45
Avatar de Dreambreaker
15 mars 2013 à 21h03
Dreambreaker
Je ne l'aime pas, je ne la déteste pas, elle me laisse juste froide et indifférente. J'ai du mal à comprendre l'engouement autour d'elle, mais... Why not ?
0
Voir les 45 commentaires

Plus de contenus Cinéma

saint-valentin-films-sexy-netflix
Culture

Les 7 films les plus sexy à voir sur Netflix, seule ou à plusieurs

16
Mode

Quelle est la meilleure culotte menstruelle ? Notre guide pour bien choisir

Humanoid Native
Bande-annonce de Challengers // Source : MGM
Culture

Les scènes de sexe de Challengers vont beaucoup vous étonner, voici pourquoi

chihiro // Source : Studio Ghibli
Culture

Votre studio d’animation préféré recevra une Palme d’or d’honneur à Cannes, et c’est du jamais vu

Tu mérites un amour // Source : Hafsia Herzi
Culture

Hafsia Herzi, actrice et réalisatrice : « Je réalise des films pour ne pas dépendre du désir des autres »

Love Lies Bleeding
Culture

Insultes lesbophobes, violences : des homophobes saccagent une séance de Love Lies Bleeding, avec Kristen Stewart

1
Les reines du drame // Source : Alexis Langlois
Cinéma

Festival de Cannes : on connaît enfin la liste de (presque) tous les films projetés

His house // Source : Netflix
Cinéma

Les 15 meilleurs films d’horreur sur Netflix à voir absolument

4
 Hannah Gutierrez-Reed // Source : The Wrap
Culture

« Amateure », « négligente » : l’armurière de Rust d’Alec Baldwin condamnée à 18 mois de prison

Anatomie d'une chute
Culture

Merci Judith Godrèche : les enfants seront désormais accompagnés sur les tournages

1
Semaine de la critique 2024 / Hafsia Herzi
Culture

La Semaine de la critique, notre sélection préférée à Cannes, a dévoilé ses films en compétition

La pop culture s'écrit au féminin