Live now
Live now
Masquer
lilo-et-stitch-disney-anniversaire
Cinéma

J’ai redécouvert le film Lilo et Stitch et les différents thèmes qu’il aborde

En 2002, j’avais 10 ans et c’est l’âge auquel j’ai découvert le film Lilo et Stitch. Mais aujourd’hui avec un regard d’adulte, j’ai une lecture différente de ce Disney qui mérite plus de lumière.

Même si je n’avais pas revu Lilo et Stitch depuis des années, je reste très attachée à ce film pour diverses raisons. Ayant grandi seule avec ma mère, et étant à la recherche de représentations de cultures autre qu’occidentale étant métisse dans un village du sud-ouest, ce film a été une bouffée d’air frais. Alors, à l’approche de mon trentième anniversaire, je me suis fait un petit plaisir et j’ai revu ce chef d’œuvre des studios Disney.

Pour celles qui n’auraient pas eu la chance de le visionner voici un petit résumé sans spoiler. Dans une autre galaxie que la notre, un savant fou nommé Jumba met au point une expérience génétique appelée sobrement 6.2.6. Un spécimen d’une nouvelle espèce « résistante aux chocs, au feu, qui réfléchit plus vite qu’un super ordinateur, peut voir dans le noir et soulever des objets 3000 fois plus lourds que lui. Il a été créé avec un instinct de destruction ».

Condamnée à l’exil sur un astéroïde, l’expérience 6.2.6 arrive pourtant à s’échapper et atterrit sur la planète Terre et plus précisément sur l’île d’Hawaï. Une fois sur place, 6.2.6 se fait passer pour un chien, et est adopté par Lilo et Nani, deux sœurs qui viennent de perdre leurs parents tragiquement. Lilo une petite fille très imaginative le renomme alors Stitch !

Là où les choses se corsent, c’est que le conseil responsable de son exil charge un de leur membre ainsi que le génie diabolique responsable de sa création de le ramener dans leur galaxie. Bien évidemment Stitch ne se laissera pas attraper aisément… Auprès de Lilo et Nani il commencera même à développer des sentiments et des émotions. De leur côté les deux sœurs luttent pour rester ensemble en famille, contre l’avis des services sociaux.

lilo-et-stitch-film-disney-anniversaire

La famille comme thème central du film

Vous l’aurez compris, ce film soulève de nombreuses questions qui résonnent encore vingt ans plus tard. La plus importante reste la notion de famille. D’ailleurs la devise des sœurs, inculquée par leur père et qui reste une des citations les plus célèbres du film est :

« Ohana signifie famille. Famille signifie que personne ne doit être abandonné ni oublié. »

Lilo et Stitch

C’est un des premiers films Disney qui met en scène une famille sans parents, et formée par deux soeurs, qui doivent réapprendre à vivre sans leurs parents décédés dans un accident de voiture, tout cela dans l’Hawaï d’aujourd’hui.

Pour la première fois, il ne s’agit pas d’une orpheline dans un univers médiéval contraint à faire des tâches domestiques ou tomber amoureuse d’un prince. Mais plutôt de Nani qui doit mettre sa vie de côté, pour obtenir un job alimentaire qui lui permettra d’élever sa soeur cadette Lilo, qui se sent extrêmement seule depuis la mort de ses parents.

Car ce que soulève également Lilo et Stitch, c’est le deuil des êtres chers, comment continuer à vivre après leur départ, sans repère. Pour Lilo qui est encore très jeune, il s’agit de se construire sans quelqu’un pour lui inculquer certains codes sociaux mais également pour la rassurer.

Même si celle-ci a déjà bien intégré la notion de bien et de mal, la solitude dans sa maison familiale lui pèse… Ses camarades de classe ne font rien pour arranger les choses. Elles semblent faire preuve d’une totale absence d’empathie envers Lilo, et la rejettent sans cesse quand elle essaye de faire un pas vers elles.

« C’est encore moi, j’ai besoin d’un ami, de quelqu’un qui ne m’abandonnera jamais. Je sais pas envoyez-moi un ange… L’ange le plus gentil du monde. »

Lilo faisant une prière devant ce qu’elle croit être une étoile filante
lilo-et-stitch-anniversaire-film-disney

Apprendre à accepter l’autre

C’est dans ce climat plutôt dramatique que Stitch arrive dans la vie des filles, afin d’échapper à ses ravisseurs. Lilo voit en lui une occasion de ne plus être seule, mais s’aperçoit très vite que Stitch n’y met pas du sien… Sous la menace de son éducateur de ne pas pouvoir garder son animal de compagnie, elle se met en tête d’en faire un citoyen modèle, à l’image de son idole Elvis Presley.

Ce qui amène une autre thématique : le rejet des autres. Tout comme Lilo, Stitch cherche à se fondre dans le paysage afin d’être accepté par le monde qui l’entoure. Malgré leurs efforts, leur bonne volonté et leurs remisent en question ils n’y parviennent pas. D’ailleurs les autres ne manquent pas une seule occasion de leur rappeler qu’ils sont bizarres, différents ou laids. En bref qu’ils ne rentrent pas dans les cases définies par une société « bien pensante ».

« On a beau y mettre la meilleure volonté, parfois les choses ne se passent pas comme on le voudrait. Car parfois les choses doivent changer… Et parfois ça vaut même beaucoup mieux… »

Nani tente de réconforter Lilo

Au contact de Lilo, Stitch prendra conscience de la notion de famille, et que celle-ci n’est pas seulement formée de personnes du même sang. Elle peut être constituée par des êtres qui nous aiment et nous acceptent avec nos qualités et nos défauts. Être nuisible pour une personne ne veut pas dire que vous serez nuisible pour tout le monde. Lilo a d’ailleurs été attirée par les différences de Stitch et a fait ressortir le meilleur de lui-même.

« C’est ma famille, je l’ai trouvé tout seul sans l’aide de personne. Elle est petite et brisée, mais elle me convient.

Stitch
lilo-stitch-nani-disney-film

Lilo et Stich était une première du genre pour Disney

D’ailleurs ce film met en lumière bien d’autres thématiques, notamment l’ethnocentrisme dont j’aimerais dire quelques mots. Dès les premières images du film, il est facilement observable que l’une des passions de Lilo est de prendre en photo les touristes stéréotypés.

Principalement des blancs qui se laissent brûler sur la plage jusqu’au coup de soleil, qui dégustent des mets transformés plus que de raisons et possèdent une manière de vivre occidentalisée. Évidemment, en étant petite fille ce loisir m’avait juste semblé bizarre, aujourd’hui il me semble ultra intéressant. Pour une fois ce sont les locaux d’habitude pris en photo, qui prennent les photos.

C’est une critique des touristes qui se rendent à l’autre bout du monde sans savoir profiter des diversités culturelles que leur destination a à leur offrir. Dans Lilo et Stitch ils sont d’ailleurs souvent tournés en ridicules, ce qui ajoute du comique de situation à l’ensemble.

Alors vous l’aurez compris, si vous ne l’avez pas encore vu dépêchez-vous de vous connecter à votre compte Disney+. Ce film a vingt ans cette année, et me fait encore rire et monter les larmes encore aujourd’hui. Ces personnages sont attachants tous autant qu’ils sont et vous pourrez facilement vous identifier en eux. Quant à Stitch, il est devenu, en un temps record, un permanent incontournable et apprécié de la galaxie Disney.

Si vous êtes friands de l’univers de Lilo et Stitch, sachez qu’il existe également Stitch le film, Lilo et Stitch 2 ainsi que deux séries : Lilo et Stitch la série, et Leroy et Stitch.

À lire aussi : « Faire famille sans homme, c’est politique » : rencontre avec Matergouinité

Les Commentaires
16

Avatar de Sophie Castelain-Youssouf
10 octobre 2022 à 16h27
Sophie Castelain-Youssouf
Pour e qui est des photos que Lilo prend: il y avait cette scène coupée au montage, et que j'ai découvert bien après le film, une fois adulte, qui rend vraiment explicite pas mal de trucs sur les touristes et le racisme. Je la trouve intéressante alors je la partage

@Charockie je crois que Hawai'i est considéré comme faisant partie de la Polynésie - la culture et la langue du peuple hawaïen est clairement polynésienne en tous cas!
Merci pour ce partage @AprilMayJune je ne connaissais pas l'existence de ces images
1
Voir les 16 commentaires

Plus de contenus Cinéma

aftersun 1
Pop culture

Charlotte Wells : « avec Aftersun, je voulais dépeindre la dépression de manière authentique, désordonnée, compliquée »

Maya Boukella

04 fév 2023

films famille
Cinéma

4 films à regarder en famille

Maya Boukella

03 fév 2023

1
PR_V
Pop culture

Un petit frère : rencontre avec Léonor Serraille, la réalisatrice qui filme ceux qu’on ne voit jamais au cinéma

Maya Boukella

01 fév 2023

disney +
Pop culture

Les 8 meilleurs films à voir sur Disney+

Maya Boukella

29 jan 2023

jared-leto-et-la-methode
Cinéma

Le « Method Acting » des comédiens n’excuse pas le fait d’être un gros con, et ça commence à se savoir

Kalindi Ramphul

28 jan 2023

21
aftersun
Pop culture

Une bande-annonce magnifique et intrigante pour Aftersun de Charlotte Wells avec Paul Mescal

Maya Boukella

27 jan 2023

1
the whale
Cinéma

The Whale : Darren Aronofsky répond que les accusations de grossophobie n’ont « aucun sens »

Maya Boukella

26 jan 2023

14
everything leonine
Cinéma

Aux Oscars, aucune femme nominée dans la catégorie meilleure réalisation

Maya Boukella

25 jan 2023

10
retour à séoul 9
Pop culture

Rencontre avec Park Ji-min, l’actrice féministe de Retour à Séoul, chef d’œuvre sur l’adoption

Maya Boukella

25 jan 2023

scream 6
Cinéma

Scream 6 avec Jenna Ortega se révèle (déjà) dans une bande-annonce sanglante

Maya Boukella

24 jan 2023

La pop culture s'écrit au féminin