Qu’est-ce qui influence ta sexualité ?

D'où viennent tes fantasmes, tes préférences sexuelles, ce que tu aimes ou non au lit ? Voici des éléments de réponse !

Qu’est-ce qui influence ta sexualité ?Unfaithful (film d'Adrian Lyne)

Il y a quelques semaines, la mirifique Mymy m’a proposé de plancher sur un sujet qui m’a donné bien du fil à retordre… Qu’est-ce qui influence notre sexualité ?

Quels rôles jouent notre entourage, notre société, ou encore le porno dans la construction de notre sexualité ?

L’influence de nos parents sur notre sexualité

Trois scientifiques, Emily Cheshire, Christine E. Kaestle et Yasuo Miyazaki, se sont intéressés à l’influence de nos parents, et des relations que nous entretenons à l’adolescence avec eux, sur les trajectoires sexuelles à l’âge adulte.

Leur travail suggère que les parents peuvent avoir une influence significative sur la sexualité de leurs ados, et que cet effet peut parfois persister à l’âge adulte.

Pour faire cet exercice, l’équipe de recherche a récolté les données d’un échantillon de personnes suivies pendant 13 ans (soit le passage de l’adolescence à l’âge adulte).

Les scientifiques ont observé l’impact d’un certain nombre de facteurs sur les trajectoires sexuelles.

Leurs analyses suggèrent par exemple…

  • Que vivre au sein d’une famille monoparentale ou recomposée, ainsi qu’une communication ouverte à propos du sexe semblent corrélés à un plus grand nombre de partenaires sexuels à l’âge adulte
  • Que la religion des parents et la désapprobation des parents à l’égard d’une éventuelle vie sexuelle de l’ado paraît corrélée à un nombre moins important de partenaires sexuels à l’âge adulte
  • Ou encore qu’une communication des parents à propos des « conséquences négatives des relations sexuelles » ne semble pas impacter les comportements.

En étudiant le comportement des participants et participantes pendant ce laps de temps, pendant leur vingtaine puis l’arrivée à la trentaine, les scientifiques peuvent détecter des changements dans l’impact des facteurs familiaux.

La recherche offre un sneak peak pour comprendre l’influence de nos parents sur notre sexualité. Les résultats complets seront sûrement intéressants !

Dans l’attente, elle permet peut-être d’entamer une discussion : que penses-tu de l’influence de tes parents sur ta propre sexualité ? Dis-le moi dans les commentaires !

Maintenant, parlons d’un sujet largement discuté…

L’influence du porno sur la sexualité

L’impact du porno sur la sexualité a (très) souvent été étudié par des recherches, avec des conclusions parfois contradictoires.

Deux scientifiques, Jochen Peter et Patti M. Valkenburg, ont entrepris d’effectuer une revue de la littérature parue entre 1995 et 2015 sur la prévalence, les prédicteurs et les implications de l’usage de la pornographie par les ados.

Leur étude suggère, sans surprise, que ces derniers sont des consommateurs et consommatrices de pornographie.

Mais la « typologie » des comportements varie grandement, de même que la fréquence de consommation et donc, peut-être, son impact.

Selon l’auteur et l’autrice de l’étude, il semble que celles et ceux qui regardent du porno à l’adolescence partagent les caractéristiques suivantes :

  • Seraient plus fréquemment de genre masculin
  • Seraient à un stade plus avancé de leur puberté
  • Auraient tendance à rechercher des sensations
  • Évolueraient dans un contexte familial difficile.

Ce qui ne signifie pas, bien sûr, que tous et toutes les ados aimant le porno sont concernées par toutes ces caractéristiques ! C’est juste ce qu’on appelle une tendance.

Porno, sexualité et stéréotypes de genre

La consommation de pornographie semble corrélée à divers éléments.

En premier lieu, des croyances marquées par des stéréotypes de genre en ce qui concerne la sexualité (sans que l’on puisse définir clairement si ces croyances sont préexistantes à la consommation de porno, ni si celui-ci les renforce).

Le X semble aussi lié à des relations sexuelles « casual » plus fréquentes.

Les scientifiques alertent : leur revue de la littérature apporte des grilles de lecture, qui peuvent parfois être biaisées par le parti pris des recherches existantes, et nécessitent d’être approfondies !

Un autre porno est-il possible ?

L’impact de la pornographie est une question qui suscite des tas d’autres questions, et interroge également le type de contenu consommé.

Le porno est une industrie, qui peut être le reflet d’une société.

Même si d’autres types de productions commencent à apparaître, le contenu disponible actuellement représente une sexualité codée, marquée effectivement par des stéréotypes (de genre ou d’autre chose).

Mais, finalement, est-ce que c’est le porno qui peut être incriminé, ou… le porno disponible actuellement ? Est-ce qu’un autre type de porno peut avoir une autre influence ?

Est-il seulement possible de créer un porno « éthique/responsable » ?

Les questions liées au sujet sont infinies, et honnêtement, mon propre avis sur la question est encore en construction !

Les autres influences sur la sexualité

Nos figures parentales et notre consommation du porno ne sont pas les seules choses qui influencent notre sexualité à l’adolescence et à l’âge adulte, laquelle est sûrement un cocktail de plusieurs facteurs.

D’autres recherches suggèrent par exemple que la consommation d’alcool et de drogue semble associée à des comportements sexuels à risques, de même que le manque de connaissance sur les sexualités.

La sexualité n’échappe pas non plus aux normes culturelles, c’est d’ailleurs l’objet d’une série documentaire disponible du Netflix, Sex & Love Around the World !

La célèbre journaliste Christine Amanpour (qui, je le rappelle, est l’un des modèles de Rory Gilmore) y voyage dans différentes parties du monde et questionne les gens sur leur rapport à l’amour, au couple et à la sexualité.

Comment favoriser une sexualité positive ?

De quelle manière peut-on favoriser une sexualité safe, positive et épanouie, notamment pour les ados et jeunes adultes ?

D’abord en adoptant une communication bienveillante pour aborder le sujet simplement, sans forcer si la personne en face ne souhaite pas avoir cette discussion.

L’essentiel est d’offrir un espace de dialogue, quitte à ne pas s’en servir tout de suite.

Ensuite, il semble important que les « adultes » (parents, éducateurs, éducatrices, pouvoirs publics… bref, les référents) prennent le temps d’aborder LES sexualitéS. Notamment en incluant diverses orientations sexuelles.

L’idée ? Que chacun et chacune puisse s’instruire, s’armer de connaissances !

Et bien évidemment, plus la notion de consentement sera expliquée et mise en avant, plus la société y sera, dans son ensemble, sensibilisée.

Enfin, il me paraît primordial d’autoriser chacun et chacune à avoir une bonne estime de soi. Car s’aimer, ça veut aussi dire s’aimer avec ses plaisirs, désirs, fantasmes voire fétichismes !

Commentaires

Marjowine

Je ne crois pas que mes parents m'ai influencé. La sexualité n'était pas un thème tabou a la maison je pense, mais on en a absolument jamais parlé. Plus tard j'ai une fois eu une conversation avec ma mère a ce sujet, ce n'était pas tendu ou forcé, je pense que j'aurais pu ado lui en parler mais l'idée n'est jamais venue. J'ai fait mon éducations sexuelle avec mes copines, on parlait cul solo ou en couple, et plus tard mon première copain m'a initié a des trucs que j'aurais jamais fait de moi même. Clairement, si je n'avais pas eu les histoires amoureuses que j'ai eu, j'aurais pu avoir une sexualité Toute différente je pense. L'influence est vraiment venue plus tard du coup.
 

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!