Live now
Live now
Masquer
halloween-2018-film
Cinéma

Halloween, le retour d’un psychopathe mythique au cinéma

La franchise Halloween s’agrandit encore d’un nouveau film. Michael Myers et Laurie Strode s’y affronteront dans une lutte finale qui devrait être encore plus sanglante…

En 1978, une légende naissait sous les doigts habiles, presque experts, de John Carpenter.

Une légende reprise et façonnée par plusieurs autres créateurs au fil des années…

Halloween, qu’est-ce que c’est ?

Halloween, le retour d’un psychopathe mythique au cinéma

Halloween, c’est l’histoire lugubre de Michael Myers, qui poignarde violemment sa sœur alors qu’il n’est encore qu’un enfant, la nuit d’Halloween. Suite à quoi il se terre dans le silence et est interné dans un asile psychiatrique.

Quinze ans plus tard, il parvient à s’évader et se met en tête de retourner là où tout a commencé. Une fois dans sa ville natale, il attaque sauvagement plusieurs adolescents.

Un gars sympa, ce Michael.

Halloween, le retour d’un psychopathe mythique au cinéma

Après Black Christmas de Bob Clark sorti en 1974, Halloween est LE film culte qui a lancé la mode des slashers, ces films dans lesquels un tueur masqué massacre des ados à l’arme blanche.

Mais des deux, on retiendra surtout la fiction de John Carpenter, qui décennie après décennie a su conserver son statut d’œuvre charnière en matière de cinéma d’horreur.

Pour ma part, j’en ai aimé chaque minute. J’ai adoré assister à l’évolution de ce psychopathe au sang froid, qui joue du couteau comme on va chez Leclerc.

Je l’ai vu passer d’assassin d’un soir à grand meurtrier au masque sans expression.

La naissance d’un psychopathe, c’est d’ailleurs précisément ce que voulait livrer John Carpenter, dans son film cauchemardesque.

Halloween 2018, à quoi s’attendre ?

HALLOWEEN Final Trailer (2018) Jamie Lee Curtis, Michael Myers Movie HD

Figure-toi que suite au joli succès de ce premier opus, la franchise verra naître en tout et pour tout onze films plutôt inégaux. Si je te déconseille les suites, je ne saurais que trop te recommander le remake de Rob Zombie de 2007.

Bien trash et un peu plus punk selon moi que la version de Carpenter, il sait rendre hommage à l’œuvre d’origine, et la transcende même.

Toutefois cette année, les studios Blumhouse ont décidé de faire table rase des nombreuses suites et des remakes pour proposer une suite direct au film de 1978.

Halloween, le retour d’un psychopathe mythique au cinéma

Cette année, du coup, Michael Myers revient pour finir ce qu’il a entrepris il y a des années, dans un nouveau film signé David Gordon Green, déjà connu pour avoir réalisé Délire ExpressPrince of Texas et Our Brand Is Crisis.

Je pourrai donc assister, ravie, à l’affrontement final entre Michael et sa sœur Laurie, toujours interprétée par Jamie Lee Curtis.

Quarante ans après les premiers évènements, la lutte finale s’annonce épique.

J’en trépigne d’impatience, mais il ne me reste plus longtemps à ronger mon frein car Halloween sortira le 24 octobre.

Alors, qu’en dis-tu ? Pressée ou désintéressée ?

À lire aussi : Vendredi 13, le classique horrifique à redécouvrir

Les Commentaires
3

Avatar de Miss Rayven
7 septembre 2018 à 10h48
Miss Rayven
Personnellement j'adore, je suis une très très grande fan de film d'horreur, d'épouvante et/ou gore. Donc oui je vais forcément aller jeter un oeil à cette suite.
Par contre je m'insurge, pourquoi conseiller de ne pas regarder les suites?? Pourquoi sont-elles à ce point méprisées? ( surtout le 3 d'ailleurs)
Faut quand même à la base savoir que pour Carpenter il n'était pas question de faire une suite de film AVEC Michael Myers. Halloween était sensé être une anthologie de film avec donc des scénarios différents. ( et je vous renvoie à la chronique du fossoyeur de film justement sur Halloween 3)
Contenu spoiler caché.
1
Voir les 3 commentaires

Plus de contenus Cinéma

Cinéma
date-ouverture-ghibli-park

On n’y croyait plus : le parc à thème studio Ghibli a enfin sa date d’ouverture

Kalindi Ramphul

27 jan 2022

Cinéma
critique-eight-for-the-silver

Bête du Gévaudan et xénophobie : on a vu Eight for Silver, singulier film de genre

Kalindi Ramphul

27 jan 2022

Cinéma
Fight Club

Absurdité maximale : la Chine change la fin de Fight Club et vide le film de son sens au passage

Eva Levy

26 jan 2022

4
Cinéma
Titane

Les nominations des César 2022 sont là — avec toujours une minorité de meufs, hein, faut pas pousser

Eva Levy

26 jan 2022

Cinéma
peter-dinklage-blanche-neige-nains

Peter Dinklage est révolté par le remake live action de Blanche-Neige et les 7… personnes atteintes de nanisme

Kalindi Ramphul

26 jan 2022

25
Cinéma
critique-the-royal-treatment-netflix

Une roturière, un prince mal coiffé, un niveau de cucul digne d’Emily in Paris : c’est The Royal Treatment sur Netflix

Kalindi Ramphul

25 jan 2022

3
Cinéma
critique-spencer-film-lady-di

Spencer capture la descente aux enfers de Lady Di dans un biopic qui flirte avec l’horreur

Kalindi Ramphul

25 jan 2022

19
Cinéma
films-et-jury-gerardmer-2022

Les meilleurs films de genre de l’année seront à Gérardmer et on vous y emmène avec nous

Kalindi Ramphul

25 jan 2022

Actualités
ana-de-armas-gage-skidmore

Deux fans d’Ana de Armas remontés portent plainte contre Universal parce qu’elle a été coupée au montage d’un film

Maëlle Le Corre

25 jan 2022

Cinéma
jessica chastain en interview sur un plateau tv

Sans le Planning Familial, Jessica Chastain n’aurait pas eu la même carrière : « J’ai pu avoir le choix »

Aïda Djoupa

24 jan 2022

La pop culture s'écrit au féminin