Live now
Live now
Masquer
Espace – couple – fusée
Actu sexe

Gravité zéro, intimité inexistante… le sexe dans l’espace promet d’être une galère

Après la virée scandaleuse dans l’espace du milliardaire Jeff Bezos en juillet dernier, c’est au tour du patron de Tesla de jeter de l’argent par les hublots d’une fusée. Mercredi 15 septembre, Elon Musk lançait la mission Inspiration4 et envoyait quatre civils pendant trois jours dans l’espace.

INSPIRATION 4:

Cependant, ces touristes en orbite n’étaient pas là que pour profiter de la vue : ce premier vol de civils a aussi servi à récolter un paquet d’informations sur la santé de ces astronautes novices, sur leur sommeil, leurs capacités cognitives et leur rythme cardiaque.

En seulement quelques mois, le tourisme spatial impulsé par des entrepreneurs richissimes en quête de sensations s’est retrouvé sur toutes les lèvres. Elon Musk et ses compères fortunés injectent des milliards dans ce type de virées, à tel point qu’on peut se demander si le futur de nos vacances ne se fera pas entre deux satellites.

Mais à quoi ressembleraient nos vies dans une fusée ? Et surtout, first world problem, si nos séjours s’y éternisent, sera-t-il possible d’avoir des rapports sexuels dans l’espace ?

Gravité zéro, intimité inexistante… le sexe dans l’espace promet d’être une galère

Dans une enquête aussi perchée qu’une fusée en orbite, la marque de sextoys We-Vibe et l’équipe de chercheurs de Erobotics Research Consulting se sont penchés sur la faisabilité des relations sexuelles sans pesanteur. Et les résultats sont… lunaires !

Le sexe au septième ciel, bientôt une réalité ?

Si pour l’instant, l’espace est encore loin de faire partie des destinations envisagées par les citoyens lambdas pour leurs prochaines vacances, au rythme auquel avancent les financements du tourisme spatial, la question pourrait bientôt nous concerner, ou tout du moins concerner les plus fortunés d’entre nous. L’ouverture d’un hôtel de luxe spatial a même été prévue pour 2027 !

Raison de plus pour se demander comment faire crac-crac dans les lits douillets du futur palace orbital, surtout en l’absence de gravité. Car si pour l’instant les virées dans l’espace ne s’éternisent pas, dans le futur, on peut imaginer que des séjours plus longs parmi les étoiles seront envisageables… Et c’est là que la question de la sexualité se pose !

Selon le rapport de We-Vibe et de Erobotics Research Consulting :

« Se donner du plaisir en orbite est essentiel car cela renforce le sentiment d’humanité dans cet environnement lointain qu’est l’espace, et améliore le santé mentale. »

Faire l’amour sur la Lune ou sur Mars serait comme faire l’amour dans une piscine, où la masse corporelle est moindre.

Des rapports sexuels sans gravité

Seulement voilà : les parties de jambes en l’air ne présentent pas les mêmes enjeux sur Terre qu’à 600 kilomètres de celle-ci, harnachés d’une combinaison spatiale. Parmi les obstacles à gravir avant d’atteindre le coït en orbite, celui de l’absence de gravité compte parmi le plus grand. Le rapport est clair :

« Sans gravité suffisante, les corps ne sont pas attirés l’un vers l’autre, et le contact entre deux personnes nécessiterait un effort constant. La friction limitée réduirait les possibilités de plaisir pendant les rapports sexuels. Faire l’amour sur la Lune ou sur Mars serait comme faire l’amour dans une piscine, où la masse corporelle est moindre »

La pénétration semble possible, donc, mais pas évidente !

D’autres contraintes, comme le manque d’intimité dans l’espace partagé et réduit des fusées ou encore l’impossibilité d’évacuer les fluides corporels émis lors des activités sexuelles (qui se mettraient à flotter joyeusement dans les espaces communs privés de gravité), rendent la copulation spatiale difficile.

La solution toute trouvée par la marque de sextoys à l’origine de l’enquête pour contourner ces gênes ? Les jouets sexuels, bien sûr ! Selon le rapport, ces accessoires permettraient « d’exploiter le potentiel de la technologie pour aider les astronautes [ou les touristes spatiaux] à accéder à la sexualité et, par extension, à en tirer tous les avantages [pour la santé] »

Sans surprise, We-Vibe a pris soin d’intégrer dans son rapport une sélection de six jouets sexuels à utiliser dans une fusée lancée en orbite et à glisser sous sa combinaison spatiale pour grimper plus haut que les étoiles. À voir si le futur leur donnera raison !

À lire aussi : En 10 minutes de vol spatial, Jeff Bezos a réussi à me mettre en rogne

Crédits photos : The Expanse (Allociné) / Voyageas (Allociné)

Les Commentaires

Il n'y a pas encore de commentaire sur cet article.

Réagir sur le forum

Plus de contenus Actu sexe

Actu sexe
Personne surfant sur internet, une carte de crédit Mastercard à la main

« Vos papiers, s’il vous plaît » : Mastercard s’improvise modérateur de sites pour adultes

Actu sexe
Femmes recherchant sur Google le point P

Le straight TikTok découvre l’orgasme prostatique et ne s’en remet pas

Actu sexe
Personne surfant sur internet dans son lit

CSA, contrôles, blocages : que va-t-il se passer pour les sites pornographiques en France ?

Actu sexe
femme-lingerie-sexy

Sur MYM, les travailleuses du sexe peuvent encore poster du porno. Mais jusqu’à quand ?

Laura Bonnet

05 oct 2021

Amour
Application – rencontre – amour

Pas mal de swipe et des nudes en augmentation : comment le Covid a numérisé nos relations

Livres
Jouir est un sport de combat – libre – Olympe de G

Pour « transformer la honte autour de la sexualité en fierté », Olympe de G. monte sur le ring

Féminisme
Banane – éjaculation – homme – agression

Le « terrorisme du sperme » prend de l’ampleur, de la Corée du Sud aux États-Unis

Actu sexe
couple – sénior – lit

La sexualité des seniors est radieuse, des décennies de sauteries nous attendent

Actu sexe
TikTok – mormon – soaking – jump humping

Pour coucher sans pécher, les ados mormons inventent des techniques qui fascinent TikTok

Actu sexe
Pour fêter son Emmy Award, Gillian Anderson a reçu un gâteau-bite géant

Pour son Emmy Award, Gillian Anderson a reçu… un gâteau-bite géant

Anthony Vincent

23 sep 2021

4

La sexualité s'écrit au féminin

1 2 3 4 5 6 7 8 9