Live now
Live now
Masquer
pizzakid
Daronne

Fast-food, télé à gogo… mon mari fait nimp avec nos enfants et ça commence à me saouler

Vous avez des questions ? La Daronne a les réponses ! (Oui bon, c’est pas forcément les meilleurs conseils, mais elle fait ce qu’elle peut, hein.) Bienvenue dans ce nouvel épisode de notre courrier du cœur pas comme les autres.

La Daronne est la reine des conseils pas si cons enrobés d’une louche d’humour plus ou moins subtil. La voici de retour pour voler au secours d’une lectrice !

« Chère Daronne,

Je suis un peu gavée, à chaque fois que mon mari doit s’occuper des enfants, il lâche complètement la bride.

Fast-food et cochonneries, télé à gogo, pas de bain, heure de coucher changeante. Quand je râle en rentrant (en plus la maison est en bordel, même si je n’ose rien dire car je sais que c’est du taf de gérer deux monstres), il me dit de me détendre, que je suis trop rigide et que les enfants ont adoré.

Ouais ok, n’empêche que quand c’est mon tour, j’organise des sorties, j’essaye de respecter un cadre alors que bien sûr moi aussi j’aimerais traîner en pyjama devant des dessins animés tout le week-end.

C’est moi ou c’est injuste ?

Blanche »

La réponse de la Daronne

Mon petit hamburger végan,

La dernière fois, j’écoutais un épisode du podcast Les Couilles sur la table sur la charge mentale et domestique et l’invité (Jean-Claude Kaufmann) défendait les hommes en expliquant qu’il fallait les laisser appréhender les choses à leur manière. Victoire Tuaillon critiquait cette théorie en arguant que — par exemple — dans le cas du tri du linge, quand les hommes faisaient à leur manière (sans trier), la couleur des habits était altérée. 

Le sociologue lui répondait alors qu’il suffisait de laver à 30 degrés pour éviter que les chaussettes déteignent et… REVIENS LECTRICE ! Cette interaction (passionnante, contrairement à ce que peut laisser penser ma retranscription) illustrait parfaitement le point qui nous intéresse aujourd’hui : qui donc a raison ?

Avant de devenir la daronne aguerrie que je suis aujourd’hui, j’aurais partagé le point de vue du monsieur. Principalement parce que je n’avais jamais trié mon linge, ni même vraiment passé l’aspirateur de ma vie. Alors j’aurais été contente qu’un érudit soutienne ma médiocrité domestique. 

Aujourd’hui, je pense bien différemment.

Le lâchage de bride et l’injustice

En soi, je ne suis pas du tout contre le fait de lâcher du lest de temps en temps. Ma petite progéniture a beaucoup (trop) regardé les dessins animés dans sa prime jeunesse et je n’ai jamais rechigné à la nourrir de gâteaux apéritifs et de saucisson, ni à la faire s’endormir dans mon lit devant une tablette, si ça pouvait me garantir une soirée pépouze. 

Mais dans mon cerveau de mère, qui s’inquiète quand-même un peu de la santé intellectuelle et physique de ses gamins, tous ces lâchages devaient être compensés

Un week-end de grosse déglingue à bouffer des dragibus et des frites devant la télé ne pouvait avoir lieu que si on avait passé la semaine à manger à peu près correctement et que si on avait fait une grosse sortie le samedi matin.

Là où je trouve que l’attitude de beaucoup de pères est problématique face à ce comportement, c’est qu’ils utilisent systématiquement le joker grosse glande sans compenser, et sans nous en laisser une miette.

kid-pizza

Bah oui. Si à chaque fois que papa gère les petits, c’est le gros laisser-aller pédagogique et alimentaire, qui doit se faire chier à redresser la barre alors qu’elle aussi aurait aimé se nourrir de chips et de bâtonnets de fromage ? Bah voilà, toujours la même. 

Si à chaque fois que ton mec a la mission super importante, très spéciale, de s’occuper de ses propres enfants (mon Dieu, c’est fou) il sort la carte télé, tu n’as plus trop le choix que de compenser pour éviter que de « folie douce » on passe à « un peu trop n’importe quoi » parce que dans la vie, à un moment, il faut quand même s’occuper un minimum de sa marmaille, autrement qu’en y jetant des cacahuètes et en la laissant s’autogérer en pyjama.

Les solutions

Comme d’habitude, en première solution, je te propose une conversation franche. Rien de tel que de lui exposer les choses. Tout ce que je viens de te dire, il faut qu’il le comprenne et qu’il change d’ATTITUDE ! Ce n’est pas à nous de nous coltiner tous les trucs potentiellement chiants.

Le problème, c’est que la conversation peut tout de même aboutir à : 

« – Nan, mais ça ne va pas les tuer, au contraire, ils adorent. »

Puis à :

« – T’as qu’à faire comme moi… »

Ne lâche rien. La prochaine fois qu’il gère les mômes, mets-le en garde au préalable, râle en rentrant. Ça va finir par rentrer. Enfin moi, j’y crois.

Cela dit, ce n’est pas parce qu’on se comporte en adultes matures qui posent des mots sur leurs émotions plutôt que de se lancer des insultes à la tronche (et on sait que c’est très tentant) qu’on n’a pas le droit de se venger un peu. À défaut de faire de la pédagogie en rongeant ton frein, tu peux aussi utiliser les techniques suivantes :

La technique sabotage : Dégradation ou subtilisation involontaire de tous les objets ou appareils permettant de commander à manger en ligne, interruption inexpliquée de la connexion Internet, câbles de la télévision et de la consoles introuvables… Quel dommage, il va falloir sortir pour s’occuper et cuisiner ce qui se trouve déjà dans le placard !

La technique œil pour œil : Cette technique implique le sacrifice relatif de la progéniture, mais sera paradoxalement absolument imperceptible pour la progéniture en question qui sera trop contente de s’affaler devant la télévision, des bonbons plein la bouche. Jusque-là, tout va bien. Le Daron approuve. 

Mais là où ça devient coquin, c’est si tu ne ranges rien derrière les adorables trésors, que tu laisses traîner les emballages de fast-food ET COUP DE GRÂCE que le frigo soit complètement vide et qu’il ne puisse donc pas se sustenter en rentrant. Ah, bah, il trouve ça moins rigolo la décontraction dans ce sens-là.

La technique remise en question : Il y a aussi la tactique du laisser couler qui fait mal à mes valeurs, mais que j’utilise pourtant régulièrement, on ne va pas se mentir. Si ton mec « assure » au quotidien, et que tu n’en as pas l’énergie, personne ne te force à partir en guerre. La lutte contre le patriarcat ne mérite pas toujours que l’on s’épuise en son nom. 

Parfois, en revanche, la petite manie agaçante du monsieur fait partie d’un ensemble de petites manies plus du tout agaçantes mais complètement révoltantes. Dans ces cas-là, une remise en question s’impose, avec son lot d’ultimatums et parfois malheureusement de points de non-retour !

Allez, je te laisse, je vais chercher des pizzas,

La bisette,

À lire aussi : Je suis victime de revenge porn, mais c’est moi qui « ne me respecte pas » selon les potes de ma meuf

Image en une : © Anna Shvets/Pexels

Les Commentaires
10

Avatar de Destiel Mok´
25 février 2022 à 07h08
Destiel Mok´
@Bidru Feel you sis ! Exactement la même ici. Mon mec gère relativement bien le quotidien, la charge mentale est bien partagée car il y a des domaines du quotidien que je ne gère pas : l'administratif, les échanges avec l'école, les équivalents CAF, mais si il est seul avec eux c'est exactement ça. Alors que moi c'est activité à gogo car ils ont besoins de sortir. Et autant j'aime bien faire des trucs, autant la plaine de jeu du dimanche matin, c'est pas pour mon kif perso que je le fais.
1
Voir les 10 commentaires

Plus de contenus Daronne

Parentalité
mere-fatigue-enfant

Voici ce qu’on veut vraiment pour la fête des mères

Manon Portanier

28 mai 2022

1
Lifestyle
Sponsorisé

Deux femmes se confient sur leur réorientation professionnelle

Humanoid Native
Parentalité
anastasiia-chepinska-B7JVo5y3gL8-unsplash

Être séropositive n’empêche pas d’avoir un bébé et de mener une grossesse sans risque de transmission

Daronne
alicia keys speechless

6 chansons qui captent parfaitement ce que c’est d’être mère

Daronne
allaitement-lieu-public

Le regard des hommes sur nos seins qui allaitent

Chère Daronne
femme-tatouage

Mon mec ne veut pas que je me fasse tatouer, je fais quoi ?

Chère Daronne

25 mai 2022

59
Daronne
amazon-shopping-puericulture-promo

5 objets de puériculture en promo, une occasion à ne pas louper

Manon Portanier

24 mai 2022

Santé
femme-enceinte-nausees-grossesse-solution

Une solution toute simple contre les nausées de grossesse, ça vous dit ?

Manon Portanier

23 mai 2022

Parentalité
marieclaire_workin_moms

Besoin de partager votre expérience de mère ? Voici 5 cercles de parole et d’écriture féministes

Camille Abbey

21 mai 2022

Livres
Capture d’écran 2022-05-20 à 16.14.45

Dans sa nouvelle BD « Ça se met où », Emma s’en prend aux hommes qui fuient les tâches ménagères

Camille Abbey

20 mai 2022

18
Parentalité
allaitement-paternel

L’allaitement paternel, une possibilité inexplorée ?

Pour les meufs qui gèrent