laisser-enfant-manger-sable
Parentalité

Est-ce que c’est dangereux de laisser son enfant bouffer du sable à la plage ? (Genre un verre à shot)

Votre enfant de moins de deux ans a une passion dévorante pour le sable ? Il passe ses journées à en enfourner volontairement dans sa bouche ? Bienvenue au club !

Ah les grandes vacances au bord de la mer… Le ciel bleu, les mouettes, le bon air marin, les plages de sable fin et les bébés qui en mangent des pleines poignées. Sérieusement, c’est quoi le problème des enfants de moins de deux ans avec le sable ?

Pourquoi veulent-ils absolument goûter ce truc ? Voire en manger des quantités non négligeables, alors qu’on a prévu une super compote pour le goûter !

En plus, franchement, j’ai essayé pour ne pas mourir idiote, eh bien, c’est dégueu le sable. Ça fait srinch scrouch sous les dents et ça fait tousser. (Comme la compote qu’il faut pas respirer ! Si vous avez la référence, dites-le dans les commentaires).

Manger du sable : quels risques pour un bébé ?

Et puis, en bon parent responsable, vous vous êtes peut-être un jour demandé si ce n’était pas un peu dangereux de laisser les bébés bouffer du sable toute la journée.

Armées de notre pelle, on a décidé de creuser la question pour vous.

D’abord, le principal risque avec le sable, c’est la présence de petits cailloux, coquillages ou mégots de cigarettes qui risqueraient de venir se coincer dans la trachée de l’enfant. Bon, pas la peine d’être sur le qui-vive H24, il faut juste garder le truc en tête et surveiller l’enfant du coin de l’œil. (Et réviser un peu sa manœuvre d’Heimlich sur les bébés avant de partir en vacances, ça ne coûte rien.)

Ensuite, le second problème avec le sable, c’est son côté cracra, comme nous le confirme Tania Totolidis, médecin généraliste.

« Le sable est un nid à bactéries et il vaut mieux effectivement éviter d’en avaler. Le risque infectieux augmente évidemment avec la quantité. Ce sont essentiellement des infections à E. coli pouvant donner des troubles intestinaux de type gastro-entérites. »

Du coup, comme je n’ai pas du tout envie de revivre un épisode de gastro façon exorciste avec ma fille, je vais peut-être tenter de contrôler sa consommation de sable cet été. À moins que je ne l’installe directement sur du sable mouillé préalablement lavé par l’océan ? (Eh oui, je suis team grandes marées, vous saurez tout !)

Plusieurs études américaines ont d’ailleurs montré que les bactéries E. coli étaient plus présentes et persistantes dans le sable que dans l’eau de mer.

Comment empêcher son enfant de manger du sable à la plage ?

Pour distraire votre enfant du sable, vous pouvez prévoir d’emmener d’autres jouets à mâchouiller à la plage, car si les bébés utilisent parfois leur bouche pour découvrir leur environnement, au bout d’un certain temps, ils mordillent surtout des choses quand ils ont mal aux dents.

Alors, rien de mieux qu’un jouet en caoutchouc (ou une tong, propre de préférence) pour détourner le petit chouchou des cailloux de la plage (vous noterez que cette astuce fonctionne aussi avec les chiens).

On peut aussi tenter de le distraire en construisant des châteaux de sable qu’il peut écraser (succès garanti chez les tyrans en herbe).

Sinon, on peut être un peu fataliste et se dire que le bébé profitera de ces séances gastronomiques à la plage pour améliorer son immunité (ça sera toujours ça de pris pour l’hiver prochain en collectivité) et qu’après quelques verres à shot de sable avalé sous surveillance, il se lassera et passera à autre chose.

De toute façon, à part éviter de l’emmener à la plage ou répéter « non, je ne suis pas d’accord » sur trente-six tons différents pendant tout l’après-midi, je ne vois pas bien ce qu’on peut faire pour empêcher un petit curieux de moins de deux ans muni de deux mains de mettre du sable dans sa bouche.

En revanche, si votre enfant est un peu plus âgé, et qu’il continue à manger du sable, il est peut-être atteint d’un trouble du comportement alimentaire, le pica, qui consiste à ingérer régulièrement des substances non nutritives et non comestibles (papier, sable, etc). En cas de doute, parlez-en avec votre médecin généraliste.

Allez, bonnes vacances, bel été (et bonne dégustation ?) !

À lire aussi : Sélection mode (0-6 ans) pour des enfants mieux sapés que vous à la plage

Les Commentaires
1

Avatar de Joulietta
6 juillet 2021 à 17h57
Joulietta
Effectivement je ne croyais pas qu'on puisse manger du sable sans avoir vu mon fils (1 an 1/2) faire sous mes yeux ! Et en plus il croquait tout cela joyeusement XD
Je vous épargne la description du ciment dans la couche après les 4 poignées qu'il s'est enfilé !
5
Réagir sur le forum

Plus de contenus Parentalité

Livres
la-remplacante-bd-interview

Découvrez « La remplaçante », la BD qui explose les injonctions autour du post-partum

Manon Portanier

23 juil 2021

2
Grossesse
video-accouchement-tiktok

Ces vidéos montrent la réalité de l’accouchement (et on serre les cuisses)

Manon Portanier

23 juil 2021

6
Parentalité
rachel-emma-friends

« Alors, vous le faites quand le petit frère ? » Mais vos gueules !

Manon Portanier

22 juil 2021

21
Règlement de comptes
2 parents et leurs 2 enfants dans une cuisine

Alice, 3.314€ par mois pour 4 : « On achète selon les besoins et non les envies »

Aïda Djoupa

22 juil 2021

3
Grossesse
femme-enceinte-allongee

Ok je suis au troisième trimestre de grossesse, je dois faire quoi ?

Manon Portanier

22 juil 2021

Parentalité
enfant-eau-chaleur

6 astuces pour rafraîchir un enfant quand on est coincée en appartement

Manon Portanier

21 juil 2021

3
Parentalité
compliments-enfant

Dois-je arrêter de dire à ma fille qu’elle est belle 10.000 fois par jour ?

Clémence Boyer

21 juil 2021

2
Parentalité
handiparentalite

Handiparentalité : « Aux yeux de la société, on est déjà incapable de s’occuper de soi… »

Clémence Boyer

20 juil 2021

3
Chère Daronne
chat-copain-cohabitation

Mon chat a déclaré la guerre à mon nouveau mec, que faire ?

Chère Daronne

20 juil 2021

6
Parentalité

Depuis quand « être une bonne mère » veut dire « se sacrifier » ?

Clémence Boyer

19 juil 2021

1

La société s'écrit au féminin