Live now
Live now
Masquer
deux personnes qui se tiennent par la main mais ne se regardent pas
Amours

Elle l’a trompé, il est resté, ils racontent l’infidélité : « C’était quitte ou double »

Lina et Maxime sont en couple. Mais il y a quelques mois, Lina a eu une aventure d’un soir et a trompé Maxime. Ils nous racontent chacun leur point de vue sur cet évènement dans leur histoire d’amour.
Perspectives, des regards croisés sur Madmoizelle

Parce qu’il paraît que tout est une question de point de vue, notre nouveau format de témoignages Perspectives laisse cohabiter plusieurs voix pour raconter une même histoire.

Vous avez envie de témoigner à deux, ou plus ? Envoyez-nous un mail à : [email protected]

Des Liaisons dangereuses aux posts Reddit les plus commentés, l’infidélité au sein du couple fait couler bien de l’encre. Mais en parler, c’est parfois tomber dans des discours qui laissent peu de place à toute la complexité des relations entre deux personnes.

Pour certains, l’infidélité est une trahison qui implique une reconstruction longue. Pour d’autres, pardonner est d’une simplicité déconcertante.

Parce qu’il y a autant de manière de réagir que d’individualités, Lina et Maxime ont pris le temps de nous raconter comment chacun avait vécu cette incursion de l’infidélité dans leur vie de couple.

Les débuts de Lina et Maxime

Maxime : On s’est croisés plusieurs fois à des évènements pro. À l’époque, j’étais en couple et même si je l’avais remarquée, je n’ai pas particulièrement approfondi les échanges. Après ma séparation, on s’est revu à une soirée où le courant est bien passé, et on a commencé à se parler régulièrement. On s’est mis en couple après un concert, où on a communiqué ensemble et on s’est dit ce qu’on voulait. Je la trouve sublime, intelligente et très drôle… Elle me ressemble, quoi !

Lina : J’ai rencontré Maxime par le biais de ma sœur, qui était à l’époque sa collègue de travail, lors d’une soirée. Au départ, je ne l’avais pas vraiment remarqué mais ses pas de danse m’ont fait beaucoup rire ! On a passé le reste de la soirée à discuter et aujourd’hui, ça fait 6 mois que nous sommes ensemble. Il est drôle, m’impressionne et me rassure. Surtout, il comprend mon train de vie. 

Nous nous sommes mis en couple libre au départ, aucun de nous deux souhaitions une autre forme de relation. Mais après quelques semaines, on s’est rendu compte que nous n’avions besoin que l’un de l’autre et avons décidé d’être exclusifs.

Comment Lina a trompé son partenaire

Lina : De manière générale, je ne suis pas forcément à l’aise avec la monogamie. Au contraire, j’ai été surprise d’avoir eu envie d’être exclusive avec Maxime ! Je crois que j’ai été confuse par ce changement, et n’ai pas su m’adapter d’un coup malgré mon envie… Question d’habitude, j’imagine ?

J’ai rencontré la personne avec qui j’ai trompé Maxime exactement de la même manière que je l’ai rencontré lui. C’est une collègue de ma sœur, que j’ai également rencontrée en soirée. Elle m’attirait énormément et nous nous sommes embrassées longuement, même si nous ne sommes pas allées jusqu’à coucher ensemble.

Ce geste n’était ni prévu, ni anticipé. Il était totalement spontané et impulsif, à la fin de la soirée. Nous avons ressenti quelque chose de fort, une attraction mutuelle qui n’a pas de rapport avec ma relation : l’action n’avait rien à a voir avec mon copain. C’était plutôt un bonus, un plus, un moment fort en émotions.

Parler de l’infidélité avec son partenaire

Lina : Immédiatement après, j’ai décidé de le dire à mon partenaire. Je ne voulais surtout pas qu’il l’apprenne par une personne tierce, et je voulais en parler avec lui directement. Il était chez moi, je suis rentrée et lui ai demandé à ce qu’on discute.

Je me sentais mal, et honteuse. Je pensais pouvoir gérer une relation exclusive et lui avais assuré, pour finalement faire ça une semaine plus tard ! J’avais peur qu’il réagisse mal —  à juste titre —  et je pensais que nous allions rompre juste après. Mais malgré la honte et la culpabilité, je savais qu’il m’écouterait et au minimum, qu’il tenterait de me comprendre.

Maxime : L’exclusivité a toujours été la norme dans mes relations de couple (j’ai eu une seule relation libre, relativement courte, mais qui s’est bien passée) et c’est le modèle que je préfère, mais uniquement lorsque les deux acteurs de la relation le souhaitent réellement. 

Quand Lina m’a appris qu’elle m’avait trompé, j’ai immédiatement voulu savoir avec qui. Je ne sais absolument pas pourquoi, et j’ai été surpris de ma réaction qui, pour moi, était digne des plus grandes comédies dramatiques un peu nulles qu’on voit en se foutant des acteurs. Mais j’imagine qu’on fait ça par réflexe, pour se comparer à la personne avec qui on a été trompé.

« C’était terrible mais il m’a aidée à réaliser que si je ne pouvais pas me pardonner à moi-même, personne ne le ferait à ma place. »

Malgré un début de conversation qui est vite montée dans les tours tout de même, on est absolument contre les engueulades sans fin où l’un essaie de parler plus fort que l’autre. On s’est posés, elle m’a expliqué ce qu’il s’était passé et j’ai posé des questions. Ensuite, elle s’est longuement excusé et nous avons discutés du pourquoi elle l’avait fait, afin que je puisse comprendre.

Parce que notre début de relation était en couple libre, je crois que j’ai été moins choqué que ce qu’on pourrait être. D’autant plus que Lina n’a pas de secret : elle parle ouvertement de ses expériences, et je savais qu’elle avait déjà trompé. Je me doutais que cela pourrait arriver. La confiance que j’ai en elle ne m’empêche pas de savoir que la relation libre lui correspond mieux.

La nouvelle m’a rendu triste, et elle m’a surtout déçu. Cependant, je suis content de l’avoir appris par elle-même, directement, de ne pas être resté dans l’ignorance et d’avoir pu apprendre d’elle, discuter, communiquer, s’expliquer…

Choisir de rester ensemble après une infidélité

Maxime : Il m’a fallu quelques jours pour me calmer et à réfléchir à cet acte, mais au final cette déception a vite laissé place au pardon. Notre début de relation était long et quelque peu compliqué, mais j’imagine qu’il en faut plus pour me faire partir!

Je ne voulais surtout pas tomber dans un cadre où une personne trompée pardonne sans réellement le faire. Par vengeance ou par amour, certains disent pardonner mais ne le font jamais vraiment. S’installe alors une relation passive-agressive où l’autre, blessé, va utiliser l’excuse de la tromperie comme moyen d’abuser…

Ce n’est heureusement pas notre cas : je ne lui tiens sincèrement plus rigueur de cet événement, et je lui fais entièrement confiance. Si ça devait arriver, c’est maintenant fait.

Sans-titre-5
Anthony Tran / Unsplash

Lina : Ce moment était terrible, mais Maxime m’a aidée à réaliser que si je ne pouvais pas me pardonner à moi-même, personne ne le ferait à ma place. Je ne l’ai pas trompé parce que je voulais partir : j’avais envie de me battre pour qu’on reste ensemble, pour être plus forts par la suite.

Dans ce genre de situation, c’est quitte ou double. Soit il réussit à me faire confiance, à me donner sa confiance sans trop en demander (et tomber dans les fouilles de téléphone, la réclamation de mots de passe…), soit il ne se sent pas assez fort pour donner sa confiance au risque de la perdre à nouveau. Nous sommes dans le premier cas de figure et je sais que j’ai beaucoup de chance. J’en suis même reconnaissante. 

Au final on a beaucoup grandi depuis et j’ai réussi à me pardonner, mais ça n’est plus réellement un sujet dans nos vies. On utilise pas cet événement dans nos débats ou dans nos petites disputes, ça serait réellement toxique. 

Maxime : Remuer le passé n’a pas d’intérêt ! Sans forcément être une blague, c’est un sujet qu’on aborde plus que sur le ton de l’humour ou du sarcasme, mais c’est bien derrière nous.

À lire aussi : Le micro-cheating, cette « mini-infidélité émotionnelle »… c’est tromper ?

Crédit photo : Andrik Langfield / Unsplash

Témoignez sur Madmoizelle

Pour témoigner sur Madmoizelle, écrivez-nous à :
[email protected]
On a hâte de vous lire !


Écoutez Laisse-moi kiffer, le podcast de recommandations culturelles de Madmoizelle.

Les Commentaires

4
Avatar de BravoCharlie
13 janvier 2022 à 17h01
BravoCharlie
Contenu spoiler caché.
1
Voir les 4 commentaires

Plus de contenus Amours

Source : Midjourney
Célib

Mélissa, 25 ans, célib depuis 2 ans : « Être en couple n’empêche pas forcément de finir sa vie seule »

Lifestyle

De la lingerie jolie à petits prix ça existe, et la collection Dim Daily Dentelle le prouve

Humanoid Native
Source : URL
Célib

Patricia, 38 ans : « Je me considère comme une célibataire radicale »

2
Source : Midjourney
Célib

Margaux, 24 ans, célibataire depuis 5 ans : « À un moment, je cherchais et je voyais l’amour partout »

11
Source : Priscilla Du Preez / Unsplash
Amours

Elles ont fait un mariage d’amitié : « Quand elle a descendu les escaliers, j’ai eu l’impression de l’avoir déjà rencontrée dans une autre vie »

3
Source : Midjourney
Amours

Sophie, 39 ans : « J’essaye de soigner ma dépendance affective » 

Source : Unsplash / Daniel Lezuch
Célib

Chloé, 25 ans : « Pour les dates, je me dis toujours ‘au pire, je découvre un bar ou un resto sympa’ »

"Photo Unsplash"
Amours

Je suis sortie avec le musicien dont j’étais fan à l’adolescence

Source : Midjourney
Célib

Julia, 25 ans : « Pour les hommes cis, être célibataire équivaut à être ‘disponible sur le marché’ »

Untitled design (10)
Amours

Je suis sorti avec ma psy, et je ne recommande pas l’expérience

26
Source : Andrea Piacquadio / Pexels
Célib

Victoria, 33 ans et ex-polyamoureuse : « J’ai envie d’être la priorité absolue de mon ou ma partenaire »

La vie s'écrit au féminin