Live now
Live now
Masquer
Source : Jupiterimages / Photo Images
Ce que j’aurais dû dire à mon ex

Lettre à mon ex : « Être avec toi, c’est être avec un lâche »

Dans Ce que j’aurais dû dire à mon ex, des lectrices de Madmoizelle nous écrivent tout ce qu’elles rêvent de dire à leur ex-moitié. Aujourd’hui, c’est Lise qui trouve le courage d’affronter ce qu’elle n’a jamais osé dire à ce garçon rencontré il y a des années et qui n’a jamais attaché d’importance à ce qu’elle ressentait.

Cher ex,

Tu m’as appelé la semaine dernière puisque tu étais de passage à Paris et que tu voulais me voir, me présenter ton fils et que je te présente le mien. Bêtement j’ai dit oui, pour faire celle qui n’a plus du tout de rancœur vis-à-vis de notre histoire, celle qui s’en fout. J’avais aussi envie, par fierté, de te présenter mon fils. Après deux nuits d’insomnie à tourner ça dans tous les sens, j’ai enfin retrouvé la lucidité, il fallait que je refuse de te voir sans que cela laisse paraître toute cette réflexion, je t’ai écrit :

« Bon en fait c’est pas si simple que ça, pour te présenter mon fils, il faut que j’en parle à mon mari et j’ai pas du tout envie d’avoir cette discussion avec lui maintenant. C’est pas comme si on avait toujours été juste potes, pfff compliquée la vie d’adulte responsable lol. »

Voilà ce que j’aurais dû te dire :

Il y a huit ans, la dernière fois qu’on s’est vus, je t’ai fait une demande très simple et très claire : « Oublie-moi, oublie mon numéro, mon adresse, mon nom, disparais de ma vie. »

Apparemment tu n’as pas compris, je vais t’expliquer une bonne fois pour toute pourquoi tu n’as aucune place dans ma vie actuellement, ni jamais, histoire que ça rentre bien dans ta tête.

Tu n’as jamais eu le courage de nous donner une chance, ni de sortir complètement de ma vie. Tu m’as fait croire que je souffrais de notre relation parce que je décidais d’y rester. Alors que j’ai toujours mis fin à notre histoire quand je démarrais une autre histoire « d’amour », contrairement à toi. J’ai longtemps cru que c’était ça l’amour, y croire coûte que coûte, attendre, attendre que tu daignes m’écrire, m’aimer, me voir.

Être avec toi, c’est être avec un lâche qui à l’audace de m’ignorer puis de m’appeler quand ça lui chante, d’oublier mon anniversaire tous les ans depuis notre rencontre alors que tu es né le 9 et moi le 19 du même mois de la même année, de te moquer de ma tête quand je jouis, oui c’est une sensation que j’ai si peu vécue lors de nos nombreux ébats, de me laisser en « vu » toute la nuit à combattre le sommeil en espérant te voir, à ne donner aucune nouvelle pendant des mois pour revenir telle une fleur « ça va ? ». Non ça ne va pas, espèce d’imbécile, je deviens une personne que je ne supporte pas et que je ne reconnais pas quand je suis avec toi, je deviens faible, introvertie, je joue un jeu, alors que ça devrait être tout le contraire quand je suis seule avec celui que j’aime. Parce que oui je t’ai aimé, trop fort, trop longtemps, trop bêtement, j’ai cru qu’un jour tu t’en rendrais compte, alors que non, tu as continué à me traiter comme une connaissance, un plan cul, une amie, que sais-je ?

Alors je te le (re)dis aujourd’hui, je ne suis pas ton amie, je ne suis pas une personne que tu peux contacter pour avoir de ses nouvelles.

Pour toi, je ne suis rien comme je l’ai toujours été, comme tu l’es désormais à mes yeux. Si tu veux de mes nouvelles, tu fais comme tout le monde tu vas voir ce que tu trouves sur les réseaux sociaux, mais tu me laisses en dehors de ça et surtout tu laisses mon fils en dehors de ça. Ce n’est pas parce que je suis conditionnée à avoir envie de recevoir de l’attention de toi, que j’en ai besoin. Quand tu m’écris, tu me projettes à nouveau dans cette version de moi que je n’aime pas, je redeviens cette jeune femme, les yeux rivés sur son téléphone, à moitié endormie à trois heures du matin à attendre, pour la millième fois, un message ou un appel qui n’arrivera jamais, ah si, trois mois plus tard : « ça va ? »

La prochaine fois je te laisse en « vu », j’en fais la promesse à cette jeune fille que j’ai été, en 2006, quand je suis tombée amoureuse de toi et que j’ai cru que ce serait quelque chose d’épique.

Bien à toi, je te souhaite d’être heureux, tu es un lâche, mais pas un mauvais garçon.

Celle que tu n’as jamais (vraiment) eue.

À lire aussi : « Tu m’as appelée par le prénom de ton ex devant tes amis » : ce qu’Aurélie aurait dû dire à son ex

Participez à Ce que j’aurais dû dire à mon ex

Dans Ce que j’aurais dû dire à mon ex, des lectrices de Madmoizelle nous écrivent tout ce qu’elles rêvent de dire à leur ex-moitié.

À travers chaque histoire se dessine en creux la violence du patriarcat dans l’intime et ses paradoxes. Pour témoigner, contactez-nous à l’adresse [email protected]

Témoignez sur Madmoizelle

Pour témoigner sur Madmoizelle, écrivez-nous à :
[email protected]
On a hâte de vous lire !


Vous aimez nos articles ? Vous adorerez nos podcasts. Toutes nos séries, à écouter d’urgence ici.

Les Commentaires

11
Avatar de kazai
29 mai 2024 à 07h05
kazai
Je comprend la réflexion sur le mot introverti, même si là c'est un peu sorti de son contexte il me semble. On comprend bien qu'elle l'utilise pour expliquer que cette relation a eu tellement d'incidence que ça en est venu à avoir un impact sur son comportement à elle en société, et a fait qu'elle était moins "avenante, ou en confiance avec les autres et s'est refermée sur elle même" en tout cas je l'ai entendu comme ça. Et non comme une critique sur le caractère introverti.
En tout cas sa réponse est très mature je trouve. Il y a des gens même s'ils ne sont pas méchants dans le fond qui ont vraiment peu d'empathie pour leur entourage et pour celles et ceux qui se mettent à tenir à eux...
1
Voir les 11 commentaires

Plus de contenus Ce que j’aurais dû dire à mon ex

[Site web] Visuel horizontal Podcast (9)
Ce que j’aurais dû dire à mon ex

« Tu m’as appelée par le prénom de ton ex devant tes amis » : ce qu’Aurélie aurait dû dire à son ex

2
Mode

Quelle est la meilleure culotte menstruelle ? Notre guide pour bien choisir

Humanoid Native
[Site web] Visuel horizontal Podcast (4)
Ce que j’aurais dû dire à mon ex

« Tu m’as construite et tu m’as détruite » : ce que Pauline aurait dû dire à son ex

[Site web] Visuel horizontal Podcast (6)
Ce que j’aurais dû dire à mon ex

« La plus belle de tes œuvres aura été de me quitter » : ce qu’Edouard aurait dû dire à son ex

[Site web] Visuel horizontal Podcast (1)
Ce que j’aurais dû dire à mon ex

« C’était une question de vie ou de mort » : ce que Hannah aurait dû dire à son ex

1
[Site web] Visuel horizontal Podcast (2)
Ce que j’aurais dû dire à mon ex

« Maintenant, je sais ce que trahir veut dire » : ce que Catherine aurait dû dire à son ex

7
Ce que j'aurais dû dire à mon ex saison 2
Ce que j’aurais dû dire à mon ex

« Pourquoi ne pas me quitter, plutôt que me tromper avec celle que j’estimais le plus ? » : Ce que Mahaut aurait dû dire à son ex

1
CQJDDAME_Ep1_H
Ce que j’aurais dû dire à mon ex

« Au lieu d’aller vivre des aventures, je t’ai choisi » : Ce que Lucie aurait dû dire à son ex

1
Ce que j'aurais dû dire à mon ex saison 2
Ce que j’aurais dû dire à mon ex

Vous détestez votre ex ? Elles aussi, et elles le racontent dans un podcast !

Ce que j'aurais dû dire à mon ex episode 10, L'ex qui voulait tout contrôler
Ce que j’aurais dû dire à mon ex

« J’étais plus surveillée qu’un témoin sous protection » : ce que Miu Miu aurait dû dire à son ex

6
[Site web] Visuel horizontal Podcast (2)
Ce que j’aurais dû dire à mon ex

« Sans prévenir, tu as implosé » : ce que Barbara aurait dû dire à son ex

Podcasts