Live now
Live now
Masquer
editions-metailie
Culture

Les éditions Métailié, l’amour du risque – Un éditeur en 5 minutes

Les éditions Métailié proposent un catalogue pointu de romans, polars et livres de sciences humaines, à des prix corrects et avec de jolies couvertures. Que demander de plus ?

Créée en 1979 par une lectrice passionnée, Anne-Marie Métailié, cette maison d’édition propose de la littérature française et étrangère, du polar et des sciences humaines. Bien que généraliste, Métailié mérite grandement d’être chroniquée, pour plusieurs raisons :

  • on nous propose un catalogue exigeant intellectuellement
  • Métailié a plusieurs best-sellers à son actif
  • cette maison d’édition est farouchement indépendante et ne craint pas de prendre de risques éditoriaux
  • pas de compromission dans les œuvres proposées aux lecteurs/lectrices, les livres édités sont toujours des coups de cœur.

Et ce depuis plusieurs décennies !

On note un véritable pari intellectuel dans ses choix d’auteurs : voilà un éditeur qui ne prend pas ses lecteurs/lectrices pour des truffes, et qui ne leur propose pas de l’édulcoré pour « être sur que le public comprenne » !

metailie-header

Enfin vous avez sans doute déjà eu un roman des éditions Métailié entre les mains : c’est chez eux que l’on trouve Luis Sepúlveda, Arnaldur Indridason pour les polars et Jose Saramago. Bref, des nourritures spirituelles qui ont le bon goût de vous dépayser.

Globalement, les romans publiés chez Métailié « se méritent ». De l’aveu même de l’éditrice, il faut parfois s’accrocher sur les 30 premières pages pour enfin être happé-e par l’intrigue et se laisser bercer. Cependant, un livre qui se mérite n’est pas nécessairement « prise de tête », vous pourrez être véritablement diverti-e-s par leurs romans, et si vous voulez être certain-e-s que le livre ne vous tombe pas des mains en cours de route, tablez sur le polar ! Sans compter qu’un livre qui vous demande le meilleur de vous même vous le rend généralement au centuple, et ça, ça ravigote !

editionsmetailie

Côté charte graphique, Métailié a plusieurs facettes puisque les livres se déclinent en de nombreuses collections. Leur littérature en grand format se dote de couvertures assez classiques, sur fond beige : le nom de l’auteur est ton sur ton, le titre souvent en rouge, ils ne se distinguent vraiment que par la petite salamandre (logo de l’éditeur) qui orne la tranche et la couv’.

Que ce soit clair cependant : le choix du logo s’est fait avant que se tatouer une salamandre sur la cheville soit kewl (oui, soit avant 1993, ok). Avant-gardiste, Métailié. Pour les polars, pas non plus de grande surprise : du noir, du noir et une pointe de rouge ou de jaune. La collection est élégante mais dans le genre discret.

Leur collection sciences humaines possède une charte un tantinet plus originale mais est peu représentée en librairie.

Les formats sont assez minces, la plupart du temps les publications font moins de 300 pages, et assez étroits, en longueur, la typographie est classique, le papier également. Les livres Métailié sont donc des livres caméléons, qui se fondent dans les rayons d’une librairie, entre deux Gallimard ou sous une pile de Grasset, on ne les remarquera pas forcément. Mais d’un point de vue littéraire ce sont de vraies pépites.

Ils sont par contre plus identifiables en poche : nommée « Suites » la collection propose des couvertures bien plus colorées (bien qu’un chouïa kitsch ), la typographie choisie est attractive : en poche vous ne pourrez pas les louper !

livres

Du côté des prix, les éditions Métailié pratiquent des tarifs raisonnables : de 15 à 20 euros environ pour les grands formats et aux alentours de 6 euros pour les poches ! Et comme toujours leur catalogue est dispo en médiathèque.

Par quoi commencer ?

Un soupçon de sciences humaines : leur catalogue est riche, il y en a pour tous les goûts, et c’est souvent assez pointu :

Du polar :

Et un peu de littérature :

Et toi, as-tu déjà eu un coup de cœur pour un de leurs livres ?


Et si le film que vous alliez voir ce soir était une bouse ? Chaque semaine, Kalindi Ramphul vous offre son avis sur LE film à voir (ou pas) dans l’émission Le seul avis qui compte.

Les Commentaires

2
Avatar de Foraday
2 mai 2013 à 20h05
Foraday
Un grand merci pour cet article ! Je travaille plus ou moins en relation avec le secteur de l'édition donc cette série sur les maisons d'édition est pour moi aussi intéressante personnellement qu'utile professionnellement

Idem pour moi ! C'est bien d'avoir une mise à jour comme celle-ci.
0
Voir les 2 commentaires

Plus de contenus Culture

Grâce à Judith Godrèche, l'Assemblée envisage une commission sur le travail des mineur·e·s dans le cinéma et la mode.jpg // Source : Capture d'écran YouTube de LCP - Assemblée nationale
Cinéma

Cinéma : ce qui pourrait bientôt changer dans les tournages où il y a des enfants

Source : Madmoizelle
Livres

Fête des mères : 5 livres féministes qui se dévorent d’une traite

Captive
Culture

Netflix : 5 mini-séries tirées de faits réels littéralement addictives à regarder ce week-end

Source : @AsocialmntVotre sur X
Humeurs & Humours

Les trouvailles d’internet de la semaine du 13 mai

Source : Netflix
Culture

 Dans Bridgerton, Nicola Coughlan cloue le bec des grossophobes

Couverture des livres "Les Liens qui empêchent", "Révéler mes visages" et "Art Queer" // Source : Éditions B42 / Harper Collins / Double Ponctuation
Livres

Neuf livres LGBT+ pour s’éduquer sur les identités et luttes des personnes queers

Maxton Hall // Source : Prime Video
Culture

Cette série cartonne sur Prime Video et détronne Fallout

Source :  pixelshot
Daronne

Les 3 livres pour enfants les plus problématiques, d’après nos lectrices

1
image
Culture

Dominique Boutonnat : une affaire d’agression sexuelle glaçante ignorée par le gouvernement

2
Copie de [Image de une] Horizontale – 2024-05-16T102108.308
Culture

Exit le male gaze : Tomb Raider va être adaptée en série par Phoebe Waller-Bridge

La pop culture s'écrit au féminin