Live now
Live now
Masquer
adjani
Culture

Isabelle Adjani risque 18 mois de prison avec sursis pour des soupçons de fraude fiscale

L’actrice est soupçonnée d’avoir dissimulé une donation en prêt, ainsi que de s’être fictivement domiciliée au Portugal. Des accusations qu’elle réfute.

Isabelle Adjani revient sur le devant de la scène, mais pas pour les raisons espérées. Ce jeudi 19 octobre, l’artiste de 68 ans a été jugée pour fraude fiscale et blanchiment. Elle est accusée d’avoir dissimulé une donation en prêt en 2013, et de s’être fictivement domiciliée au Portugal en 2016 et 2017.

À lire aussi : Bravo, 3 070 € par mois : « Je ne comprends rien aux impôts »

Isabelle Adjani est accusée d’avoir éludé au moins 1,2 millions de droits de mutation

L’actrice aux cinq César est soupçonnée d’avoir fait passer une donation de 2 millions d’euros pour un prêt, ce qui lui aurait permis d’éluder 1,2 million d’euros de droits de mutation, un impôt imposé par l’État lors d’une vente immobilière. Cette somme lui a été transférée par un influent homme d’affaire, Mamadou Diagna NDiaye.

Outre cette accusation, Isabelle Adjani est également soupçonnée de s’être fictivement domiciliée au Portugal, éludant ainsi 236 000 euros d’impôt sur le revenu. Le parquet national financier l’accuse aussi d’avoir fait transiter par un « compte bancaire américain non déclaré » la somme de 119 000 euros, rapporte notamment Le Parisien avec l’Agence France Presse.

Dix-mois de prison avec sursis requis

Des accusations qu’elle réfute vivement, mais lors de l’audience du 19 octobre, elle n’a pas pu se défendre par elle-même. Quelques heures avant, ses avocats ont demandé le renvoi du procès, l’actrice étant restée aux États-Unis car souffrant « d’une pathologie aiguë incompatible avec l’avion » selon son avocat Olivier Pardo, certificat médical à l’appui. Néanmoins, il l’assure : « elle tient à s’expliquer, elle tient à être là », ont rapporté nos confrères de l’Agence France Presse, présents lors de l’audience.

Les avocats d’Isabelle Adjani ont également mis en avant l’impossibilité de Mamadou Diagna NDiaye de venir témoigner comme argument supplémentaire pour demander le renvoi. Ce qu’a rejeté le tribunal. Par conséquent, l’audience a bien eu lieu, et le procureur a requis dix-huit mois de prison avec sursis contre l’actrice.


Écoutez l’Apéro des Daronnes, l’émission de Madmoizelle qui veut faire tomber les tabous autour de la parentalité.

Les Commentaires

1
Avatar de LovelyLexy
20 octobre 2023 à 18h10
LovelyLexy
Et pour le fait qu'antivax elle a refusé de vacciner ses enfants pour tous les vaccins, achetant de faux carnets et s'en vantant dans les média, rien?
3
Réagir sur le forum

Plus de contenus Culture

Source : Wikimedia Commons
Société

Isild Le Besco se dénonce sa relation « d’emprise destructrice » avec Benoît Jacquot

Judith Godrèche revient sur l'émission de Laure Adler en 1995 - C Ce soir du 12 février 2024 // Source : Capture d'écran YouTube
Culture

« On s’en fiche bien que j’y aille ou pas » : Judith Godrèche balaye les rumeurs sur sa présence aux César 2024

Bilal Hassani pour Zalando // Source : Zalando
Mode

Bilal Hassani : « Le vêtement peut nous rassurer et nous armer de confiance »

The Beatles // Source : tmdb
Culture

Les Beatles auront chacun droit à leur biopic pour raconter leur légende

Judith Godrèche // Source : Capture d'écran Youtube
Culture

Aux César, Judith Godrèche prendra la parole sur les violences sexuelles dans le monde du cinéma

1
Source : lumineimages
Daronne

Nostalgie : la suite de ce dessin-animé culte débarque sur les écrans

Anny Duperey  // Source : Capture écran YouTube
Société

Anny Duperey n’est plus marraine de SOS Villages d’enfants après sa prise de parole sur Judith Godrèche

3
Bye Bye Tibériade  // Source : JHR
Culture

Bye Bye Tibériade : tout savoir sur ce docu sublime sur l’exil de femmes palestiniennes

1
Source : Samantha Morton - BAFTA
Daronne

Bafta 2024 : l’actrice Samantha Morton dédie son prix aux enfants placés

1
Source : Capture écran Instagram
Culture Web

« Abrège frère » : des Tiktokeuses dénoncent cette tendance aux relents misogynes

12

La pop culture s'écrit au féminin