Live now
Live now
Masquer
Image d'erreur
Mode

Du jour au lendemain

Sortie le 15 mars 2006
:: Par Philippe Le Guay
:: Avec Benoit Poelvoorde, Anne Consigny, Bernard Bloch

On pourrait résumer ce film en une phrase : « Le bonheur, c’est simple comme une cafetière qui te pète à la gueule ». Et bah oui.

François Berthier est du genre moribond. Il est réveillé le matin par un chien qui passe son temps à aboyer, se lève d’une humeur ronchon, par un temps grisâtre, prend les transports en commun à Paris (sympathiques aux heures de pointe) pour aller travailler dans son bureau sans fenêtre dans une banque pas joyeuse… Passons les détails mais sa vie est tellement de la lose que lui-même n’y croit plus vraiment (ou vice-versa).

Le lendemain, changement subit. Ca commence par un chien mort, puis un soleil magnifique et une cafetière, qui, enfin, arrive à faire un expresso, puis par un RER vide, où il y a même des places assises… Puis une promotion. Incroyable. Non seulement, c’est incroyable mais en plus ça continue. La chance commence à sourire à Berthier et il commence à se dire qu’il est verni… Même s’il est convaincu que ça va tôt ou tard lui retomber sur la gueule et qu’il va devoir en payer le prix fort. Plutôt que de passer à la caisse lourdement, il préfère entamer un long périple pour comprendre la cause réelle de tout ce bonheur. Parce que, pour lui, tout ça n’est pas normal.

Et c’est bien ?

Oui ! On passe un vrai bon moment devant Du jour au lendemain. Comme d’hab, Benoit Poelvoorde est à la hauteur de ce qu’il a fait de mieux (avec même une pointe par-ci par-là de son personnage dans le mythique C’est arrivé près de chez vous), le scénario est intéressant et la psychologie des personnages – même secondaires – est plutôt fouillée. On pourrait jouer les grincheux et avancer que la fin est peut-être un peu convenue, qu’on aurait aimé une ouverture à la hauteur du sujet traité… mais ça serait vraiment faire la fine-bouche.

Quant au sujet même du film, le bonheur et surtout l’aptitude au bonheur, il est passionnant et assez bien traité. Ce film pourra peut-être faire mal au ventre aux éternels optimistes (comme moi), à ceux qui saisissent la moindre opportunité pour créer du positif, mais il est tellement bien mené qu’on finit même par comprendre la démarche du personnage de Benoit Poelvoorde.
Quant aux pessimistes et aux François Berthier dans l’âme, Du jour au lendemain peut servir de miroir assez efficace – s’ils ont le recul, ce qui n’est pas gagné. Et peut surtout leur permettre de se rendre compte que finalement, – accroche-toi – le bonheur n’existe pas, c’est ce qu’on en fait qui importe. (waw, ça décoiffe)


Découvrez le BookClub, l’émission de Madmoizelle qui questionne la société à travers les livres, en compagnie de ceux et celles qui les font.

Les Commentaires

9
Avatar de Fab
17 mars 2006 à 02h03
Fab
Je pense tout simplement que le film ne mettant pas spécialement en valeur les gens vivant dans la morositude (hu), l'effet-miroir dont je parle dans l'article ne doit pas forcément plaire. Si tu te retrouves dans François Berthier (ce personnage a plein d'habitudes gnangnans), il faut avoir une sacrée dose de self-recul pour goûter le film à sa juste valeur.
Et puis il faut se méfier des critiques concernant toutes les comédies. Je vais sortir une généralité, donc une connerie, mais je le fais : les comédies, ça ne plait pas aux critiques. Par exemple, je suis sûr que ce même journaliste de Télérama a enceeeeensé Le Nouveau Monde, film de Terrence Mallick, le réalisateur préféré de tous les geeks du cinéma. Du vrai cinéma de qualité blablablabla.
Et moi de dire : ok, Le Nouveau Monde, c'est sympa 1h30. Mais passé cette heure et demie, on se fait chier GRAVE.
Populo, le Fab ? Si tu veux, mais à côté de ça, j'me suis fait super chier (aussi) aux Bronzés 3.
0
Voir les 9 commentaires

Plus de contenus Mode

Deux femmes en train de déballer des vêtements d'une boîte en carton // Source : Vinted
Conseils mode

Seconde main : les choses à savoir (absolument) pour éviter d’acheter des contrefaçons mode

Mode

Quelle est la meilleure culotte menstruelle ? Notre guide pour bien choisir

Humanoid Native
Source : Canva
Mode

Je simule depuis des années avec mon mec et j’ai envie d’arrêter

4
Pour changer de Vinted, et chiner du Sézane, ba&sh ou Maje pas cher, ce nouvel e-shop devrait vous plaire // Source : Paradigme.fr
Conseils mode

Pour changer de Vinted, et chiner du Sézane, ba&sh ou Maje pas cher, ce nouvel e-shop pourrait vous plaire

Sur Vinted, comment bien chiner un jean levi's de seconde main à sa taille // Source : Capture d'écran Vinted
Conseils mode

Sur Vinted, comment bien chiner un jean Levi’s de seconde main à sa taille ?

Emilia Perez, film de Jacques Audiard avec Selena Gomez, en compétition officielle du festival de Cannes 2024 // Source : © Shanna Besson / PAGE 114 / WHY NOT PRODUCTIONS / PATHÉ FILMS / FRANCE 2 CINÉMA / SAINT LAURENT PRODUCTIONS
Actualité mode

Cannes 2024 : Comment la mode finance de plus en plus le cinéma

Quand la sociologie rhabille le streetwear, ça donne l'hilarante série TISSU // Source : Capture d'écran YouTube
Actualité mode

Quand la sociologie rhabille le streetwear, ça donne l’hilarante série TISSU

menage-salle-de-bain // Source : Canva
Lifestyle

Ménage de printemps : cette chose qu’on oublie toujours de nettoyer dans sa salle de bain !

32
LE SITE TEMU regorge d'offres agressives // Source : Capture d'écran Temu
Actualité mode

Temu manipule ses consommateurs ? Des assos européennes portent plainte

La marque Esprit dépose le bilan en Europe (oui, l'hécatombe mode continue) // Source : Capture d'écran Instagram d'Esprit
Actualité mode

Emblématique, cette marque dépose le bilan en Europe (oui, l’hécatombe mode continue)

1
Bridgerton. (L to R) Luke Newton as Colin Bridgerton, Nicola Coughlan as Penelope Featherington in episode 302 of Bridgerton. Cr. Liam Daniel/Netflix © 2023
Séries

Pourquoi la saison 3 de Bridgerton fait du bien à la représentation féminine dans les romances 

La vie s'écrit au féminin