Live now
Live now
Masquer
documentaire-arte-adieu-au-steak-180×124
Culture

L’adieu au steak, un reportage à revoir sur Arte tv

Diffusé mardi 27 mars, vous pouvez revoir sur arte.tv le documentaire L’adieu au steak, qui parle de notre consommation de viande. Instructif sans être moralisateur.

L’adieu au steak s’intéresse de plus près à notre consommation de bidoche. A travers le monde, qu’est ce que la consommation de viande peut représenter ? Comment la consommons-nous ? Au-delà du simple constat « on en mange trop », le documentaire a la bonne idée de ne pas nous faire la leçon.

Au contraire, ce documentaire s’interroge véritablement sur les enjeux de la consommation de viande. Quelles en sont les conséquences économiques, écologiques ou encore sanitaires ? Sans forcément user d’images fortes (attention, quelques images d’élevage ou d’abattoirs peuvent cependant choquer les plus sensibles)

, le reportage fait bien la lumière sur ce commerce que nous, consommateur, pouvons trouver obscur.

Je le conseille à tout le monde, non pas pour tous virer végétariens mais tout simplement pour être mieux informés sur une réalité certes dure, mais qui existe aujourd’hui.

Qui l’a regardé mardi ? Qu’est ce que vous en pensez ?


Vous aimez nos articles ? Vous adorerez nos podcasts. Toutes nos séries, à écouter d’urgence ici.

Les Commentaires

25
Avatar de salvia
22 avril 2012 à 20h04
salvia
J'y crois moyen à ça, personnellement. Parce qu'un scientifique renommé de 95 ans a dit que l'humanité allait disparaître dans cent ans, tout le monde le croit sur parole ou s'affole. Il me semble que ce que Frank Fenner a dit n'est pas à prendre au pied de la lettre je pense (juste que nous connaitrons la fin de l'humanité telle qu'elle est aujourd'hui, donc consommation moindre etc) surtout qu'il a juste balancé cette phrase sans vraiment s'appuyer sur des preuves. Si on a des pays en plein développement démographique, y en a d'autres qui ne bougent quasiment plus. Et puis de là à dire que l'humanité entière va disparaître, je trouve ça gros, en si peu de temps...

C'est vrai que l'on ne peut jamais vraiment savoir ce qui est vrai ou faux dans ce domaine mais dans le doute, je préfère croire au pire scénario. Si je me trompe, j'aurai au moins une bonne surprise
De toute manière, cela ne peut pas nous faire de mal d'adopter un comportement plus écologique, au contraire même.

Mais sinon je suis d'accord avec tout le reste de ce que tu as dit. D'ailleurs je commence déjà à consommer encore moins de viande qu'auparavant. Cette semaine je n'ai mangé qu'un steak et un morceau de paté, et la viande ne m'a pas manquée du tout!

Bravo! C'est super que tu viennes écrire qu'il n'est pas difficile de se passer de viande, même lorsque l'on aime cela! Merci de faire passer le message!
0
Voir les 25 commentaires

Plus de contenus Culture

Source : Capture d'écran Youtube
Culture

À Coachella, Lana Del Rey fait un duo avec une invitée surprise et met le public en émoi

Semaine de la critique 2024 / Hafsia Herzi
Culture

La Semaine de la critique, notre sélection préférée à Cannes, a dévoilé ses films en compétition

Bridget Jones // Source : Splendor Films
Culture

Casting, résumé : tout savoir sur Bridget Jones 4 et sa Bridget en daronne veuve

[PR] Image de une • Verticale
Culture

5 anecdotes sur Virgin Suicides, de la plus cool à la plus glauque (comme le film)

Qui sont les Mascus, ces hommes qui détestent les femmes ? Le docu choc de France Télévisions // Source : France télévisions
Société

Qui sont les Mascus, ces hommes qui détestent les femmes ? Le docu choc de France Télévisions

3
Affiche de la série Becoming Karl Lagerfeld, disponible à partir du 7 avril 2024 sur Disney+ // Source : Disney+
Mode

La série Disney+ Becoming Karl Lagerfeld s’annonce comme aussi bien habillée que controversée

1
Source : Canva Pro
Daronne

Ces 5 séries sont les préférées des enfants, et on a tous envie de crever

5
Source : Capture d'écran Youtube
Culture

Victime de racisme, l’actrice Francesca Amewudah-Rivers (Roméo et Juliette) soutenue par 900 artistes

1
Un still du film All we imagine as light, de Payal Kapadia, avec le logo du festival de Cannes // Source : ALL WE IMAGINE AS LIGHT de Payal Kapadia © Ranabir Das
Cinéma

Le festival de Cannes 2024 dévoile sa Sélection officielle : 4 réalisatrices, aux côtés de Gilles Lellouche et Francis Ford Coppola

9782290397336_UnJourDeNuitTombeeT1_Couv_BD (1)
Livres

Trois bonnes raisons de découvrir la fantasy grâce à l’œuvre de Samantha Shannon

La pop culture s'écrit au féminin