Live now
Live now
Masquer
"Campagne "
Féminisme

Découvre cette campagne essentielle pour mettre fin à la précarité menstruelle

Règles Élémentaires lance « L’Absente », une nouvelle campagne de sensibilisation contre la précarité menstruelle et le tabou des règles.

« Notre présentatrice n’assurera pas la météo. Non pas pour cause de distanciation sociale mais parce qu’elle a ses règles. »

As-tu vu passer ce spot à la télé ces derniers temps ?

La nouvelle campagne de règles élémentaires pour briser le tabou des règles

Il s’agit de la nouvelle campagne choc de l’association Règles Élémentaires, qui lutte pour briser le tabou des règles et mettre fin à la précarité menstruelle, c’est-à-dire le fait de ne pas avoir les moyens de s’acheter des protections hygiéniques.

Ce message est diffusé sur un spot qui passe en ce moment sur 6 chaînes du groupe Canal (Comédies,  Planet AE, Info Sport, Planet CI, Planet et Polar +) et sur France Ô.

Si tu ne les as pas vues à la télé, tu peux découvrir les images de la campagne sur le compte Instagram de règles élémentaires :

Une campagne nécessaire contre la précarité menstruelle !

Cette campagne me réjouit, car la précarité menstruelle touche de nombreuses femmes en France, sans que le problème soit connu du grand public.

Sûrement à cause du tabou des règles qui, malheureusement, existe encore dans notre pays en 2020 !

Moi-même, je n’avais jamais entendu le terme de « précarité menstruelle » avant de devenir rédactrice chez Rockie et madmoiZelle !

Pourtant, 1,7 million de femmes sont touchées en France, avec des conséquences graves

comme le fait de ne plus aller à l’école ou au travail pendant leurs règles.

Heureusement, le vent commence à tourner, et le gouvernement a annoncé le 28 mai 2020 que des protections hygiéniques gratuites seraient accessibles aux femmes précaires en septembre.

Qui est Règles Élémentaires, l’asso qui lutte contre la précarité menstruelle ?

Créée en 2015, Règles Élémentaires est la première asso française de lutte contre la précarité menstruelle.

Son mode d’action ? Collecter des produits d’hygiène intime à destination des personnes ayant leurs règles et par la même occasion, mettre fin au tabou qui entoure ce sujet.

Pendant la crise sanitaire, l’asso a redoublé d’efforts pour aider les femmes les plus démunies, qui ont vu leur situation se dégrader.

1 345 000 produits ont ainsi été redistribués à plus de 25 associations pendant les 8 dernières semaines. C’est plus du double que pendant toute l’année 2019 !

Tu peux soutenir l’association en donnant des protections menstruelle ou en organisant une collecte. Tu pourras retrouver toutes les infos sur le site de Règles Élémentaires !

J’espère que cette campagne diffusée sur des chaînes télé à forte audience contribuera à briser le tabou des menstruations et à faire avancer le combat contre la précarité qui en découle !


Vous aimez nos articles ? Vous adorerez nos podcasts. Toutes nos séries, à écouter d’urgence ici.

Les Commentaires

Il n'y a pas encore de commentaire sur cet article.

Plus de contenus Féminisme

Source : Midjourney
Déclic

Célia, 24 ans : « J’ai compris l’importance du féminisme en jouant au Trivial Pursuit »

Mode

Quelle est la meilleure culotte menstruelle ? Notre guide pour bien choisir

Humanoid Native
9782290397336_UnJourDeNuitTombeeT1_Couv_BD (1)
Livres

Trois bonnes raisons de découvrir la fantasy grâce à l’œuvre de Samantha Shannon

Source : Canva
Déclic

Sandrine, 48 ans : « J’en demandais plus à mes filles qu’à mon fils pour les tâches ménagères »

gloria-steinem-feminist-litterature-
Livres

Gloria Steinem, féministe incontournable, fête ses 90 ans

1
Source : Midjourney
Déclic

Suzy, 27 ans : « Aujourd’hui, j’ai peur d’avoir des relations sexuelles avec les hommes »

1
Source : Cerise Sudry-Le Dû / Damien Platt de Getty Images
Féminisme

« Le viol est une bombe à fragmentation particulièrement cruelle » : Laurène Daycard, lettre d’Ukraine

tribune_une_v
Tribune

Aujourd’hui, je suis au tribunal parce que je suis féministe, on ne me réduira jamais au silence

2
Source : Canva
Déclic

Joséphine, 22 ans : « Concernant mon féminisme, je me demande souvent si je suis dans l’excès »

1
Source : Madmoizelle
Féminisme

Annie Chemla : « Avorter des femmes clandestinement m’a apporté un sentiment intense de puissance »

1
Source : adrianvidal / Canva
Société

Ces associations se battent pour nos droits toute l’année et elles ont besoin de nous

3

La société s'écrit au féminin