Live now
Live now
Masquer
david-hasselhoff-kitsch-pub-180×124
Culture

David Hasselhoff, kitsch à souhait dans une pub

David Hasselhoff se parodie dans une publicité pour du café frappé, et c’est drôle à en faire pipi dans la mer.

Longtemps, j’ai cru que David Hasselhoff était fini. Qu’après Alerte à Malibu

et une carrière dans la chanson sirupeuse comme du sirop d’érable, il n’y avait plus rien pour lui. Qu’il n’avait plus qu’à s’acheter un ranch à Nashville et jouer de la country dans des pubs remplis de mecs déguisés en cow-boy au premier degré entre deux burgers à dix steaks*.

(*Radio cliché, oui.)

J’avais omis un détail : ce n’est pas parce qu’on ne bosse plus qu’on n’a pas d’humour et d’autodérision. Non.

Ainsi, David Hasselhoff a accepté, probablement en échange de quelques billets verts, de jouer dans une publicité pour un café frappé à 99 cents. Une minute et une seconde de magie pure, dans laquelle il chante les louanges de la boisson de chez Cumberland Farms Farmhouse Blend. « J’ai tellement soif de ton amour, je ne peux pas le cacher », s’égosille-t-il, chemise blanche ouverte sur un torse musclé comme un pack de lait (je ne suis pas sûre de comprendre ce que je veux dire par là, mais j’ai pas envie d’être vexante). Sur une plage paradisiaque, ses cheveux parfaitement brushés, son sourire impeccablement blanc, il est féérique. On dirait une licorne sans aspérité au milieu du front :

http://www.youtube.com/watch?v=vwcXwAyt40U

Il nous prouve qu’il n’y a pas d’âge pour les pantalons blancs, le balayage californien et les poses faussement naturelles. Il nous montre qu’à 60 ans, on peut encore faire du deltaplane à une main, chanter dans les flammes et pratiquer le surf. C’est un acte militant, en fait : il nous rappelle que les années 90 n’ont pas le monopole du kitsch, qu’on peut en mettre partout dans sa vie si on veut, que même aujourd’hui, le has been passe toujours crème chantilly. « C’est complètement has been », ainsi, devient le nouveau « C’est intemporel » grâce à David.

C’est tellement rassurant et décomplexant que je vais derechef m’acheter un ras-le-cou et une grosse paire de couilles de mamouth.

– via Voici


Vous aimez nos articles ? Vous adorerez nos newsletters ! Abonnez-vous gratuitement sur cette page.

Les Commentaires

3
Avatar de Sophie Riche
10 juillet 2013 à 17h07
Sophie Riche
Juste un petit mot pour préciser qu'il ne s'agit pas d'un parapente mais d'un deltaplane
 N'empêche qu'à une main ça reste bidon fortiche !

Oh lala mais est-ce qu'un jour je saurais différencier ces deux trucs ? Merci en tout cas, j'vais corriger !

Glabre ??? Tain mais personne voit sa colonie de pouuuals lol ? :sick2:

Ok je retourne voir la vidéo en HD en prenant mon courage à deux ou trois mains.
0
Voir les 3 commentaires

Plus de contenus Culture

 Hannah Gutierrez-Reed // Source : The Wrap
Culture

« Amateure », « négligente » : l’armurière de Rust d’Alec Baldwin condamnée à 18 mois de prison

Source : Wikimédia Commons / Anupamacr
Culture

La rumeur veut que cette actrice indienne joue Raiponce, et les racistes la harcèlent déjà

1
Anatomie d'une chute
Culture

Merci Judith Godrèche : les enfants seront désormais accompagnés sur les tournages

1
Source : Capture d'écran Youtube
Culture

À Coachella, Lana Del Rey fait un duo avec une invitée surprise et met le public en émoi

Semaine de la critique 2024 / Hafsia Herzi
Culture

La Semaine de la critique, notre sélection préférée à Cannes, a dévoilé ses films en compétition

Bridget Jones // Source : Splendor Films
Culture

Casting, résumé : tout savoir sur Bridget Jones 4 et sa Bridget en daronne veuve

[PR] Image de une • Verticale
Culture

5 anecdotes sur Virgin Suicides, de la plus cool à la plus glauque (comme le film)

Qui sont les Mascus, ces hommes qui détestent les femmes ? Le docu choc de France Télévisions // Source : France télévisions
Société

Qui sont les Mascus, ces hommes qui détestent les femmes ? Le docu choc de France Télévisions

3
Affiche de la série Becoming Karl Lagerfeld, disponible à partir du 7 avril 2024 sur Disney+ // Source : Disney+
Mode

La série Disney+ Becoming Karl Lagerfeld s’annonce comme aussi bien habillée que controversée

1
Source : Canva Pro
Daronne

Ces 5 séries sont les préférées des enfants, et on a tous envie de crever

5

La pop culture s'écrit au féminin