Live now
Live now
Masquer
crise-hopital-pediatrique
Daronne

Crise de la pédiatrie : 10 000 soignants dénoncent l’indifférence du président

Indignés par l’inaction du président de la République face à la crise hospitalière et pédiatrique, 10 000 soignants signent une nouvelle tribune pour exiger des actions immédiates.

L’épidémie de bronchiolite actuelle ne concerne pas le président de la République. Il y a un mois, 4 000 soignants l’alertaient sur l’état des services pédiatriques, incapables de faire face à une épidémie particulièrement virulente. Les professionnels de santé réclamaient alors des mesures immédiates pour améliorer leurs conditions de travail et endiguer la pénurie de personnel et les fermetures de lits. Si Emmanuel Macron n’a pas jugé utile de s’exprimer sur le sujet, les conditions d’accueil des malades se sont encore dégradées, comme le déplore une nouvelle lettre ouverte parue ce matin dans Le Monde.

Malgré les avertissements, la situation pédiatrique empire

Alors que la situation hospitalière empire, 10 000 soignants s’indignent aujourd’hui du silence du président de la République. Dans cette nouvelle tribune, ils alertent de nouveau sur l’état catastrophique des services pédiatriques, asphyxiés par l’épidémie nationale de bronchiolite

Les soignants déplorent des hospitalisations de fortune dans des couloirs ou sur des brancards, alors qu’ils ne peuvent plus transférer leurs patients, faute de place ailleurs. Ils doivent désormais compter sur l’aide de leurs confrères non formés aux spécificités pédiatriques pour pratiquer des soins et des intubations, parfois sur de très jeunes enfants. Les interventions « non urgentes » sont sans cesse repoussées, ce qui menace la santé mentale et physique des malades.

Penser sur le long terme pour résoudre la crise hospitalière

Des mesures d’urgence ont été prises par le gouvernement pour affronter la crise. Le ministère de la Santé a débloqué 400 millions d’euros et étendu la prime d’exercice en soins critiques à tous les soignants. Il a également prolongé le plan d’urgence de cet été, permettant aux agences de santé régionales de gérer elles-mêmes leur budget. Mais il ne s’agit que d’actions à court terme qui ne règlent en rien les dysfonctionnements chroniques des services pédiatriques. Pour envisager l’avenir sereinement, le personnel hospitalier exige :

  • L’amélioration de conditions de travail et de rémunération des soignants ;
  • La reconnaissance de la pédiatrie comme spécialité à part entière ;
  • L’augmentation du nombre de jeunes formés, notamment aux spécificités pédiatriques ;
  • L’implication des acteurs hospitaliers « de terrain » dans le processus de décision gouvernementale.

En espérant que cette fois, ils soient entendus.

À lire aussi : Bronchiolite du nourrisson : causes, symptômes… Quels sont les gestes de prévention ?

Les Commentaires
3

Avatar de Neverland90
3 décembre 2022 à 18h10
Neverland90
C'est pire, dans ma ville pénurie de Doliprane (dont la version pour enfants) et on se cache derrière "oui mais il y a des gens qui en prennent pleinnnn!!!" Alors que je suis sûre que les pharmaciens ont le contrôle là-dessus vu que les dolipranes sont derrière le comptoir.
2
Voir les 3 commentaires

Plus de contenus Daronne

Mateus Souza / Pexels
Daronne

Corne de l’Afrique : avec la crise climatique, le nombre d’excisions a augmenté de 30 %

pexels-ketut-subiyanto-4473889
Daronne

Cadeaux et revenus : combien gagnent les parents influenceurs ?

markus-spiske-35uwVjgLVLQ-unsplash
Daronne

Homophobie à l’école : des annonces, c’est bien, des résultats, ce serait encore mieux

national-cancer-institute-VJVsEnR_vNE-unsplash
Daronne

La parentalité est plus stressante et dangereuse pour les personnes racisées

Capture d’écran 2023-02-03 à 14.56.25
Daronne

Une petite américaine récompensée pour ses recherches : du racisme à la reconnaissance

films famille
Cinéma

4 films à regarder en famille

Maya Boukella

03 fév 2023

1
pexels-matthew-turner-2574078
Daronne

Quand la daronnie déraille : un couple laisse volontairement son bébé à l’aéroport

pexels-george-becker-129494
Daronne

Crise du mal logement : les femmes et les enfants en première ligne

rebekah-vos-GoabH6sEXek-unsplash
Daronne

Se maquiller pour accoucher : ah, vraiment ?

instagram
Chère Daronne

Help ! J’ai stalké mon boss sur Insta et j’ai liké sans faire exprès une photo de lui en sous-vêtements

Chère Daronne

01 fév 2023

11

Pour les meufs qui gèrent