Live now
Live now
Masquer
Rodnae production de la part de Pexel // Source : Rodnae production de la part de Pexel
Actualités France

À Lyon, un questionnaire sur les pratiques sexuelles des soignants crée le malaise

Une agente aurait été mise à l’écart après avoir dénoncé l’environnement de travail toxique du service de réanimation de l’hôpital lyonnais Édouard-Herriot où circulait un questionnaire sur les préférences sexuelles du personnel soignant.

Vendredi 19 janvier, l’antenne régionale de BFMTV a mis en lumière la circulation d’un questionnaire portant sur les pratiques sexuelles des soignants au sein du service de réanimation de l’hôpital lyonnais Édouard-Herriot. Selon les informations de la chaîne, la direction des Hospices Civils de Lyon (HCL) a reçu le 20 décembre un signalement en interne pour des faits de « harcèlement sexuel » de la part du syndicat FA-FPH (Fédération Autonome de la Fonction Publique Hospitalière).

« Faire une petite blague »

Les auteurs de ce questionnaire, affiché également dans certaines salles de garde, ne seraient autres qu’un petit groupe d’agents du service de réanimation qui a expliqué vouloir « faire une petite blague » et « décompresser ».

« Pratiquez-vous la fellation, le cunnilingus, le sadomasochisme ou encore aimez-vous recevoir un doigt dans l’anus » ? Telles sont certaines des questions figurant sur le sondage, dont les résultats devaient être rendus publics le 31 décembre.

Dans un courrier à destination des Hospices Civils de Lyon, auquel BFM Lyon a eu accès, un membre du service justifie ces « blagues à connotation sexuelles » par le besoin « que certains soufflent » face à la « souffrance humaine » qu’ils affrontent quotidiennement « en accompagnant patients et familles ».

À lire aussi : 82 % des femmes médecins à l’hôpital se sont déjà senties discriminées dans leur parcours à cause de leur genre

Une agente dénonce et est prise à partie

Le signalement du syndicat FA-FPH a été émis suite au témoignage d’une agente du service dénonçant un « environnement de travail toxique, où il n’y a pas de respect ni de limite ». Quelques jours après avoir alerté, la soignante affirme avoir été prise à partie par ses collègues. « Il lui aurait été reproché son refus de signer une sculpture en plâtre en forme de pénis déposée par un aide-soignant du service ainsi que son alerte quant au questionnaire précité », explique la direction de l’hôpital dans un mail adressé au syndicat, consulté par BFM Lyon.

Arrêtée pour raisons de santé, la soignante concernée dénonce sa placardisation à BFM Lyon : « Je suis très angoissée. Mon devenir est flou et je suis mise à l’écart. Je ne suis pas la bienvenue puisque la plupart des collègues sont contre moi ».

Interrogée par nos confrères, la responsable syndicale du FA-FPH a indiqué que « les affiches pour lutter contre le harcèlement sexuel et les violences sexistes ont été enlevées depuis un an, par des agents, qui seraient les mêmes auteurs de ce type d’enquête ». Ce petit groupe d’agents ferait la loi au sein du service de réanimation.

Une enquête administrative a été ouverte par la Direction des ressources humaines.


Découvrez le BookClub, l’émission de Madmoizelle qui questionne la société à travers les livres, en compagnie de ceux et celles qui les font.

Les Commentaires

2
Avatar de MaiaLea
23 janvier 2024 à 10h01
MaiaLea
Ça revient au même que l'affaire avec la fresque carabine à Clermont en 2015. Anne-Cécile Mailfert, maintenant Présidente de la Fondation des femmes, avait subi un horrible harcèlement après l'avoir dénoncé. Bref, même après Me Too, rien n'a changé...
Et allez pas me dire "mais on est stressés, vous comprenez"...
2
Voir les 2 commentaires

Plus de contenus Actualités France

Source : Capture vidéo
Actualités France

#MeToo cinéma : que retenir de la prise de parole de Judith Godrèche au Sénat ?

Un visuel de l'étude menée par Dove & Linkedin sur les discriminations capillaires, en faveur de l'adoption du CROWN Act aux États-Unis.jpg // Source : Dove x LinkedIn
Actualités France

Les discriminations capillaires seront-elles bientôt interdites en France ?

1
Source : Capture d'écran Youtube
Actualités France

L’artiste Olivia Ruiz révèle avoir été victime de soumission chimique

1
Léonore Moncond’huy // Source : France 3 Régions
Actualités France

Vers une loi en faveur d’une indemnisation du congé maternité pour les élues ?

Source : Capture d'écran
Actualités France

Après avoir placé l’avortement en première cause de mortalité dans le monde, CNews présente ses excuses

6
Un enfant victime de harcèlement scolaire, qui pleure assis par terre dans ses genoux // Source : Pexels / Mikhail Nilov
Actualités France

Harcèlement scolaire d’Évaëlle : un procès requis après le suicide de la collégienne

5
Jonathan Daval dans une série documentaire de BFM TV // Source : Capture d'écran YouTube
Société

Condamné pour meurtre, Jonathann Daval porte plainte en diffamation contre son ex-belle famille

4
Pancarte de manifestation "pas ton corps, pas tes choix"
Actualités France

IVG : le Sénat « pas défavorable » à son inscription dans la Constitution

1
La mairie de Paris fait fermer le site Internet du groupuscule anti-IVG « Les Survivants » // Source : Capture d'écran twitter
Actualités France

La mairie de Paris fait fermer le site Internet du groupuscule anti-IVG « Les Survivants »

Une vendeuse en train de vendre un haut blanc en dentelle à une cliente dans une boutique de vêtements // Source : filadendron de Getty Images Signature
Actualité mode

« Les vendeuses dans l’habillement sont déshumanisées » : interview d’une syndicaliste sur l’effondrement de la mode milieu de gamme

3

La société s'écrit au féminin