Explore le sexe et l’amour à travers le monde dans ce beau projet

Victor et Marion sont en couple depuis 3 ans, et sont actuellement au Sénégal, étape de l'enregistrement de leur podcast sur la sexualité et l'amour à travers le monde. Ils interviewent des inconnus qui les font rentrer dans leur intimité.

Explore le sexe et l’amour à travers le monde dans ce beau projet

Mise à jour du 25 novembre 2019

Cet été, je te racontais le projet de podcast et l’histoire de Victor et Marion, un couple parti aux quatre coins du monde pour interviewer des inconnues et inconnus sur leur rapport à l’amour, au couple et à la sexualité.

Tu trouveras la présentation globale du podcast et la genèse du projet à la fin de cette mise à jour.

Presque 4 mois après leur départ, j’ai fait le point avec Victor et Marion sur leur voyage et l’avancée du podcast !

Enregistrement du podcast : le voyage et les interviews

Si tu suis les stories de leur page Instagram @sexile_podcast comme moi, tu observeras qu’ils ne se sont pas arrêtés depuis 4 mois.

Beaucoup de déplacements, beaucoup de rencontres, et beaucoup d’interviews !

Au moment où ils m’écrivent, Victor et Marion sont à Saint-Louis au Sénégal, et ils ont déjà parcouru l’Inde du Nord au Sud, le Vietnam, le Cambodge, le Japon et la Mongolie.

« On va super bien, c’est vrai qu’on n’a pas énormément de temps pour se poser et se reposer et qu’on enchaîne pas mal.

On a un gros rythme où on alterne travail et loisirs mais globalement tout se passe à merveille.

Tous les endroits qu’on visite sont magnifiques et tous très différents mais notre voyage se base surtout sur les rencontres qui sont toutes plus folles les unes que les autres ! »

En plus des interviews témoignages de locaux dans chacun des pays qu’ils traversent, Victor et Marion font aussi appel à des experts et expertes de la sexualité ou des relations amoureuses pour prendre de la hauteur.

Des rencontres inoubliables aux quatre coins du monde

Par curiosité, j’ai demandé à Victor et Marion de me raconter la rencontre qui les a le plus marqués, pour avoir un petit avant goût des épisodes à venir…

La rencontre inoubliable de Victor

Voici ce que Victor a répondu :

« Pour des raisons de planning, parfois on se sépare pour des interviews. Ce fut le cas pour madame Poon, une khmer de 80 ans parlant français.

Je me rends en banlieue de Phnom Penh au Cambodge en tuktuk. C’est une amie franco-khmer qui m’a mis en contact avec elle.

Après 1h de route et de nombreux appels plus tard, j’arrive à destination. Elle m’attend devant chez elle en parlant avec une de ses amies.

Elle habite dans une maison donnant sur une grande route à la sortie de la ville. C’est très bruyant.

La maison a des airs d’une boutique ouverte sur la rue. Il n’y a pas de porte, seulement une grille qu’elle laisse entre-ouverte.

On s’installe sur des chaises dans son petit salon, il y a une petite table basse et une armoire qui sépare le salon d’un petit coin cuisine. Elle me dit qu’elle est contente de parler français, car ça fait longtemps.

On boit un verre d’eau et on s’installe derrière le coin cuisine sur son lit à l’abri du bruit de la rue. Elle est souriante et chaleureuse.

Elle est née a Phnom Penh, quand elle était jeune, sa mère a insisté auprès de son père pour qu’elle fasse des études et qu’elle apprenne le français.

C’était la première fille de tout le quartier à faire des études et même la seule à pouvoir lire.

Venant d’une famille, et surtout d’une mère, très ouverte d’esprit, on ne lui a pas « imposé » son mari, elle l’a rencontré sur les bancs de l’université.

Pendant de longues minutes elle me raconte la vie confortable qu’elle menait avec son mari et ses enfants avant la guerre. Elle travaillait, son mari aussi, et éduquait ses enfants dans une belle maison.

Quand je lui demande où est son mari, elle marque un temps d’arrêt et me répond que Pol Pot lui a pris en 1979 et qu’elle l’attend.

Cette guerre a chamboulé son existence, les khmer rouges s’en prenant aux gens lettrés et cultivés, elle a dû cacher le fait qu’elle sache lire et parler français.

Elle me précise qu’un jour son mari lui a dit qu’il valait mieux que lui se sacrifie et qu’elle reste en vie avec leurs enfants.

Après ça, elle a ouvert une petite boutique devant sa maison et a tout donné pour ses enfants et leur futur.

On a discuté pendant plus d’une heure et la tendresse de cette femme m’a profondément marqué. »

La rencontre inoubliable de Marion

Voici ce que Marion a répondu :

« Nous sommes à Jaipur dans le Rajasthan en Inde. Cette ville est aussi appelée la ville rose de part son architecture et ses petites maisons teintées.

On rencontre Yusuf. Il est de petite taille et son visage arbore une barbe bien fournie.

On déjeune avec lui sur une terrasse afin de profiter d’un moment de repos et de la vue sur Jaipur.

Le sol est en gazon artificiel et la vue sur l’Amber Palace et les toits de Jaipur est remarquable. Nous lançons l’interview et Yusuf prend alors un tout autre visage.

Il nous raconte sa vie, son histoire. Il a épousé sa femme à 25 ans, elle en avait 14.

Il nous parle de sa nuit de noces, nuit où ils sont seuls pour la première fois, nuit où ils apprennent leurs prénoms mutuels et ont une relation sexuelle pour la première fois.

Puis il nous décrit son quotidien et celui de sa femme. Lui travaille, elle non. Elle n’a pas le droit de sortir sans lui, ni de voyager.

Pour Yusuf, la femme parfaite c’est une femme asservie, qui sera toujours là pour lui servir un bon dîner en rentrant et qui n’a pas le droit à son indépendance.

C’est un tout autre Yusuf que nous découvrons, mais il nous parle en souriant. Et nous, sans porter aucun jugement, sommes là pour observer.

On se contente de lui poser des questions et lui de répondre, il ne semble absolument pas penser que ses propos pourraient nous choquer. »

De la diversité dans les profils des témoins

Victor et Marion sont heureux car avant de partir, ils avaient l’inquiétude d’avoir trop peu de diversité dans les profils des témoins.

Finalement, dans chaque pays, la diversité est de mise :

« Dans chaque pays on a réussi a avoir les deux générations : jeunes et adultes.

Au Cambodge et au Vietnam, on a également interviewé des personnes âgées de parfois plus de 80 ans pour pouvoir montrer les décalages générationnels dans ces pays d’Asie.

Dans chaque pays, on arrive à avoir un casting hétéroclite : femme/homme, homo/hétérosexuel, toutes classes sociales, ville/campagne, etc. »

Rendez-vous au printemps pour la sortie du podcast !

Victor et Marion seront comme prévu de retour en France le 24 décembre pour un réveillon de Noël en famille bien mérité.

De décembre à mars, il s’agira de monter tous les épisodes du podcast et de traduire les interviews, pour une sortie prévue en mars ou en avril.

Évidemment, je te tiens au courant.

J’ai tellement hâte de découvrir toutes ces interviews passionnantes. Si toi aussi tu es intéressée par le projet, n’hésite pas à les suivre sur leur compte Instagram @sexile_podcast !

Alors, est-ce que tu es aussi enjouée que moi à l’idée que ce podcast voit le jour ?

Publié le 14 août 2019

Il y a quelques mois j’étais en séjour au Cameroun, un de mes deux pays d’origine.

Cela faisait un bout de temps que je n’y étais pas allée, et ce qui a le plus attiré mon attention de jeune femme ayant grandi en France, c’est le rapport des Camerounais à l’amour et à la sexualité TELLEMENT éloigné du mien.

Quelques semaines après être rentrée de ce voyage, j’ai rencontré Marion et Victor, un couple à la veille de leur départ pour les 4 coins du globe… Pour enregistrer un podcast sur l’amour et la sexualité.

J’aurais aimé avoir cette idée !

L’idée d’un podcast sur l’amour et la sexualité à travers le monde

Marion et Victor on tous les deux 23 ans, et ils sont en couple depuis 3 ans. Tous les deux amoureux de voyages, ils ont déjà pas mal vadrouillé.

Il y a 5 mois seulement, ils ont eu l’idée de combiner leur amour du voyage et leur amour du podcast dans un projet qui répondrait à un de leur questionnement : quels rapports entretiennent des personnes vivant en Afrique, en Asie ou en Amérique Latine avec l’amour et la sexualité ?

Marion et Victor vont donc partir pendant 5 mois et demi en Mongolie, au Japon, au Vietnam, au Cambodge, en Inde, au Sénégal, en Colombie, au Costa Rica (ou en Equateur), et à Cuba, pour écouter des locaux raconter une partie de leur intimité au micro.

Marion explique :

« On a choisi l’amour et la sexualité parce que ce sont des sujets dont on parle énormément aujourd’hui en France, les langues se délient, mais ça reste toujours très éthnocentré.

Et c’est dommage parce que c’est une thématique tellement importante dans le monde entier, et chacun a un rapport tellement différent à la chose selon sa personnalité, sa culture, etc.

On s’est dit que c’était un puit sans fond de questionnements et de réponses qui seraient incroyables à ramener ici.

Ce sont des témoignages qu’on voit rarement parce que c’est un sujet encore tabou dans beaucoup de pays, et le format du podcast audio anonyme permet aux gens de se livrer plus facilement que si c’était devant une caméra pour un reportage. »

Marion

Victor ajoute :

« On s’est vraiment rendu compte que des podcasts sur l’amour et la sexualité en France il y en a des milliards, mais qu’ils sont souvent franco-français, voire Parisiens.

On a monté le projet et le voyage en même temps, et comme ce sont des thématiques qui concernent à peu près le monde entier, sous des milliards de formes, ça permettra de rentrer dans les cultures de chaque pays.

Pour prendre l’Inde pour exemple, on a lu pas mal de trucs sur des femmes qui parlent de leur mariage arrangé.

Elles racontent que leurs parents ont choisi leur mari à leur place, mais que ça leur va très bien parce que c’est quelqu’un de bien et qu’elles sont heureuses avec lui. Elles ajoutent souvent qu’elles se foutent de notre conception occidentale de l’amour.

Chez nous un discours pareil est difficile à entendre. Quand on pense mariage arrangé on n’imagine pas que ce genre de point de vue puisse exister. »

Victor

5 mois et demi pour rentrer dans l’intimité d’inconnus

Combattre les clichés qu’entretiennent les Français sur la sexualité et l’amour par delà l’Europe, et raconter de vraies histoires plutôt que de lire des pourcentages et des statistiques, c’est l’objectif de Victor et Marion avec l’enregistrement de ce podcast.

Chaque épisode correspondra à un pays, et ils souhaitent que les profils des personnes interviewées soient les plus diversifiés possibles : hommes, femmes, sans limite d’âge, hétéro ou homosexuel·les, provenant de milieux modestes ou aisés, de la ville ou de la campagne… Pour avoir le spectre le plus large possible.

Le couple a déjà des contacts sur place, mais ils laissent la place aux rencontres imprévues. Les épisodes mêleront témoignages et récits de voyage, et feront entre 30 et 45 minutes.

Le 5 août 2019 était la date de leur grand départ pour Oulan Bator en Mongolie, et leur retour en France est prévu pour le 24 décembre 2019.

Aide et suis Victor et Marion pendant leur voyage !

Tu l’as compris, la diffusion du premier épisode n’est pas prévue pour tout de suite. Il faudra attendre avril 2020 pour découvrir ces interviews passionnantes.

Mais en attendant, tu peux suivre Victor et Marion sur leur compte Instagram, qui leur sert de carnet de voyage pour te montrer leurs aventures, leurs rencontres, et partager des premiers bouts d’interviews.

 

Tu peux aussi aller faire un tour sur leur page Ulule : tu y découvriras un peu plus en détail leur trajet et les thématiques qu’ils souhaitent aborder dans chacun des pays visités. De quoi avoir encore plus hâte que le premier épisode voit le jour.

Si tu n’as pas trouvé le titre du podcast dans cet article, ce n’est pas un oubli de ma part, c’est que le nom Sexilé n’est que provisoire.

Je te tiendrai évidemment informée dès qu’il y aura du nouveau et un nom définitif, pour que tu ne rates rien de ce super projet !

À lire aussi : 5 podcasts qui parlent de sexe, de séduction et de plaisir !

Oceane

Oceane

Océane est chargée des témoignages sur madmoiZelle ! Sa passion, c’est vos vies, surtout quand elles lui font réfléchir à la sienne. Elle aime aussi le froid, les arbres et les avocats.

Tous ses articles

Commentaires

Aman_Dine

Et il y a une semaine vous faisiez un article sur la catastrophe écologique qu'était le fait de prendre l'avion :/
Désolée mais c'est la première chose à laquelle je pense quand je lis cet article .
 

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!