Live now
Live now
Masquer
comment-passer-de-bonnes-vacances-psycho
Psycho

Comment passer de bonnes vacances (selon la psychologie) ?

Vous n’avez pas des masses de vacances cet été mais vous avez envie d’en profiter au maximum ? Justine vous donne quelques conseils et vous montre que vous n’avez pas besoin de partir à Bali pour décompresser !

Oyez oyez ! Après des mois de dur labeur, de grisaille et de contraintes en tout genre, voici venu le temps des cathédrales des vacances. Joie et doigts de pieds en éventail !

Quand je pense à mes deux toutes petites semaines de vacances estivales, une pression pointe le bout de son nez : et si elles étaient pourries ?

La science a réponse à (presque) tout – même aux questions les plus triviales. Pour tirer le meilleur parti possible des vacances (avec ou sans pluie), voici trois petits conseils issus de vraies recherches…

Profitez du pic de bien-être des vacances

Avant toute chose : y a-t-il un nombre de jours de congés optimal à prendre ? Notre bien-être est-il proportionnel au nombre de jours où nous sommes en vacances ?

La chercheuse Dena Ann Dries a réalisé une étude sur le sujet auprès de 143 salarié·es à plein temps, entre vingt-et-un et soixante-deux ans.

La durée optimale (et minimale) de congés pour parvenir au bien-être serait de dix jours.

Selon ses analyses, la durée optimale (et minimale) de congés pour parvenir au bien-être serait de dix jours — en fin de compte, les volontaires de l’étude qui prenaient plus de trois semaines de congés n’étaient pas plus heureux·se ni plus satisfait·es que celles et ceux qui ne prenaient que dix jours…

Pour tirer parti de nos congés, un minimum de dix jours serait salutaire !

Bien sûr, cette idée ne s’applique pas en cas de mal-être spécifique lié à l’emploi comme le harcèlement au travail

 et ne prend pas en compte tous les facteurs comme la pénibilité — dans ce cas, les réponses dépassent la question des congés.

Pour passer de bonnes vacances, coupez les ponts avec votre boulot (vraiment)

Pour certain·es d’entre nous, « décrocher » peut être un exercice particulièrement difficile avec la tentation de vérifier ses mails à distance, l’envie de raconter à votre pote les dernières nouvelles du bureau…

À lire aussi : Sélection de livres à glisser dans sa valise pour les vacances

Le travail peut occuper une place importante dans nos vies (en tout cas, il peut prendre un temps non négligeable). Pour profiter pleinement du repos des vacances, Dov Eden, chercheur en psychologie organisationnelle, recommande de mettre notre travail à distance.

Les personnes qui n’apportent pas de travail à la maison profitent d’un soulagement du stress.

Au cours de ses recherches, le scientifique a eu l’occasion de comparer les niveaux de stress de 800 professeur·es avant, pendant et après leurs congés. Dov Eden suggère que celles et ceux qui n’apportent pas de travail à la maison (de façon pratique ou psychologique) profitent d’un « effet de répit », c’est-à-dire d’un soulagement du stress.

Vacances, donc : j’oublie tout (ce qui est lié au boulot).

Préparez la déprime de fin de vacances

Peut-être connaissez-vous le « syndrome post-vacances » : ce sentiment un peu nul, cette baisse de moral au moment de prendre le chemin du retour, de préparer un peu la rentrée des classes ou du travail, cette difficulté à se ré-adapter à la vie quotidienne…

À lire aussi : 10 chansons pour dire au revoir à l’été

Selon la psychologue Humbelina Robles Ortega, nous pourrions même souffrir de vrais troubles : une fatigue, une somnolence, un manque d’appétit, de la tristesse ou de l’anxiété.

La chercheuse nous donne plusieurs conseils :

  • Dans la mesure du possible, nous aurions d’abord tout à gagner à prendre nos vacances en plusieurs fois pour éviter ce fichu syndrome
  • Ensuite, prévoir une période de « réadaptation » de quelques jours avant de reprendre le travail peut également être bon pour notre petit moral
  • Enfin… Il ne faut pas hésiter à planifier de futurs chouettes moments et activités — pour avoir de belles choses à anticiper tout au long de l’année !

Des articles pour aller plus loin et passer de bonnes vacances

À lire aussi : Je déteste les vacances, mais je me soigne


Et si le film que vous alliez voir ce soir était une bouse ? Chaque semaine, Kalindi Ramphul vous offre son avis sur LE film à voir (ou pas) dans l’émission Le seul avis qui compte.

Les Commentaires

Il n'y a pas encore de commentaire sur cet article.

Réagir sur le forum

Plus de contenus Psycho

Psychologue fatiguée dans son cabinet
Psycho

Comment savoir si j’ai trouvé le bon psy ou si je dois en changer ?

9
Patiente chez le psychologue
Psycho

C’est mon premier rendez-vous chez une psy, je lui raconte quoi ?

LELO_Selection Saint valentin // Source : LELO
Sexo

Saint-Valentin : la sélection de sextoys parfaite pour une nuit de plaisir

Zendaya-dans-Euphoria
Amours

Pour la Saint-Valentin, peut-on revendre les affaires de son ex sur Vinted ?

7
Femme dépitée
Psycho

Le Blue Monday, le jour le plus déprimant du monde, n’existe pas

26
Source : Kosamtu / Getty Images
Psycho

Comment gérer la déprime post-fêtes ?

17
pexels-koolshooters-attente waiting mode – format vertical
Développement personnel

Waiting mode : pourquoi sommes-nous bloqués toute la journée lorsqu’on attend un rendez-vous ?

15
Source : shih-wei / Getty Images
Psycho

Comment j’ai enfin fait la paix avec la nourriture après 25 ans de guerre

10
Source : Doris Michel
Féminisme

« Je ne me considérais pas comme victime » : Céline raconte les conséquences du viol qu’elle a subi et son combat pour revivre

Adèle Castillon dans le clip de Rêve qu'elle a réalisé elle-même // Source : Capture d'écran YouTube
Psycho

Adèle Castillon raconte son addiction aux opiacés : « Je vivais pour consommer et je consommais pour vivre »

La vie s'écrit au féminin