Live now
Live now
Masquer
femme avec des coeurs sur le front
Amour

Comment on sait qu’on est amoureuse ? Sept lectrices racontent

14 fév 2022
Pour célébrer la fête des amoureux et des amoureuses, on a posé à sept lectrices une question propice à vous mettre des papillons dans le ventre : comment vous savez que vous êtes in love ?

Comment est-ce que vous savez que vous êtes amoureuse ? Si la chose semble simple de prime abord, les interrogées commencent toutes par souligner, c’est la difficulté de la question.

Qu’est-ce qui différencie le sentiment amoureux des autres émotions que l’on ressent pour ses proches ? Du désir ? De l’admiration ?

Certes, nombre de penseurs et penseuses se sont déjà penchées sur la question… Mais nous, on voulait lire vos réponses. En voici une sélection toute douce en ce 14 février.

Les rêves prémonitoires

Douze lectures de Twilight obligent, Morgane* a passé son adolescence à rêver de tomber amoureuse. Mais au gré des histoires adolescentes, le sentiment tant espéré ne vient pas… Jusqu’à un drôle de rêve :

« À 17 ans, j’étais convaincue que l’amour ne serait pas pour moi. Je me rêvais en cœur d’artichaut et je ne tombais pas amoureuse. Jalouse jusqu’à l’extrême de mes proches et de leurs histoires passionnées, j’écoutais, amère, les rebondissements qui rythmaient ces vies bien plus palpitantes que la mienne.

L’histoire, bien sûr, a su me donner tort. D’abord troublée par le regard malicieux de quelqu’un de plus timide que moi, je rêvais une nuit que nous partagions ensemble un petit-déjeuner dans une cuisine baignée de lumière. Entre nous, deux tasses de café fumantes produisaient des arabesques que l’air et le soleil faisaient tournoyer. Heureux, nous nous regardions sans parler, ma main dans la sienne.

Le lendemain matin, j’étais amoureuse… Cette irruption dans mon sommeil m’avait chamboulée. »

La réalisation qu’elle est in love ne vient pas seule, et surprise : ce sentiment ne correspond pas du tout à ce qu’on lui avait vendu !

« Entre dévotion, déchirement et transcendance, le programme ne s’annonçait pas de tout repos. Finalement, loin du vent de panique que j’anticipais, être amoureuse m’a fait me sentir en lévitation, confiante, et un peu droguée par tous ces sentiments à la guimauve. »

Avoir le mal de l’autre

Pour Luna*, le sentiment amoureux se présente autant dans le présent que par la capacité à s’imaginer, dans le futur, avec la personne chérie :

« Je crois que j’ai su que j’étais amoureuse quand ça m’a fait mal physiquement de s’imaginer séparée de la personne ; mais aussi quand je me suis rendu compte que j’étais aussi naturelle que quand je suis en famille. Et puis, le reste du monde avait perdu des couleurs, et les autres étaient devenus tous petits à côté de cette personne…

Dans mes mini-films et scénarios mentaux, mes projets de vie, et c’était toujours lui que j’imaginais à mes côtés. Là, j’ai su que j’étais amoureuse !  »

Rire (beaucoup) trop fort

Noémie* a du mal avec l’expression de ses sentiments, y compris à elle-même. Dans son cas, le sentiment de l’amour n’est pas une réalisation consciente, mais plutôt une découverte :

« Je ne suis pas une grande sentimentale — pour moi, la frontière est floue entre une personne avec qui j’apprécie passer du temps amical, et le sentiment amoureux. Cela dit, il y a un indice qui ne me trompe jamais : mon rire prend 12 décibels et devient vraiment débile quand je suis amoureuse.

Étonnamment, mon humour est le premier organe touché par l’amour : c’est souvent quand je m’entends rigoler comme une chèvre que je réalise que je ne suis pas indifférente à la personne face à moi. »

Se coucher à des heures insensées

Noémie n’est pas seule dans à pouvoir renier un moment ses sentiments : c’est aussi le cas de Caroline* qui a tendance à se rendre compte qu’elle est amoureuse quand elle se réveille crevée le matin… À cause de détours insensés et de réveils repoussés.

« En général, j’ai tendance à je me le cacher à moi-même, et surtout à la personne concernée. Mais je réalise vite que j’aimerais passer tout mon temps avec cette personne, ce qui m’amène à faire un peu n’importe quoi. Faire des détours rien que pour la croiser, me coucher à des heures folles pour passer un peu plus de temps ensemble…

Bon, OK, cet aspect-là finit par passer avec le temps, puisque j’ai besoin de sommeil ! »

jez-timms-bwtgal6MJLM-unsplash

Sentir que c’est réciproque

Pour Marlène*, la réciprocité est importante dans ce sentiment. Le fait de se comprendre mutuellement aussi.

« Je dirais que c’est un cocktail de plein de choses : on s’amuse comme des petits fous ensemble, j’admire plein de choses chez cette personne… Ca passe aussi par sentir que c’est réciproque et qu’on est sur la même longueur d’ondes. C’est fluide et facile. »

L’impression d’être de retour au collège

Si jusqu’ici, le sentiment amoureux a été plutôt décrit comme un sentiment agréable et élévateur, Emmeline* propose un autre son de cloche :

« Franchement, je m’aime moyen quand je suis in love, j’ai l’impression qu’une autre personne qui ne me ressemble PAS DU TOUT a pris possession de mon corps et cherche à embrouiller ma vie puissance 1000, surtout au début du crush/réalisation des sentiments. 

C’est toujours cette sensation de nervosité permanente quand mon crush est dans les parages. Je suis prête à partir au quart de tour, je ris à tout et n’importe quoi, je bafouille, je sur-réagis à tout et je me regarde, quasiment à l’extérieur de mon corps, en hurlant intérieurement : “TU FAIS QUOI LÀ, MEUF ? OÙ EST TA DIGNITÉ ? LE FÉMINISME ? MEGAN THEE STALLION AURAIT HONTE DE TOI ”

Il y a des gens qui disent “Nan, mais moi quand je suis amoureuse, je peux soulever des montagnes, ça me donne de l’énergie”. J’aimerais une explication, une façon de faire, un guide DIY, n’importe quoi. Comment font ces personnes ?!

Moi, je perds en attention, je suis distraite au taf, j’écoute moins mes potes, je regarde dans le vague et je deviens absolument inutile dès qu’on me parle de l’autre. J’ai toujours l’impression de repartir au collège… »

Les trois signes immanquables prouvant qu’on est amoureuse

Camille*, quant à elle, a une vraie théorie des signes distinctifs de l’amour, et elle la résume en trois parties :

« Quand on m’a posé la question, je me suis dit que le meilleur indice, c’est quand tu réalises que tu as envie d’être avec elle ou lui même dans les moments où tu as envie d’être avec personne. Mais en même temps, ça marche aussi quand tu es avec des proches…

Dans mon cas, il y a trois signes qui me font savoir que je suis amoureuse.

D’abord, quand tu te trouves avec cette personne, tu ne ressens pas le besoin de porter une sorte de masque, tu sens que tu peux être toi-même. On peut se présenter tel qu’on est à l’autre sereinement, avec ses défauts, sous un jour qui n’est pas le meilleur…

Le deuxième signe, c’est la volonté de partager la vie de l’autre : ses mauvais moments sont les tiens, les victoires aussi. Il y a une sensation que tant que tu es avec cette personne, tout ira bien. Ca n’empêchera pas tout, mais il y a une présence rassurante et qui apporte de la sérénité dans sa vie.

Le troisième signe, qui fait qu’on est amoureux de quelqu’un, c’est un instinct : le fait de se sentir en harmonie avec l’autre, de ne pas se sentir dans un rapport de domination ou de compétition, sentir que l’autre fait partie de soi… Et c’est très beau ! »

À vous lire, il semblerait bien qu’il y ait autant de manière d’être amoureuse que de combinaisons de personnes… Et tant mieux ! À vous : c’est quoi votre définition des papillons dans le ventre ?

À lire aussi : « C’était complètement imprévu ! » : elles se sont demandées en mariage… en même temps

Crédit photo : Anna Shvets / Pexels

Témoignez sur Madmoizelle !
Pour témoigner sur Madmoizelle, écrivez-nous à :
[email protected]
On a hâte de vous lire !

Les Commentaires

Il n'y a pas encore de commentaire sur cet article.

Réagir sur le forum

Plus de contenus Amour

Société
alex-brisbey-unsplash dating campagne lesbienne

Entre relations à distance et invisibilisation, les lesbiennes et les bisexuelles galèrent pour draguer à la campagne

Maëlle Le Corre

26 avr 2022

5
Hygiéne
Sponsorisé

Encore une marque de produits hygiéniques, oui, et celle-ci est très cool !

Humanoid Native
Amour
Les hommes hétéros disent « je t’aime » en premier, surtout avant le sexe

Qui l’eût cru ? Les hommes disent « je t’aime » avant les femmes

Anthony Vincent

14 avr 2022

Amour
ghoster-tiktok-amour-sexe-

Un mec conseille d’envoyer un message poli plutôt que de ghoster un date et TikTok s’enflamme

Marie Chéreau

08 avr 2022

11
Parentalité
enfants-mariage-limousine

Ils ramènent leurs mômes à un mariage « sans enfants » et sont foutus dehors

Manon Portanier

05 avr 2022

20
Télé-réalité
telerealite-couples

Comment la télé-réalité « valorise l’amour qui fait mal » (le couple hétéro et toxique)

Amour
compatibilite-amoureuse-appli

Et si une intelligence artificielle pouvait vous éviter de sortir avec un con ?

Kalindi Ramphul

22 mar 2022

4
Féminisme
homme tres heureux

54% des hommes hétéro se disent déconstruits, et 54% aussi estiment qu’être déconstruit, ça aide à pécho

Aïda Djoupa

17 mar 2022

8
Témoignages
coucher_avec_meilleur_ami

J’ai couché avec mon meilleur ami et cette histoire finit bien

Une madmoiZelle

15 mar 2022

34
Amour
couple-demenagement-cartons

Et si ne plus habiter ensemble résolvait vos problèmes de couple ?

La vie s'écrit au féminin