Comment demander son mec (ou sa copine) en mariage


Vous aimeriez bien demander en mariage votre partenaire, mais vous ne savez pas comment faire ? Suivez les conseils des lectrices.

Comment demander son mec (ou sa copine) en mariage

Dans les comédies romantiques, faire sa demande en mariage est une prérogative masculine, à grand renfort de clichés : coucher de soleil, genou à terre, et bague qui brille. Heureusement, l’ouverture du mariage aux couples de même sexe et l’essor du mouvement féministe sont en train de bousculer ce schéma traditionnel. Les femmes aussi peuvent demander leur partenaire en mariage, et d’ailleurs, elles le font ! La preuve avec les récits de la dizaine de lectrices qui ont répondu à notre appel à témoignages.

Des motivations différentes

Chacune d’entre elles avait ses propres raisons de se lancer. Pour Elvire par exemple, « c’était une façon de lui dire qu’il avait une place très importante dans ma vie ». Allison, elle, ne voulait pas attendre que son compagnon se lance : « pour notre couple, j’ai souvent refusé l’idée d’attendre que l’autre fasse le premier pas ». Pour Élia, le mariage était « LE prétexte idéal pour faire venir nos amis et les gens qu’on aime à la Réunion, passer des moments forts ensemble, se rassembler autour d’une célébration d’amour ».

Chez Marine, ce sont ses convictions féministes qui l’ont poussée à se lancer : « Nous avions tous les deux envie de nous marier, je ne voyais pas pourquoi je devais attendre qu’il fasse sa demande alors que je pouvais le faire moi aussi ! En tant qu’enseignante, je pousse les enfants à se questionner et à casser les stéréotypes donc je ne pouvais que prêcher par l’exemple. « 

Du côté d’Élodie, c’est le précédent mariage de son compagnon qui l’a motivée. « Il avait déjà fait une demande en mariage et je ne voulais pas qu’il le refasse une seconde fois. Je trouve qu’il est important de vivre des premières fois ensemble dans un couple et je me suis dis que j’allais donc le demander en mariage ».

Enfin, chez Constance et sa compagne, c’est le pragmatisme qui l’a emporté, en attendant que la PMA soit ouverte à toutes les femmes. « Si elle veut être la deuxième maman officiellement de nos futurs enfants, il faudra que nous soyons mariées. Pour nous, le mariage est un bout de papier permettant la réalisation de nos projets. »

Griller la priorité

De mon côté, au bout de 7 ans d’amour, j’ai eu très envie de me marier avec mon copain pour pouvoir le présenter comme mon mari dans la vie et organiser un grand week-end de fête avec tous les gens qui comptent pour nous. Au début, j’ai essayé de glisser des allusions subtiles lourdes, puis ma sœur m’a mise en face de mes contradictions : « mais pourquoi tu ne lui fais pas ta demande toi-même ?! » C’est vrai ça, pourquoi pas ?!

Bon, je voulais quand même tâter le terrain avant auprès de mon cher et tendre :
– Si je te demande en mariage, comment tu réagirais ? (Subtile, on a dit)
– AH NON ! Ne me demande pas en mariage ! De toute façon, c’est pas le moment-là, on est en train d’acheter un appart.

Sa réponse m’a étonnée. On avait déjà parlé de se marier ensemble un jour, et mon amoureux est plutôt du côté allié féministe de la force, alors pourquoi avait-il l’air dérangé à l’idée que je le demande en mariage ? En fait, il a paniqué parce qu’il avait peur que je lui grille la priorité : il était en train de préparer sa propre demande depuis plusieurs semaines.

Bon, du coup, je ne pourrais pas vous donner de conseils perso pour faire votre demande en mariage, mais je suis allée glaner des conseils auprès de femmes qui sont allées au bout de la démarche. (Les mecs, vous avez quand même le droit de lire et de prendre des notes pour demander votre chéri·e en mariage, ça marche aussi).

Poser une question dont on connait déjà la réponse

Le premier truc auquel vous pouvez réfléchir, c’est : quelles sont les chances qu’il ou elle me réponde oui ?  A priori, on ne fait pas une demande en mariage pour se manger un méchant râteau. Donc posez-vous les bonnes questions : pourquoi avez-vous envie de vous marier avec cette personne ? Est-ce qu’elle partage vos sentiments ? Quelle est sa position sur le mariage ?

Je vous conseille vivement de tâter le terrain en lançant la discussion sur le sujet, de manière vague (« tu penses quoi du mariage ? ») ou plus spécifique (« tu aimerais bien te marier un jour ? »). Si vous en avez discuté il y a plusieurs mois ou années, ça peut valoir le coup de réaborder le sujet, parce que les gens changent parfois d’avis. Et si vous sentez votre partenaire vraiment réfractaire à l’idée du mariage, ça peut être l’occasion d’en discuter ensemble pour essayer de comprendre ce qui bloque et trouver des compromis ou solutions (PACS, mariage en micro-comité, fête mais sans engagement officiel, etc).

Et si vous n’osez pas trop aborder le sujet en direct, vous pouvez aussi mener votre petite enquête de votre côté ou envoyer des émissaires, comme Alice*. « Je vois ses potes dans deux semaines et je vais tout de même sonder le terrain pour savoir combien il apprécierait de se faire demander en mariage ».

Faire sa demande en mariage : Où et Quand ?

Si les signaux semblent au vert, vous pouvez commencer à réfléchir à la logistique. Pour le choix du moment, c’est vous qui voyez. Vous pouvez choisir une date symbolique (un anniversaire de rencontre par exemple), profiter des vacances, ou choisir un jour au hasard.

Ensuite, il y a un vrai point à trancher : est-ce que vous allez faire votre demande en mariage en public ou en privé ? Vous avez sûrement déjà vu des vidéos de demande en mariage où la moitié de la ville participe à la demande en faisant une chorée avec des licornes (quoi, j’exagère ?). Certaines personnes peuvent trouver ça ultra-romantique de faire une grande démonstration en public, ou d’associer la famille et les ami·es à ce moment, mais d’autres peuvent être très très TRÈS mal à l’aise dans cette situation.

Normalement, vous devriez avoir une vague idée de la personnalité de votre moitié et savoir si ce genre de situation lui plaira ou risque de la mettre sous pression. Si vous avez un doute, vous pouvez lui montrer des vidéos de demande en mariage en public et guetter sa réaction. Vous pouvez aussi lui demander directement, mais vous risquez de gâcher un peu l’effet de surprise.

Une fois que vous êtes au clair là-dessus, vous pouvez réfléchir à un lieu, soit symbolique pour vous ou votre histoire, soit profiter d’un voyage à venir pour le ou la demander en mariage dans un lieu qui sort de l’ordinaire. Mais vous pouvez aussi tout à fait planifier de faire votre demande chez vous, au calme.

Une demande en mariage qui vous ressemble

La question du comment est sans doute la plus difficile à trancher, car des milliers de possibilités existent. Et ce n’est pas forcément l’idée la plus onéreuse, la plus folle ou la plus originale qui convaincra votre partenaire de vous épouser. Par contre, ça peut être pas mal de réfléchir en amont aux émotions que vous avez envie de provoquer chez l’autre.

Qu’est-ce que vous avez envie de lui dire à cette occasion ? Quelques idées en vrac comme ça : lui offrir un souvenir des débuts de votre histoire, lui écrire une lettre lui disant tout ce que tu aimes chez lui/elle, lui faire des promesses pour le futur… Bref, tout est possible, à condition que cela vous ressemble, et sans se mettre trop de pression.

C’est le conseil de Camille, qui a demandé son compagnon en mariage en pyjama dans leur salon. « Il faut que ça soit à votre image, si on ne se voit pas se faire toute belle, acheter une rose et poser le genoux à terre, il ne faut pas le faire ! Je conseille aussi de ne pas se précipiter. L’idée peut germer, prendre le temps de grandir… Rien ne presse, après tout le but du mariage est de passer sa vie avec l’autre donc on a tout le temps devant nous ! »

Bague ou pas bague ?

Le grand classique de la demande en mariage traditionnelle, c’est la bague de fiançailles offerte à sa promise. Mais quand on demande en mariage un homme, est-ce qu’on peut lui offrir une bague ? Là encore, il n’y a rien d’obligatoire, c’est vous qui décidez. Est-ce que votre moitié est du genre à porter des bijoux ? Est-ce que vous avez envie de lui en offrir une ?

Si vous sentez que votre mec n’est pas très bague, vous pouvez aussi aller chercher du côté de la montre ou du bracelet pour garder un souvenir matériel de la demande. Mais vous pouvez aussi tout à fait ne rien offrir du tout. Quitte à aller choisir ensemble ensuite des cadeaux de fiançailles (notamment une bague pour vous, si ça vous tient à cœur) ou se faire faire des tatouages assortis.

En tout cas, si vous choisissez d’offrir une bague, renseignez-vous pour savoir si la bague pourra ensuite être ajustée à la bonne taille. Ça serait dommage que votre fiancé·e ne puisse pas porter sa bague trop grande ou trop petite. Sinon, vous pouvez faire comme Elvire, et attendre la nuit pour mesurer son doigt pendant son sommeil…

« J’ai enroulé son doigt avec un petit bout de papier et fait une marque au feutre à l’endroit où le papier recouvre. Il a bougé à un moment et j’étais sure de m’être fait griller, mais en fait apparemment non. »

Astuce : vous pouvez aussi utiliser un mètre-ruban de couturière (et mesurer le doigt au niveau de l’articulation, là où il est le plus gros).

Le pragmatisme, c’est chouette aussi

Le principe de base d’une demande en mariage, c’est de poser la question et d’attendre la réponse (avec les mains moites). Mais parfois, on peut aussi décider ensemble de se marier lors d’une discussion, sans réellement poser la question formellement. Et ça peut même devenir un beau souvenir émouvant, comme pour Élia, qui parlait régulièrement de se marier à La Réunion, là où ils vivent avec son compagnon, mais sans se lancer franchement.

« Un soir dans la voiture, alors qu’on rentrait d’un week-end je ne sais où, je me suis lancée. J’ai partagé ma réflexion avec Damien (nous sommes des personnes logiques et très cérébrales) : nous marier n’apportera rien de plus à notre quotidien, nous nous aimerons de la même façon avant et après. Mais bon sang, profiter de la disponibilité de nos proches, nos amis, nos potes, nos familles ? Célébrer l’amour sous toutes ses formes, préparer ça tous les deux, réaliser ce beau projet ensemble ? Qu’est-ce qu’on attend ?! Il m’a souri, il m’a dit « OK » et il m’a serré la main très fort. »

Il sera toujours temps de célébrer ensemble vos fiançailles plus tard, en vivant un moment spécial autour d’un bon repas (ou d’autre chose, hein, mais la nourriture, c’est sacré pour moi).

Le regard des autres quand une femme demande en mariage un homme

J’ai gardé pour la fin le sujet qui fâche. Si la société évolue de plus en plus, cela peut encore en étonner plus d’un·e de voir une femme demander en mariage un homme. Et quand je dis étonner, je reste polie. Aurore est d’ailleurs de très bon conseil sur le sujet.

« N’écoute pas les abrutis qui vont oser te dire ensuite des « oh, t’étais si impatiente ? » « Quoi ?! Mais c’est trop nul ! » « Attends, mais il a dit oui ? Punaise, moi je dirais non si on me demandait »… Au début, j’ai ressenti beaucoup de colère et puis finalement maintenant je suis encore plus fière de moi et mon chéri aussi ! »

Comme elle, ne vous laissez pas décourager par quelques arriéré·es. Si vous avez envie de vous marier avec votre moitié et qu’il y a des chances que sa réponse soit « Oui », alors lancez-vous ! Vous allez vivre un flot d’émotions toutes aussi fortes que si vous aviez attendu sa demande. Avec un peu plus de stress, mais aussi beaucoup plus de réjouissances en amont, et de fierté de vous être lancée.

Clémence Boyer

Clémence Boyer


Tous ses articles

Commentaires

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!