Une coiffeuse américaine se livre sur son travail post-déconfinement

À quoi ressemblera le quotidien des coiffeurs après le 11 mai ? Une coiffeuse américaine raconte son expérience du déconfinement.

coiffeurs déconfinement

Depuis une semaine, le déconfinement a déjà commencé dans certains États des États-Unis.

Les salons de coiffure ont rouvert, c’est le cas notamment de celui de Sharon Tranter, interviewée par Buzzfeed News dans un article qui donne un bon aperçu de ce à quoi pourrait ressembler un rendez-vous chez le coiffeur après le 11 mai.

Un déconfinement « trop tôt » pour les coiffeurs ?

Le premier élément qui ressort du discours de Sharon Tranter, c’est son appréhension face à ce déconfinement : pour elle, il est bien trop tôt pour rouvrir les salons de coiffure.

Entre la peur de ramener le covid-19 dans sa famille et la pression de ne pas être au point vis-à-vis des mesures d’hygiène, Sharon exprime à de nombreuses reprises l’inquiétude qu’elle a ressentie quand le gouvernement a annoncé le déconfinement.

Selon elle, elle n’était « pas prête émotionnellement » à reprendre le travail.

Des conditions de travail post-confinement très différentes pour les coiffeurs

L’article de Buzzfeed News se penche ensuite sur les conditions de travail de Sharon, qui bien entendu s’avèrent très différentes de celles qu’elle connaissait jusqu’à maintenant.

À lire aussi : La date de réouverture des coiffeurs a enfin été annoncée

Aux États-Unis comme en France, les mesures d’hygiène des salons de coiffure lors de leur réouverture après le confinement sont très strictes, à base de masque obligatoire et de matériel jetable ou désinfecté entre deux clients.

Sharon doit porter un masque ainsi qu’une visière, à cause desquels elle a beaucoup de mal à respirer car ils conservent la chaleur, surtout lorsqu’elle utilise un sèche-cheveux.

Elle limite donc ses interactions avec les clients afin d’éviter de mourir de chaud, ce qui n’aide pas franchement à détendre l’ambiance déjà pesante de son cadre de travail actuel.

En plus de tout ça, l’angoisse permanente d’avoir oublié de désinfecter les sièges ou d’avoir touché quelque chose sans s’être lavé les mains ne la quitte pas.

Déconfinement pour les coiffeurs : un juste milieu difficile à trouver

Ce témoignage, qui ne correspond peut-être pas exactement aux conditions dans lesquelles les coiffeurs rouvriront en France, est assez représentatif, je trouve, de la difficulté qu’a le monde à trouver un juste milieu en ce moment.

Les pertes économiques sont énormes pour tous les secteurs (d’ailleurs, n’hésite pas à soutenir madmoiZelle en cette période difficile !), et pour autant personne ne semble réellement prêt à reprendre le cours normal de la vie.

Le virus étant encore largement présent en France et ailleurs, la meilleure solution pour limiter sa propagation est toujours de rester chez soi dans la mesure du possible, et ce même après le 11 mai.

Je suppose que le gouvernement adaptera son plan de déconfinement au fur et à mesure que les semaines passeront.

En attendant, je ne peux que souhaiter bon courage à toutes les professions comme les coiffeurs qui reprendront le chemin du travail le 11 mai !

À lire aussi : Les coiffeurs pourraient augmenter leurs prix à la fin du confinement

Lucie

Lucie

Lucie est la rédactrice beauté de madmoiZelle (quand elle n'est pas trop occupée à chanter des chansons des années 2000 ou à manger des crêpes).

Tous ses articles

Commentaires

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!