Retours en cours, tests, masques… Le déconfinement expliqué


Comment va se dérouler le plan de déconfinement qui débute le 11 mai ? Le Premier ministre a dévoilé des éléments de réponse.

Retours en cours, tests, masques… Le déconfinement expliqué

Le Premier ministre Edouard Philippe vient de présenter, ce mardi 28 avril, le « plan de déconfinement » du gouvernement.

J’ai regardé pour toi son discours devant l’Assemblée Nationale et je t’explique ce qu’il faut en retenir.

Un déconfinement nécessaire, mais prudent et progressif

Le confinement a démontré son efficacité : depuis le 14 avril, le nombre d’hospitalisations a baissé et le nombre de vies épargnées est estimé à 62 000, s’est félicité Edouard Philippe.

Le Premier ministre a cependant annoncé que le déconfinement était nécessaire pour que les conséquences négatives ne prennent pas le pas sur les bénéfices du confinement.

Selon lui, le maintien du confinement trop longtemps menacerait la France d’un risque d’effondrement à cause des perturbations de l’activité économique, des déscolarisations ou encore de la fermeture prolongée des frontières.

Le déconfinement doit néanmoins se faire « progressivement, prudemment mais aussi résolument », selon les mots du Premier ministre, afin d’éviter qu’une deuxième vague de l’épidémie vienne réduire à néant tous les bénéfices du confinement, ne surcharge les services de réanimation des hôpitaux, et n’oblige à un reconfinement.

Une hypothèse possible, selon Edouard Philippe.

Afin d’éviter ce risque, voici dans quelles conditions va se dérouler l’après 11 mai.

Un déconfinement qui s’accompagnera d’une campagne de tests massive

La réussite du plan de déconfinement repose sur le respect du triptyque « protéger, tester et isoler ».

« Nous serons en capacité de massifier les tests au 11 mai », a annoncé le Premier ministre. La France pourra réaliser jusqu’à 700 000 tests virologiques par semaine.

Une fois une personne testée positive, elle devra rester isolée, et toutes les personnes avec lesquelles elle aura eu un contact rapproché devront être testées à leur tour.

Si elles sont positives, ces dernières seront invitées à s’isoler à leur tour :

  • Soit chez elles mais avec le risque de contaminer les éventuels autres habitants du foyer qui devront par conséquent rester isolés aussi
  • Soit dans des lieux mis à disposition tels que des hôtels réquisitionnés.

Les tests seront pris en charge à 100% par l’Assurance Maladie.

Pour ce qui est des personnes avec lesquelles on a eu un contact rapproché mais qu’on ne connaît pas, par exemple dans les transports en commun, une application intitulée Stop Covid est en ce moment développée pour permettre à ces individus de savoir qu’elles ont croisé une personne infectée et disposer d’un suivi.

Les questions de liberté qu’une telle application pose seront débattues une fois que celle-ci aura fini d’être développée.

Le plan de déconfinement et le port du masque

L’après 11 mai s’accompagnera d’une généralisation du port du masque. Edouard Philippe a assuré qu’un nombre suffisant de masques sera disponible à la sortie du confinement, grâce à une massification de la production ces dernières semaines.

Des masques grand public seront disponibles dans plusieurs types de commerce, dont les pharmacies et les bureaux de tabac.

Des conditions seront de vente et d’achat seront mises en place pour éviter que des phénomènes de pénuries causées par l’achat en surnombre ne voient le jour.

Le gouvernement encourage toujours les Français à se fabriquer des masques aux normes Afnor, que tu peux retrouver en cliquant ici.

Les masques deviendront obligatoires dans certaines situations, notamment dans les transports en commun et pour les personnels d’établissements scolaires.

Le calendrier et les conditions des retours en cours

Pendant son allocution, Edouard Philippe a réaffirmé l’importance du retour des élèves en cours au nom d’un « impératif pédagogique de justice sociale », et pour pallier les difficultés à suivre l’école à distance.

Le 11 mai, ce seront tout d’abord les écoles maternelles et élémentaires qui rouvriront, mais sur la base du volontariat.

Au 18 mai, ce sera au tour des collèges de rouvrir leurs portes avec le retour des classes de 6ème et de 5ème.

Pour ce qui est des lycées, rien n’est certain pour l’instant. Le gouvernement décidera fin mai si les lycées pourront reprendre leur activité début juin.

Les réouvertures pourront également avoir des dates différentes selon les départements.

En effet, plusieurs catégories de départements seront définies : certains dans lesquels le virus circule beaucoup, et où les déplacements doivent être évités au maximum ; d’autres dans lesquels le virus circule peu.

Enfin, il va sans dire que des conditions sanitaires strictes accompagneront les retours en cours.

Il y aura 15 élèves maximum par classes. Les élèves ainsi que le personnel devront avoir recours aux gestes barrières et à de nombreuses mesures d’hygiène. La distribution de gel hydroalcoolique sera également organisée.

Pour ce qui est du port du masque, il sera obligatoire pour le personnel, pour les collégiens et pour les lycéens.

Si tu travailles ou que tu es en stage, le télétravail sera maintenu là où il est possible au moins pour les 3 semaines à venir.

Déconfinement et vie sociale : autorisation de se déplacer sans autorisation, mais rassemblements limités

Nous voici arrivées à la partie de l’article que, j’en suis sûre, tu attendais avec impatience : quid de ta vie sociale et de tes déplacements de tous les jours après le confinement ?

La circulation sans attestation sera à nouveau autorisée. Cependant, les rassemblements de plus de 10 personnes seront proscrits dans les semaines à venir, selon le Premier ministre.

Les commerces seront autorisés à reprendre leurs activités, mais pas les cafés, les bars ou les restaurants.

La distanciation sociale devra être respectée dans les commerces, le port du masque y sera conseillé, et le propriétaire d’un établissement pourra en interdire l’entrée aux personnes sans masque.

Pas de festivals ou d’événements sportifs ce printemps et cet été : tous les événements rassemblant plus de 5000 personnes ne pourront se tenir au moins jusqu’à septembre.

Pour ce qui est de la culture, les cinémas, les théâtres et les salles de concert pourront probablement rouvrir avant septembre, mais en tout cas pas à la date du 11 mai.

Les transports pendant le déconfinement

Enfin, Edouard Philippe a fait des annonces concernant l’organisation des transports, dans lesquels la distanciation sociale est très difficile.

Le gouvernement souhaite faire reprendre une activité normale des transports en commun, mais en prenant des mesures pour éviter le risque accru de contamination.

Le port du masque sera obligatoire, seul un siège sur deux pourrait être utilisable dans le métro, et des horaires pourraient être réservés à certaines catégories de personnes : par exemple, les heures de pointe seront réservées aux seules personnes se rendant au travail.

Avec le télétravail, moins de personnes devraient emprunter les transports en commun, ce qui devrait éviter les rames de métro ou les bus bondés.

Les déplacements inter-départementaux ou inter-régionaux seront extrêmement limités.  Pour tout déplacement de plus de 100 km, un motif professionnel ou familial impérieux devra être invoqué.

Pour décourager les déplacements d’un autre ordre, le Premier ministre a ajouté que ce n’était « pas le moment de partir en week-end ».

Le succès du déconfinement repose sur toi !

Tu l’auras compris, même si le déconfinement te rendra quelques libertés, il ne s’agira pas d’un retour pur et simple à la vie d’avant.

Une deuxième phase de déconfinement et de nouvelles règles seront établies le 2 juin.

En attendant le 11 mai, poursuis tes efforts en continuant de respecter les gestes barrières et la distanciation sociale afin que le plan de déconfinement élaboré par le gouvernement puisse être appliqué.

« Si les indicateurs ne sont pas au rendez-vous, nous ne déconfinerons pas au 11 mai », a en effet mis en garde le Premier ministre.

Et après le 11 mai, c’est grâce à toi que le plan de déconfinement pourra être couronné de succès. Sa réussite repose en effet sur les citoyens et citoyennes, et leur civisme.

La « chaîne virale » doit être remplacée par « une chaîne de solidarité », selon Edouard Philippe.

Je te laisse méditer ces paroles, et te souhaite bon courage pour la suite du confinement, et pour l’après 11 mai. ♥

À lire aussi : La date de réouverture des coiffeurs a enfin été annoncée

Faustine M

Faustine M


Tous ses articles

Commentaires

Weven

Travaillant essentiellement en accueil, je vais sans doute retourner travailler mi-mai et la question des transports en commun me taraude et surtout la façon dont certaines dispositions vont être mises en place.

Masque obligatoire : cela signifie-t-il qu'une personne qui n'en a pas pourra recevoir une amende ? On lui demandera de sortir du transport / elle s'en verra refusée l'accès ?

Heures de pointes réservées aux personnes allant travailler / rentrant du travail : comment cela peut-il être vérifié ?

Je m'excuse par avance si les réponses à ces questions sont trouvables sur le net, mais si quelqu'un a une ou plusieurs réponses, je suis preneuse :) Ou tout simplement, on compte peut-être sur nous pour respecter ces mesures de nous-mêmes...
 

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!