Live now
Live now
Masquer
Zara rend le retour d'achats en ligne payant
Actualité mode

Chez Zara, retourner des vêtements achetés en ligne se paie, et c’est en partie une bonne nouvelle

Pour les retours d’achat en ligne, cela coûtera désormais 1,95€. Ce qui ressemble à une mauvaise nouvelle peut pourtant contribuer à responsabiliser les consommateurs aux coûts financiers et environnementaux des vêtements retournés.

Vous l’avez peut-être remarqué par vous même ou en croisant l’information à droite à gauche : des vêtements Zara commandés en ligne ne peuvent plus être renvoyés gratuitement, à moins de les ramener soi-même en boutique.

La nouvelle politique de retours payants selon Zara
La nouvelle politique de retour selon Zara. © Capture d’écran de l’eshop espagnol.

La nouvelle politique des échanges et retours du géant espagnol de la fast-fashion stipule ainsi :

« Les retours concernant les commandes passées à partir du 28/04/2022 auront un coût de 1,95 EUR qui sera déduit du montant remboursé.

[…] Vous pouvez retourner des articles de différentes commandes dans le même envoi. Vous recevrez par e-mail autant d’étiquettes de retour que de colis à envoyer. Pour réaliser l’envoi, collez l’étiquette sur le paquet de retour et ensuite vous pourrez le déposer dans le point relais.

[…] N’oubliez pas que vous disposez de 30 jours à partir de la date d’envoi de votre achat pour remettre les articles que vous souhaitez retourner dans le point de livraison, avant l’expiration du délai de retour. »

Retourner des vêtements achetés en ligne n’a jamais été gratuit

Un premier réflexe pourrait amener de nombreuses personnes à s’offusquer de devoir payer quelque chose qui s’avérait gratuit ces dernières années chez Zara, et qui l’est encore chez la plupart de ses concurrents (même si, chez H&M, cela coûte 95 centimes depuis belle lurette, par exemple).

Politique de retours payants de H&M
Chez H&M, les retours coûtent 0,95€, à moins de faire partie des membres du programme de fidélité, ou de les effectuer en points de vente physique. © Capture d’écran du site de Zara.

Or, cette nouvelle politique pourrait bien amener les consommateurs de cette marque de fast-fashion à acheter et retourner de façon plus consciente des coûts financiers et environnementaux que cela représente.

Les coûts financiers et environnementaux des vêtements retournés

En effet, un retour n’est jamais gratuit : il vous est offert par la marque à la rigueur, afin de faciliter le passage à l’acte d’achat. Des acteurs du secteur se mettent même à proposer une offre encore plus alléchante : commander des articles, les recevoir gratuitement, et ne payer que ce qu’on décide de garder.

Mais l’impact écologique de tous ces retours se surajoutent à celui déjà énorme de la confection mode. « L’empreinte carbone du secteur de la mode est estimée à 1,2 milliard de tonnes de CO2, soit environ 2 % des émissions de gaz à effet de serre mondiales. Si les tendances d’achat se poursuivent, cette part atteindra 26 % en 2050 », alerte ainsi Greenpeace. Cela prend en compte la production de vêtements, bien sûr, mais aussi le transport de toute cette marchandise avant même sa mise en vente. Comptez 65.000km pour la confection d’un jean, par exemple.

Shein pèse 12% du total du CO2 émis par les ados
Shein pèse 12% du total du CO2 émis par les ados. © étude Pixbay

Or, rendre les retours trop faciles peut avoir comme effet pervers de désinhiber, voire d’inciter les consommateurs à commander en masse (déjà que les frais d’envoi sont souvent offerts aussi) le moindre article qui les tente à moitié, et pourquoi pas en plusieurs tailles et coloris, et renvoyer sans compter. Faire payer aux consommateurs les retours peut donc contribuer à les responsabiliser.

Un cercle vertueux dans un cercle vicieux ?

Cette responsabilisation s’avère d’autant plus importante que les vêtements retournés doivent eux-mêmes être reconditionnés. Ceci a également un coût financier et environnemental sous-estimé par les consommateurs. Et encore, ce travail de reconditionnement (lavage, désinfection, repackaging) n’a lieu que pour les articles qui en valent littéralement le coût. Car du côté de l’ultra fast-fashion, il revient moins cher de tout simplement jeter les vêtements retournés.

Écoutez le podcast sur la mode éthique Matières Premières

Toute proportion gardée, c’est donc plutôt une bonne nouvelle qu’un géant influent de la fast-fashion comme Zara rende ses retours payants (1,95€ déduits donc de la somme remboursée). D’autant plus que ça incitera peut-être les consommateurs à se déplacer en boutique physique afin d’effectuer des retours gratuits. Quoique… Si cela épargnera des coursiers précaires de déplacements dérisoires, peut-être que ça représentera aussi une occasion pour la marque giron du surpuissant groupe Inditex d’appâter le chaland venu rendre des vêtements, dans ses rayons physiques pour conclure une nouvelle vente. Un cercle vicieux dans un cercle vertueux.

À lire aussi : Shein copie même Zara, signe que l’ultra fast-fashion dépasse déjà la fast-fashion

Crédit photo de Une : Capture d’écran de l’eshop de Zara.

Les Commentaires
4

Avatar de Nienke
2 juin 2022 à 07h44
Nienke
Au début, je n'avais pas compris l'article et je pensais qu'il fallait payer lorsqu'on rapportait en magasin des vêtements achetés en ligne.
Payer une partie du retour si on ne fait pas le déplacement, ça ne me semble pas si absurde.
1
Voir les 4 commentaires

Plus de contenus Actualité mode

Actualité mode
Défilé Jean Paul Gaultier haute couture automne-hiver 2022-2023 par Olivier Rousteing

Pour Jean Paul Gaultier, Olivier Rousteing signe un défilé haute couture façon lettre d’amour

Anthony Vincent

07 juil 2022

4
SEXO
Sponsorisé

Oubliez tout ce que vous savez sur les sextoys, LELO présente sa dernière création

Humanoid Native
Actualité mode
Un docu éclaire des femmes asiatiques de l’ombre qui font la mode à New York

Un docu met à l’honneur des femmes asiatiques de l’ombre qui font la mode à New York

Anthony Vincent

06 juil 2022

1
Actualité mode
Cette expo mode surréaliste autour de Schiparelli va vous en mettre plein la vue !

Cette expo mode surréaliste autour de Schiparelli va vous en mettre plein la vue !

Anthony Vincent

06 juil 2022

Tendances Mode
Les jeunes dégenrent la cravate, délaissée par les hommes à col blanc

Comment la cravate est-elle passée d’accessoire d’hommes puissants à celles d’une jeunesse dégenrée

Anthony Vincent

05 juil 2022

2
Actualité mode
La fille de Victoria Beckham juge durement ses mini-jupes

La fille de Victoria Beckham juge durement les mini-jupes de sa mère (ce qui amuse Posh Spice, évidemment)

Anthony Vincent

05 juil 2022

Actualité mode
Gucci pour animaux de compagnie, aussi kiki que hors de prix

Gucci pour animaux de compagnie, c’est aussi kiki qu’hors de prix

Anthony Vincent

04 juil 2022

3
Actualité mode
un passage du défilé Schiparelli haute couture printemps-été 2022 © Capture d'écran YouTube d'une vidéo de Loïc Prigent

Dior, Chanel, Gaultier… C’est la fashion week haute couture, découvrez le calendrier

Anthony Vincent

04 juil 2022

1
Actualité mode
Vous rêviez de faire pousser des vêtements comme des plantes vertes ? La marque Loewe l’a fait

La maison Loewe fait pousser des vêtements comme des plantes vertes ou chia pets, et c’est fascinant

Anthony Vincent

29 juin 2022

2
Actualité mode
La députée Marie-Charlotte Garin reporte la robe du scandale sexiste subie par Cécile Duflot à l’Assemblée Nationale dix ans plus tôt

La députée Marie-Charlotte Garin reporte la fameuse robe de Cécile Duflot à l’Assemblée Nationale

Anthony Vincent

29 juin 2022

10
Actualité mode
Lena Situations officialise le lancement de sa propre marque mode et déco, Hôtel Mahfouf

Lena Situations lance Hôtel Mahfouf, sa marque mode et déco, cet été !

Anthony Vincent

28 juin 2022

1

La mode s'écrit au féminin