Live now
Live now
Masquer
censure-instagram-taille-54
Féminisme

Instagram censure une femme taille 54 en culotte, pour « pornographie »

13 fév 2019 9
Une marque française a été censurée pour une photo sur laquelle une femme taille 54 pose torse nu, les seins cachés par ses bras. Depuis, Instragram a reconnu son erreur.

Publié le 12 février 2019 et mis à jour le 13 février 2019.

Margaux écrit pour le blog couturedebutant et a créé la marque Petit Patron.

Lundi 11 février, au matin, elle a découvert qu’une photo de sa nouvelle collection de patrons de culottes à coudre soi-même a été supprimée par Instagram…

À lire aussi : Facebook censure le corps d’une mannequin « grandes tailles »… avant de revenir sur sa décision

La photo censurée par Instagram

Selon le réseau social, le cliché ne respectait pas les conditions d’utilisation de la plateforme et a été censurée car elle était considérée comme de la pornographie.

La photo en question a été repartagée sur le compte de Couture Débutant dans la journée de lundi 11 février :

Une photo jugée pornographique (quoi ?)

Que vois-je donc sur cette photo ? Plusieurs femmes, aux corps différents, qui semblent très contentes de poser avec les jolies culotte de Petit Patron.

Parmi les modèles se trouve une jeune femme en culotte, taille 54, qui se cache la poitrine avec ses mains.

Il semblerait que ce soit cette pose dénudée au niveau du torse qui pose problème à Instagram, suggère Margaux.

La créatrice pour Petit Patron est en colère et peinée de la réaction d’Instagram face à cette photos. Elle confie ne pas comprendre la décision d’Instagram :

« Sur certaines photos nous n’avons pas de soutien-gorge mais nos mains couvrent la poitrines. L’ambiance est très simple, pas de pied sexy, de grands sourire et des confettis.

Notre photo n’est pas pornographique, ne montre pas les parties intimes de notre modèle taille 54. »

Des femmes de toutes les tailles censurées

Pour Margaux, il était important que sa marque propose des patrons accessibles à un maximum de tailles :

« Nos patrons de couture sont pensés pour toutes les femmes.

Pour moi c’est une évidence de proposer des patrons dans un éventail de tailles large : beaucoup se mettent à la couture parce qu’ils et elles ne trouvent pas des pièces ajustées dans le commerce !

Moi-même je porte une taille 48 donc je fais très attention aux tailles 46 et au-delà.

C’est tout naturellement que, pour le shooting photo de nos patrons de lingerie, j’ai fait appel à 4 femmes différentes niveau taille, qui font du 36, du 38, du 48 et du 54. »

Pourtant, à deux reprises, la photo postée sur Instagram a été retirée rapporte Margaux. La première fois, du compte @petitpatroncouture, puis sur celui de l’assistante de la créatrice, Noémie (@noemie.veinman).

La censure incompréhensible d’Instagram

La jeune femme taille 54 de la photo a été touchée par cette mesure prise par le réseau social. Margaux raconte sa réaction :

« Elle se sent humiliée alors que nous n’avions que des commentaires chouettes, car nous essayons d’envoyer une image positive et de prouver que toutes les femmes sont belles, quel que soit leur tour de taille.

On nous annonce un retrait pour contenu « nu ou pornographie », or, quand on regarde le règlement, nous le respectons… »

Des photos similaires d’autres marques non-censurées

À titre de comparaison, je suis allée voir d’autres comptes Instagram de marques de lingerie ou de maillots de bain.

J’ai constaté qu’il y a bel et bien des photos de modèles seins nus mais cachés qui ne sont pas censurées.

Exemple, la marque de maillot de bain Lila Nikole et cette photo datant de mai 2016.

Autre exemple frappant, ce cliché réalisé pour une campagne de publicité Calvin Klein de juillet 2015 :

Sur les deux précédentes photos, la pose des modèles (respectivement Emily Ratajkowski et Kendall Jenner) ressemble à celle de la jeune femme taille 54 qui pose pour Petit Patron : en culotte, poitrine nue, de dos ou seins cachés par des bras, des mains.

Alors pourquoi la photo de Petit Patron a-t-elle été supprimée par Instagram ?

Margaux n’a pas de réponse :

« Nous avons l’impression d’être face à une injustice. »

Montrer des corps, mais pas n’importe lesquels

Hors de question de faire du slut-shaming. Le problème n’est pas de voir des femmes comme Kendall Jenner et autres mannequins apparaître poitrine nue sur Instagram !

Le souci vient de la plateforme qui semble tolérer certains corps et pas d’autres…

Pourquoi retirer une photo avec des femmes aux tailles très différentes posant en culotte tout en laissant tranquille des marques qui font appel à des modèles proches des standards de beauté dans des positions et accoutrements similaires ?

Est-ce que parce qu’il s’agit d’entreprises plus importantes en taille et en influence que Petit Patron ? Est-ce à cause de la taille de le modèle taille 54 ?

Pas de nudité sur Instagram… mais encore ?

J’ai voulu trouver des réponses, alors je suis allée lire les règles de la communauté d’Instagram. Le règlement spécifie que « pour un bon nombre de raisons [les modérateurs n’autorisent] pas la nudité sur Instagram ».

Il stipule également que  :

« Cela inclut les photos, les vidéos et les autres contenus numériques présentant des rapports sexuels, des organes génitaux ou des plans rapprochés de fesses entièrement exposées.

Cela inclut également certaines photos de tétons […]. »

C’est quoi la nudité, en fait ?

Difficile de savoir ce que nudité implique selon Instagram. Un bout de poitrine, est-ce de la nudité ? Le modèle taille 54 dont on voit les épaules et le ventre, est-ce de la nudité ?

Le dos apparent de Kendall Jenner sur la pub Calvin Klein, est-ce de la nudité ?

Dans tous les cas, ces photos ne montrent ni rapports sexuels, ni organes génitaux, ni « plans rapprochés de fesses entièrement exposées », ni mamelons.

Instagram reconnaît son erreur et remet la photo en ligne

Une journée après la publication de cet article, Margaux m’a passé un coup de fil pour m’annoncer que la photo censurée a été remise en ligne par Instagram.

« C’est une super bonne nouvelle pour nous, confesse-t-elle soulagée. »

Voici le post original publié il y a 6 jours.

Selon Margaux, Instagram a reconnu avoir fait une erreur.

Par ailleurs, un porte-parole d’Instagram a contacté madmoiZelle et à déclaré :

« Ce message a été supprimé par erreur et nous présentons nos excuses. Il a depuis été rétabli. »

Je t’invite à soutenir la marque de Margaux. 

Rendez-vous sur la boutique Petit Patron si tu souhaites coudre toi-même ta lingerie, et sur le blog Couture Débutant. Retrouve-la aussi sur l’Instagram de Petit Patron et Couture Débutant !

À lire aussi : L’interdiction d’employer des mannequins trop maigres entre en vigueur

Les Commentaires
9

Avatar de Evony
13 février 2019 à 13h50
Evony
Moi, je me demande si pour qu'une photo soit supprimer sur Instagram pour x raisons, doit elle être signalée?

Genre, y'a des des gens dans les bureaux qui controlent toutes les photos?
Parce que y'a des comptes "pornographiques" sur Insta, y'en a pleins....
3
Voir les 9 commentaires

Plus de contenus Féminisme

femme-nue
Chère Daronne

Je suis victime de revenge porn, mais c’est moi qui « ne me respecte pas » selon les potes de ma meuf

Chère Daronne

18 jan 2023

21
Sexo

Horoscope 2023 : quel sextoy pour votre signe astrologique

Humanoid Native
Monique_Wittig_ph._Colette_Geoffrey
Féminisme

Pourquoi les féministes d’aujourd’hui doivent redécouvrir l’oeuvre radicale de Monique Wittig

Maëlle Le Corre

08 jan 2023

2
Miss France
Féminisme

Le concours Miss France contrevient-il au droit du travail ? La justice a tranché

Maëlle Le Corre

06 jan 2023

sex workers rights
Féminisme

Pourquoi lutter contre les violences faites aux travailleuses du sexe est un enjeu féministe

Maëlle Le Corre

17 déc 2022

39
disabled_people_for_future
Société

« Il faut que les valides sachent remettre en question leurs privilèges »

Aïda Djoupa

03 déc 2022

14
assemblee nationale IVG premiere lecture
Féminisme

IVG : les députés votent l’inscription du droit à l’avortement dans la Constitution

Maëlle Le Corre

24 nov 2022

2
pexels-mart-production-violences conjugales
Féminisme

Mon copain m’a frappée : comment réagir, que faire quand on est victime de violences dans son couple ?

Chloé P.

23 nov 2022

44
nous toutes 2021
Féminisme

Où manifester ce samedi 19 novembre contre les violences faites aux femmes avec Nous Toutes ?

Maëlle Le Corre

18 nov 2022

Megan Fox dans Jennifer's Body
Cinéma

Bimbo non grata : comment la carrière de Megan Fox illustre l’avant-après #MeToo

Anthony Vincent

31 oct 2022

13
Une femme portant une couronne de fleurs au milieu d’un champ d’herbe, Oleg Gekman via Canva
Féminisme

Non, la tendance incitant à se « reconnecter à son féminin sacré » n’a rien de féministe

La société s'écrit au féminin