Live now
Live now
Masquer
« Ce gommage cuir chevelu fait toute la différence » : dans la routine cheveux texturés 4b de Mélanie // Source : Canva / Magic Studio™ (image générée par Intelligence Artificielle)
Soins cheveux

« Ce gommage cuir chevelu fait toute la différence » : dans la routine cheveux texturés 4b de Mélanie

Si elle ne revendique pas être une grande coiffeuse, Mélanie sait particulièrement prendre soin de ses cheveux crépus multitexturés : plutôt 4a sur le devant, 4b sur les côtés, et 4c sur l’arrière. Elle raconte à Madmoizelle sa routine cheveux afro avec plein de conseils et astuces, et surtout des produits qui changent tout.

Après de premiers défrisages dès l’école primaire, Mélanie a cessé une fois arrivée à la fac, et prend désormais soin de sa vraie nature de cheveux crépus de type 4b sur l’échelle de Walker (cette échelle va de 1 à 4 : 1 correspondant aux cheveux raides, 2 aux cheveux ondulés, 3 aux cheveux frisés, et 4 aux cheveux crépus, tandis que la lettre allant de A à C renvoie à l’étroitesse des boucles et à leur densité).

Dans une société qui a tendance à être intriguée par les cheveux crépus, voire à les considérer comme naturellement moins professionnels, Mélanie préfère porter les siens de la façon la plus « discrète » possible. Alors même qu’elle se sent tentée par l’idée de les porter lâchés ! Et si elle revendique le fait de ne pas être très douée en coiffure, elle regorge de ressources et de bons conseils qui peuvent aider d’autres personnes aux cheveux texturés.

T’es-tu toujours bien entendu avec tes cheveux texturés ? Quel a été ton parcours d’acceptation de leur vraie nature ?

Jusqu’à aujourd’hui je vois mes cheveux et ma routine comme une corvée. Quand j’étais petite le jour du shampoing, je me cachais dans les placards pour repousser au maximum ce moment. On m’a toujours fait des réflexions sur mes cheveux et leur aspect, qu’elle soit positive ou négative ça n’aide pas vraiment à mon rapport à mes cheveux.

J’ai commencé à faire des défrisages à chaud pour ma première communion (en primaire), pour être jolie sur les photos il me fallait les cheveux lisses. Puis je suis passé au défrisage chimique au collège, lorsque ma mère devait en avoir marre de me coiffer et qu’elle voyait que ça lui demandait beaucoup de temps. Mes cheveux étaient plus faciles à coiffer, je faisais les racines tous les 6 mois.

Depuis petite, on me complimente sur mes cheveux quand ils sont lisses et très rarement lorsque j’ai des coiffures protectrices.

Mélanie

J’ai arrêté de me défriser les cheveux en entrant à la fac car je remarquais que mes cheveux étaient vraiment abîmés, j’avais perdu énormément de volume et je commençais à me renseigner sur les routines capillaires adaptées à mes cheveux et écologiques. Pendant des années ma mère à dû me coiffer les cheveux avec de la vaseline pour cheveux, j’étais petite donc je ne m’en rendais pas compte, mais en me cultivant un peu, j’ai compris que ces produits n’étaient pas du tout adaptés pour avoir des cheveux en bonne santé.

Depuis petite, on me complimente sur mes cheveux quand ils sont lisses et très rarement lorsque j’ai des coiffures protectrices. Pendant très longtemps, malgré l’arrêt du défrisage je continuais de me lisser les cheveux malgré le temps que ça prenait, je voulais paraître jolie et c’était plus simple. Puis avec le temps, en continuant mes recherches, je me suis rendue compte que le lissage n’était pas inoffensif pour les cheveux donc j’ai arrêté de me lisser les cheveux.

Par contre, il fallait que je puisse me coiffer et en vrai je n’aime pas y passer trop de temps donc je vais au plus simple et plus pratique. J’évite les coiffures trop « voyantes » alors que je trouve ça très beau car j’ai déjà eu des réflexions. Par exemple, après avoir fait des tresses pour avoir des ondulations dans mes cheveux lorsque je les lissais, un collègue m’a dit en arrivant au bureau que j’avais pris une prise électrique. Alors je me suis attaché les cheveux. Une autre fois, j’avais des vanilles en mèche car quelques jours plus tard je partais en voyage, le même collègue chante du Bob Marley en me regardant. Après cet événement, je limite cette coiffure pour les voyages, mais j’essaye de les faire à la dernière minute.

J’ai changé de boulot, mais je remarque que les cheveux crépus intriguent ou sont perçus comme moins professionnels, donc j’essaye de les dissimuler le plus possible tout en étant pratique pour moi et mon quotidien.

Mélanie

Je suis de plus en plus consciente de la tendance nappy et des cheveux naturels, mais le souci c’est que je ne sais pas me coiffer tout en préservant mes cheveux naturels et en étant le plus discret (le moins de volume possible).

Je ressens que ce que je dis peut être problématique et peut accentuer les réflexions que j’ai pu subir, mais ça correspond aussi à ma personnalité, je suis de nature réservée et très discrète, ma façon de m’habiller et mes coiffures doivent me correspondre. Dans une pièce, en tant que femme noire et en plus assez grande je me trouve deja visible, je ne souhaite donc pas accenturer cette sensation à travers mes coiffures. Je dénigre pas ces coiffures, encore une fois je les trouve magnifiques mais elles ne me correspondent pas personnellement.

Je changerais sûrement d’avis prochainement. C’est d’ailleurs un de mes objectifs : ne plus dissimuler mes cheveux. Ma mère me fait souvent la réflexion que j’ai de beaux cheveux et volumineux et que certaines femmes aimeraient avoir cette « chance », plutôt que de porter des tissages. Elle me fait aussi la réflexion au vu de ma routine très simpliste que si elle avait été à ma place elle aurait mis le budget pour se faire coiffer très régulièrement et mettre mes cheveux en valeur. Aujourd’hui je ne souhaite pas mettre un gros budget pour mes cheveux, certes je ne sais pas me coiffer mais je sais en prendre soin.

Dernier point que je souhaite aborder, qui je pense être aussi problématique, mais : je trouve mes cheveux contraignant par moment, car je dois toujours penser à ma routine en amont d’évènements. Un exemple anecdotique : je ne vais pas me coiffer de la même manière si je sais que je dois aller à la piscine pour faciliter le port du bonnet ou selon le moment de ma routine. Je les accepte car je vois qu’ils sont en bonne santé, mais le temps que ça me prend contrebalance mon ressenti.

Comment décrirais-tu la nature de tes cheveux ?

J’ai plusieurs textures de cheveux sur la tête, sur le devant j’ai les cheveux de type 4A-4B et sur l’arrière du 4C sujet au « shrinkage » [rétractation de la longueur capillaire car les frisures se resserrent, surtout en séchant, ndlr]. Ce mélange de cheveux représente bien mes parents, car je suis d’origine antillaise [à cause de la colonisation et de l’esclavage, beaucoup de rapports sexuels ont été forcés, donnant notamment naissance à des enfants de métissages différents sans qu’on puisse forcément retracer leurs origines]. Du côté de mon père on soupçonne des origines « coolies » [surnom donné aux personnes typées indiennes aux Antilles], alors que du côté de ma mère les cheveux sont crépus. D’ailleurs quand je me lisse les cheveux, ma mère trouve qu’ils me donnent encore plus l’air coolie. Les coiffeurs trouvent que j’ai des cheveux faciles à coiffer (ce qui n’est pas mon avis).

C’est quoi ta routine cheveux au réveil / le matin (produits, gestes, accessoire type lisseur, sèche-cheveu, diffuseur, etc) ?

Le matin je brosse mes cheveux pour enlever les « chichis » [nœuds] de la nuit, j’essaye au maximum de ne pas trop manipuler mes cheveux dans la semaine. Par contre quand j’ai les cheveux lissés, tous les deux jours je mets une noisette de crème hydratante et un peu d’huile histoire de réhydrater et nourrir mes cheveux et ne pas avoir un rendu de cheveux secs. Si je remarque que mon cuir chevelu est sec, irrité ou produit trop de pellicule, j’applique une huile purifiante : le Sérum Croissance des Secrets de Loly.

C’est quoi ton éventuelle routine cheveux au coucher ?

Mon indispensable avant d’aller dormir c’est le foulard en satin ou un durag [couvre-chef, généralement de la forme d’un bonnet serré à l’aide de lacets intégrés qui permet de protéger les cheveux] pour protéger mes cheveux du frottement de l’oreiller. J’ai pour objectif d’acheter un oreiller en soie ou satin, en plus ça fera également du bien à ma peau.

C’est quoi ta routine shampoing quand tu as peu de temps?

Quand j’ai un imprévu de dernière minute qui tombe le jour de mon shampoing, je repousse le shampoing à un autre jour où j’ai le temps. Car je bloque ma journée pour ma routine. Mes cheveux ne me permettent pas de faire un shampoing et de sortir sans prendre le temps de les démêler, de les hydrater et de les nourrir. Mes cheveux sont sujets au shrinkage et je ne souhaite jamais vivre le démêlage sur cheveux secs suite à une routine rapide ou précipitée.

C’est quoi ta routine shampoing quand tu as beaucoup de temps, si elle est différente de la précédente ?

Je vais peut-être choquer, mais je me lave les cheveux toutes les deux semaines. Trois en cas d’empêchement ou très grosse flemme. Car je bloque ma routine sur une journée et si possible le dimanche ou je n’ai pas de sortie de prévue.

La veille au soir, je démêle mes cheveux et je sépare en 4 ou 6 sections que je natte. Si mon cuir chevelu est très irrité ou sec, j’applique une huile (l’huile soin purifiante de Mademoiselle Bio) sur chaque section et je réalise un petit massage rapide.

Le jour j du gros de ma routine, je débute mon shampoing par un gommage (Gommage capillaire au sel marin – Purifiant – Mademoiselle Bio), puis 2 shampoings purifiants (Shampooing fraîcheur – Purifiant – Mademoiselle Bio) et je termine par un shampoing hydratant que j’alterne selon ce que j’ai en stock (soit le shampooing rihe nutrition – Mademoiselle Bio, soit le shampoing superfruit Perfect Match – Les Secrets de Loly).

Puis je termine par un après-shampoing que je laisse poser le temps de me laver 5-10min (l’après-shampoing Cream Conditioner des Secrest de Loly ou le Démêlant riche nutrition de Mademoiselle Bio ou le Baume démêlant – Sublime brillance de Centifolia).

A la sortie de la douche, je commence à me coiffer, j’ai plusieurs options de coiffage selon mon envie de flemme et les sorties/réunions que je pourrais avoir. Pour mes produits coiffants, j’utilise comme crèmes le Soin Capillaire Nourrissant bio de Waam et/ou le Smoothie Vanille Ylang des Secrets de Loly.

Pour mon braid out [technique de coiffage qui consiste à, la veille, se faire de grosses tresses sur l’ensemble de la chevelure bien hydratée et nourrie, afin de pouvoir les défaire le jour pour lequel on souhaite être ainsi coiffée de belles ondulaions régulières ], j’utilise la crème nourrissante Magic Twist des Secrets de Loly, ainsi que de l’huile de brocoli ou d’avocat (ce que j’ai sous la main) pour sceller l’hyratation.

Depuis peu, je réalise mes shampoings avec les cheveux nattés pour garder le contrôle lors du lavage, du démêlage et du coiffage. Je me rends compte que mes cheveux sont plus faciles à coiffer, car lors de l’après-shampoing je démêle chaque section. Je reste plus longtemps sous la douche mais ça aide au coiffage. Autre précision, j’utilise des produits qui ne sont pas marketés pour les cheveux afros, car je les trouve moins chers et tout autant efficaces, je cible la problématique, l’hydratation, et ça me va parfaitement. Je trouve ça hyper cool de voir des marques écologiques ciblées pour les cheveux afros, mais déjà que je trouve que ma routine me demande du temps, je souhaite limiter les frais. Je préfère cibler ce type de produit pour le coiffage, car le produit reste plus longtemps sur mes cheveux.

Le mot d’ordre général de ma routine c’est la simplicité, des cheveux toujours démêlés et qui ne demande pas trop de manipulation durant la semaine.

Quelles sont tes coiffures de prédilection après ta routine shampoing ?

1ère coiffure : je me lisse le cheveux

Je me lisse les cheveux. Je le fais très rarement car je préfère le rendu chez le coiffeur et que ça demande du temps pour un rendu pas ouf sachant que je me lâche très peu les cheveux. Je recommande une brosse Revlon pour sécher les cheveux, je trouve le séchage plus facile à faire. Et comme lisseur, le SteamPod. J’en ai la première génération, c’est le même qu’utilisait un salon ou j’allais régulièrement. Quand je me lisse les cheveux je ne fais aucune retouche avant mon prochain shampoing, s’il y a trop d’humidité je ne corrige pas le lissage.

2ème coiffure : des petites nattes

Des petites nattes que je fais sur toute ma tête, c’est assez pratique mais le rendu est assez « enfantin » je ne la fais pas régulièrement ou surtout en hiver pour manipuler le moins possible mes cheveux. Je suis tranquille pour deux semaines. Si je vois que l’effet n’est plus nette au bout d’une semaine, je prends le temps de refaire les nattes du devant pour que ce soit plus nette.

3ème coiffure : deux tresses collées devant, et un chignon de nattes sur le reste

Je fais deux tresses collées sur le devant de la tête, pour avoir un effet couronne et sur l’arrière de ma tête des nattes que je porte en chignon bas. Je peux également faire des nattes un peu plus grosses pour réaliser un braid out. Généralement, je fais mon shampoing le dimanche et je défais mon braid out le mardi soir afin de laisser le temps à mes cheveux de sécher et j’attache mes cheveux en chignon que je garde une semaine.

J’adore l’effet du braid out lâché mais je ne suis pas prête à sortir comme ça, puisque je préfère avoir les cheveux les plus « discrets » possibles. Lorsque je fais cette coiffure, au bout d’une semaine je rafraichis mes cheveux en appliquant mes produits coiffants sur cheveux humides et en démêlant un minimum mes cheveux car je ressens mes cheveux beaucoup plus secs lorsque je fais cette coiffure. Je suppose qu’ils sont plus sujets au frottements.

4ème coiffure : une coiffure protectrice chez une coiffeuse

Je réalise une coiffure protectrice auprès d’une coiffeuse, avec des rajouts ou avec mes cheveux naturels. Si j’ai des mèches je suis tranquille pour plus d’un mois et si c’est sur cheveux naturels, je garde la coiffure 3 semaines. J’applique mes produits coiffants toutes les semaines.

C’est quoi ta coiffure pour les jours où tes cheveux sont peu coopératifs ?

Je ne vis pas trop cette situation. Je brosse les cheveux non coopératifs pour les remettre dans l’ordre, un peu de crème et de l’huile pour les faire briller.

C’est quoi ta coiffure pour faire du sport ?

Je n’ai pas de coiffure spécifique pour le sport. Je fais juste attention à avoir les cheveux attachés.

C’est quoi ta coiffure pour les grandes occasions ?

J’ai pris l’habitude de me lisser les cheveux pour les grandes occasions car ça ne me demande pas de temps pour me coiffer lors du jour j et mes cheveux lisses sont considérés comme coiffés. Quelques pinces ou barrettes pour varier le rendu et voilà !

C’est quoi le produit qui a révolutionné ta routine ?

Le gommage au sel marin, j’ai un cuir chevelu sec et ma coiffeuse a vu la différence sur mon cuir chevelu. Idem pour les shampoings purifiants ça fait du bien à mes cheveux.

Par contre, le geste qui fait la différence, c’est le fait de démêler mes cheveux lors de la pose de l’après-shampoing et de sectionner ses cheveux avant le shampoing. L’influenceuse Armelle Brown, qui a des cheveux similaires aux miens, m’a beaucoup aidé dans ma routine. Je pense en particulier à sa vidéo « 10 choses qui ont changé dans ma routine capillaire ! Objectif pousse et zéro casse⎜Cheveux crépus ». Quand je vois ses cheveux naturels ça me fait rêver. Je dois juste sauter le pas et oser porter mes cheveux naturels et monter mon afro.

Une coiffeuse qui a révolutionné ma routine, c’est Maëlle @holytexturestudio. C’est la première coiffeuse qui m’a donné de vrai conseil selon mes problématiques et qui prend le temps de les « soigner » lors de mes rendez vous.


Écoutez Laisse-moi kiffer, le podcast de recommandations culturelles de Madmoizelle.

Les Commentaires

Il n'y a pas encore de commentaire sur cet article.

Réagir sur le forum

Plus de contenus Soins cheveux

Dans la routine cheveux texturés d'Elia // Source : Elia Pradel, créatrice de la marque de bijoux upcyclés Anicet
Soins cheveux

« J’utilise encore cette marque capillaire culte, malgré les critiques » : la routine cheveux texturés 4b d’Elia

Mode

Quelle est la meilleure culotte menstruelle ? Notre guide pour bien choisir

Humanoid Native
Hailust Routine capillaire
Beauté

Cheveux secs, perte de cheveux, boucles rebelles ? 3 routines capillaires pour dire adieux à vos problèmes

Grâce à l’émergence de Tiktok et des tutos curly hair, j'ai accepté mes boucles // Source : DR
Soins cheveux

« À cause de mes cheveux, on me surnommait Hagrid à l’école » : dans la routine cheveux bouclés (2c) de Cassandre

2
Beyoncé révèle sa routine cheveux texturés, et montre enfin sa vraie chevelure frisée // Source : Capture d'écran Twitter
Soins cheveux

Beyoncé révèle ses vrais cheveux frisés et montre en vidéo sa routine capillaire

« Cet après-shampoing a sauvé mes cheveux, durant ma transition capillaire avant mon big chop » : la routine cheveux texturés 4a de Rachel // Source : Midjourney
Soins cheveux

« Cet après-shampoing a sauvé mes cheveux afro durant ma transition capillaire » : la routine cheveux texturés 4a de Rachel

2
« Tous les matins j’essaie de redonner vie à mes boucles » la routine cheveux texturés 3a d'Eva // Source : Madmoizelle
Soins cheveux

« Tous les matins j’essaie de redonner vie à mes boucles » : la routine cheveux texturés 3a d’Eva

Comment Soifia a appris à aimer ses cheveux très bouclés (3b) // Source : Madmoizelle
Soins cheveux

« Je me préfère 1000 fois avec mes cheveux au naturel très bouclés » : la routine cheveux texturés (3b) de Soifia

Comment s'occuper de ses cheveux ondulés type 2 B // Source : Madmoizelle
Soins cheveux

Ariane a les cheveux épais et ondulés et plein de tips qui font la différence (photos)

4
complements-alimentaires-cheveux-textures
Soins cheveux

Vous avez les cheveux texturés ? Voici 5 erreurs à éviter, selon une experte

2
En gris, Sandrine Sophie, fondatrice de la marque Kalia Nature, entourée d'autres femmes aux cheveux texturés // Source : Kalia Nature
Soins cheveux

« J’ai voulu combler un manque de produits naturels et efficaces pour cheveux texturés » : Sandrine Sophie, fondatrice de Kalia Nature

La vie s'écrit au féminin