5 histoires vraies trop mignonnes qui donnent foi en l’humanité

Il est réconfortant de se rappeler qu'il reste de bonnes personnes dans ce monde de brutes. Voici 5 histoires qui ne feront pas la une des journaux mais qui mettront de la joie dans ton cœur.

5 histoires vraies trop mignonnes qui donnent foi en l’humanité

Être gentil, c’est vraiment sympa.

Alors qu’Internet donne souvent envie de se désolidariser de la race humaineun thread Reddit trop mignon vient nous rappeler qu’un espoir est encore permis.

Sur ce forum en Anglais, un utilisateur a appelé les internautes à partager les jolies histoires qui leur ont donné foi en l’humanité.

Si quelqu’un t’a poussé dans le bus ce matin, doublé dans la queue de La Poste ou toussé dans le cou, voici une bonne dose d’amour gratuite pour te remonter le moral !

Le petit garçon qui voulait un ukulélé

L’histoire qui a le plus marqué les utilisateurs du forum est celle d’une bonne action réalisée par la maman d’un internaute :

« Ma maman est prof de piano et elle faisait des courses dans un magasin de musique.

Un enfant de 10 ans était venu acheter son premier instrument, et voulait particulièrement un ukulélé, donc le vendeur lui a montré le modèle le moins cher à 65 $.

Il a couru à l’extérieur où sa mère l’attendait dans la voiture, et il est revenu en demandant « Quel est l’instrument le moins cher que vous ayez ? », et le vendeur lui a montré un kazoo à 3 $.

Cela a rendu ma mère triste et elle a demandé au petit garçon s’il voulait vraiment un ukulélé et s’il était prêt à s’entrainer et à apprendre.

Elle lui a mis l’instrument dans les mains avec un livre pour les débutants, des médiators… Quand elle a quitté le magasin, l’enfant et sa mère l’attendaient pour lui faire un câlin. »

Ouiii, réaliser un rêve d’enfant entre deux courses, c’est beaucoup trop mims. Je fonds de satisfaction.

Le vieux monsieur qui faisait coucou

La gentillesse est un sport gratuit qu’il est possible de pratiquer partout et avec tout le monde, et qui apporte bien du bonheur comme le prouve cette histoire :

« Dans ma petite ville, il y a toujours un vieux monsieur sur mon trajet du travail qui a un grand sourire et qui se tient toujours sous son porche, en faisant coucou aux voitures.

Je réponds toujours en lui faisant un signe. Le truc triste, c’est que je vis dans un quartier très dur, et les enfants et les ados se moquent régulièrement de lui et l’embêtent en lui criant des insultes.

Lui se contente de sourire. Une fois, j’ai klaxonné en lui faisant coucou et le jour suivant il est venu à ma voiture et m’a offert des fleurs.  Maintenant, je fais toujours coucou en klaxonnant sur mon chemin de retour. »

Grdoefkfgblblbl, pardon je m’étouffe dans la pureté des sentiments.

La petite fille aux deux licornes

Figurez-vous que les enfants ne sont pas toujours des monstres incontrôlables, comme le prouve cette belle histoire de partage :

« J’ai deux nièces. À l’anniversaire de l’une d’elles,  un ami lui a offert deux jouets en forme de licorne.

Elle s’est immédiatement tournée vers sa grande sœur avec un grand sourire : « Regarde ! Celle-là est pour toi ! On peut jouer toutes les deux ! »

Elle était vraiment excitée de jouer aux licornes avec sa sœur, et il ne lui ai pas venu à l’esprit qu’elle n’avait pas besoin de lui en donner une.

Mon cœur s’est agrandi fois trois ce jour-là. »

Je pense qu’à l’époque, j’aurais utilisé la deuxième licorne pour taper sur ma frangine. Cette bonne action m’inspire donc un  profond respect.

La maman de l’ex-dealer

Les mamans sont (en général) des êtres spéciaux capables de bien des mignonneries, ainsi que l’illustre ce joli conte moderne :

« Il y a quelques années, j’allais à l’arrêt de bus quand une femme m’a interpellé, cachée derrière un kiosque à journaux.

Elle m’a expliqué que le mec qui attendait à l’arrêt de bus était son fils, qui venait juste de sortir de prison où il avait purgé une peine pour trafic de drogue, et qu’aujourd’hui était le premier jour où il essayait de gagner sa vie honnêtement.

Il avait fait des pâtisseries et les vendait à l’arrêt de bus et elle voulait s’assurer que tout aille bien pour lui pour qu’il ne soit pas tenté de redevenir dealer.

Elle m’a donné de l’argent et m’a demandé d’aller lui acheter des pâtisseries sans lui dire qu’elle était là évidemment. 

À l’arrêt de bus, j’ai vu ce mec avec sa petite table de pâtisseries, je lui en ai acheté trois, on a un peu discuté puis mon bus est arrivé et je suis parti.

Ça me fait toujours chaud au cœur de voir à quel point l’amour d’une mère peut être pur. »

Je connaissais la version où la maman achète toutes les boîtes de cookies de son enfant scout, mais ce remake en mode ré-insertion est encore plus chouuuuu.

L’enfant qui faisait la même pointure

Et encore une histoire d’enfant qui aide son prochain pour finir, parce que c’est toujours meilleur quand on partage :

« Un enfant de ma classe était en train de discuter avec un nouvel élève. La conversation a dérivé sur le fait que les chaussures du nouveau étaient trop petites et lui faisaient mal.

Le lendemain, l’enfant est revenu avec une paire de Jordans qu’il n’avait jamais mise pour les donner au nouveau, avec un petit mot de sa mère qui lui donnait la permission de le faire.

C’est l’une des choses les plus mignonnes que j’ai jamais vues. »

Nan mais jppppp, l’humanité a tant d’amour et de paires de baskets à offrir…

J’espère que ces histoires de bonnes actions t’auront donné envie de répandre la joie autour de toi et de sautiller dans la rue comme dans une comédie musicale.

Et toi, as-tu été témoin d’une belle action qui t’a fait sourire à la vie ? 

À lire aussi : Non, la gentillesse n’est pas un défaut !

QueenCamille

QueenCamille


Tous ses articles

Commentaires

Doby

C'est vraiment très typique des Etats-Unis. J'habite dans une petite ville et ici tout le monde fait beaucoup de "bonnes actions" de ce genre. Celle qui m'a le plus suprise est quand une amie a eu un PV de stationnement dans sa rue (ici ils mettent le PV dans une petite enveloppe orange sur le pare brise). Quand elle a récupéré l'enveloppe, il y avait le montant du PV (35$) + un petit mot qui disait "Ton PV est payé passe une belle journée", pas de nom ou de numéro, juste les billets et le petit mot!
 

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!