Live now
Live now
Masquer
manifestation nous toutes – les victimes denoncent – jeanne menjoulet flickr
Féminisme

Aucun parti politique ne récolte la confiance des Français en matière de lutte contre les violences faites aux femmes

À la lumière des récentes accusations à l’égard de personnalités politiques, un sondage fait le point sur la façon dont nous percevons l’action gouvernementale pour lutter contre les violences sexistes et sexuelles. C’est loin d’être brillant…

Fait-on confiance au gouvernement pour lutter contre les violences sexistes et sexuelles ? D’après les résultats de la balise d’opinion Ifop-Fiducial pour Sud Radio, les Françaises et les Français sont loin d’être pleinement convaincus par l’action d’Emmanuel Macron et du gouvernement Borne en la matière.

Selon le sondage, la moitié des personnes interrogées ne leur fait pas confiance pour lutter contre les violences sexistes et sexuelles (ils et elles représentent 53%), ni dans la lutte contre les violences conjugales (52%), ou encore dans la lutte contre les inégalités salariales (57%).

On atteint même les 58% lorsqu’on aborde le sujet des violences sexistes et sexuelles en politique.

À l’inverse, ce sont les questions de santé sexuelle qui remportent davantage de confiance auprès de la population générale. Une conséquence de la montée au créneau de la majorité sur la question de la constitutionnalisation du droit à l’IVG, après la révocation de Roe vs. Wade aux États-Unis fin juin ?

57 sondage confiance gouvernement santé sexuelle – visuel mad

Cela concerne le gouvernement mais aussi l’ensemble des formations politiques. Pour le résumer grossièrement : personne n’est vu comme étant à la hauteur de l’enjeu, selon le sondage.

Aucun parti politique n’est en odeur de sainteté sur la question des violences faites aux femmes

C’est Europe Écologie Les Verts qui arrive en tête du classement, mais seulement avec 40% des personnes interrogées leur accordant une place de confiance dans la lutte contre les violences faites aux femmes. Le parti écologiste est suivi par Renaissance (anciennement La République en Marche), puis ex aequo le Parti socialiste et le Rassemblement national.

Une conséquence des accusations de violences sexistes et sexuelles, tous partis confondus ? Alors que Damien Abad a finalement été évincé du gouvernement, et que l’élection d’Eric Coquerel comme président de la commission des Finances à l’Assemblée nationale, fait des remous à la Nupes, on constate une fois de plus que l’enjeu est bien systémique et concerne toutes les formations politiques.

C’est peut-être du côté des réponses et des moyens mis en œuvre par chacune d’entre elles que l’on notera des différences d’approches, jusqu’à un certain point. C’est notamment à travers le cas du député LFI Eric Coquerel, qui fait l’objet d’une plainte pour agression et harcèlement sexuel, que l’on observe des divergences sur la conduite à tenir en cas de mise en cause d’un responsable politique.

Quelle personnalité politique récolte la confiance des Français dans la lutte contre les violences faites aux femmes ?

En qui la population a-t-elle confiance ? Le sondage s’est aussi intéressé à des personnalités bien précises et le top 3 a de quoi laisser songeuses :

Édouard Philippe, Élisabeth Borne, et enfin Marine Le Pen sont les trois responsables politiques qui récoltent le plus de confiance dans la défense des droits des femmes.

Pour Marine Le Pen, on l’a répété et on ne le répétera visiblement jamais assez : l’extrême-droite n’est pas l’alliée des femmes. Quant à l’ancien Premier ministre et à celle qui l’est devenue en mai dernier, on ignore quels faits d’armes ont pu être si marquants pour les voir arriver si haut dans le classement. À moins que la barre ne soit basse à ce point…

Sans oublier leur capacité commune à nommer des ministres accusés de violences sexuelles, qu’on aurait tort d’oublier si vite…

Deux élues féministes et engagées apparaissent toutes deux dans le classement, mais en positif comme en négatif, il s’agit de Clémentine Autain et de Sandrine Rousseau.

Parmi les politiques perçus comme les moins fiables dans ce combat pour l’égalité, on retrouve en tête Eric Zemmour, Jean-Luc Mélenchon et Emmanuel Macron.

sondage ifop confiance des français VSS juillet 2022
Ifop-Fiducial pour Sud Radio – Balises d’opinion #189 – juillet 2022

Des résultats qui montrent que le sujet a gagné une place importante dans la tête des Françaises et des Français et que leurs attentes sont réelles.

À lire aussi : Qui veut faire taire le mouvement #MeTooPolitique ?

Crédit photo : Jeanne Menjoulet from Paris, France, CC BY 2.0, via Wikimedia Commons

Les Commentaires
1

Avatar de Sophie L
15 juillet 2022 à 15h01
Sophie L
Je ne comprends pas le choix d'Edouard Philippe.
Elisabeth Borne s'est plutôt battue pour qu'Abad dégage, faut pas pousser sur ce point. Edouard Philippe, lui, a bel et bien nommé Darmanin dans son gouvernement. Et ne s'est pas battu pour le virer.
0
Réagir sur le forum

Plus de contenus Féminisme

femme-nue
Chère Daronne

Je suis victime de revenge porn, mais c’est moi qui « ne me respecte pas » selon les potes de ma meuf

Chère Daronne

18 jan 2023

21
Monique_Wittig_ph._Colette_Geoffrey
Féminisme

Pourquoi les féministes d’aujourd’hui doivent redécouvrir l’oeuvre radicale de Monique Wittig

Maëlle Le Corre

08 jan 2023

2
Miss France
Féminisme

Le concours Miss France contrevient-il au droit du travail ? La justice a tranché

Maëlle Le Corre

06 jan 2023

sex workers rights
Féminisme

Pourquoi lutter contre les violences faites aux travailleuses du sexe est un enjeu féministe

Maëlle Le Corre

17 déc 2022

39
disabled_people_for_future
Société

« Il faut que les valides sachent remettre en question leurs privilèges »

Aïda Djoupa

03 déc 2022

14
assemblee nationale IVG premiere lecture
Féminisme

IVG : les députés votent l’inscription du droit à l’avortement dans la Constitution

Maëlle Le Corre

24 nov 2022

2
pexels-mart-production-violences conjugales
Féminisme

Mon copain m’a frappée : comment réagir, que faire quand on est victime de violences dans son couple ?

Chloé P.

23 nov 2022

44
nous toutes 2021
Féminisme

Où manifester ce samedi 19 novembre contre les violences faites aux femmes avec Nous Toutes ?

Maëlle Le Corre

18 nov 2022

Megan Fox dans Jennifer's Body
Cinéma

Bimbo non grata : comment la carrière de Megan Fox illustre l’avant-après #MeToo

Anthony Vincent

31 oct 2022

13
Une femme portant une couronne de fleurs au milieu d’un champ d’herbe, Oleg Gekman via Canva
Féminisme

Non, la tendance incitant à se « reconnecter à son féminin sacré » n’a rien de féministe

La société s'écrit au féminin