Live now
Live now
Masquer
damien abad rmc
Société

Une plainte a été déposée contre Damien Abad, mais Élisabeth Borne va-t-elle agir ?

Une élue centriste accuse le ministre des Solidarités Damien Abad de tentative de viol et vient de porter plainte. Après avoir martelé que les victimes doivent se tourner vers la justice pour être entendues, Élisabeth Borne va-t-elle mettre en retrait son ministre ?

Une plainte « pour éviter qu’il n’y ait d’autres victimes, et parce qu’elle entend démontrer sa foi en la justice ».

Elle est l’une des femmes dont Mediapart a recueilli la parole. Laëtitia (le prénom a été changé), cadre centriste, porte plainte contre le ministre des Solidarités Damien Abad pour tentative de viol, des faits qui remonteraient à 2010, lors d’un dîner avec des cadres centristes.

Pour rappel, elle raconte qu’alors que Damien Abad lui tendait un verre, elle aurait vu quelque chose au fond, et s’est empressée de recracher sa gorgée après l’avoir bu. Plus tard dans la soirée, elle affirme que Damien Abad lui aurait sauté dessus et aurait tenté de la violer. Dans son témoignage, Laëtitia dénonce aussi une agression sexuelle et du harcèlement lors d’un mariage la même année. Seule la tentative de viol ne serait pas prescrite.

damien abad interview france inter

Bientôt une réaction d’Élisabeth Borne ?

« Je peux vous assurer que s’il y a de nouveaux éléments, si la justice est à nouveau saisie, on tirera toutes les conséquences de cette décision » assurait la Première ministre Élisabeth Borne, au lendemain des premières révélations de Mediapart, qui contenaient les témoignages de deux autres femmes.

Y compris durant la campagne des législatives, elle n’a cessé d’exhorter les victimes à porter plainte, sans avoir l’air d’écouter les voix lui répondant que le nombre de plaintes pour violences sexistes et sexuelles classées sans suite a largement de quoi décourager.

De « nouveaux éléments », et maintenant une plainte en bonne et due forme : c’est désormais chose faite. Mais cela sera-t-il suffisant pour que des mesures soient prises ? Pour que l’on tire enfin « toutes les conséquences » ?

Selon Marianne, Élisabeth Borne aurait manifesté sa volonté de mettre en retrait Damien Abad dès les premières révélations de Mediapart, mais s’est heurtée au choix d’Emmanuel Macron de le maintenir au gouvernement. Paris Match semble confirmer aussi que la Première ministre est pieds et poings liés dans cette histoire en affirmant qu’elle parle de son ministre des Solidarités comme d’ « un boulet », « espérant qu’il démissionnera de lui-même, par souci du collectif ». Bonne ambiance au gouvernement.

Damien Abad, qui continue de contester fermement les accusations, a annoncé qu’il portera plainte pour dénonciation calomnieuse : « Je ne laisserai pas ces accusations mensongères et scandaleuses sans réponse ».

À lire aussi : « Portez plainte », c’est tout ce qu’Élisabeth Borne a à dire aux victimes de violences sexistes et sexuelles

Crédit photo : RMC (capture)

Les Commentaires
11

Avatar de Querencia
28 juin 2022 à 13h45
Querencia
En vrai, je suis cyniquement partagé-e.
Ils ne peuvent pas virer ce ministre, parce que sinon, ça les mettrait dans une position difficile pour tous les autres ministres/secrétaires qui sont déjà impliqués/l'ont été/sont soupçonnés d'un crime.
S'il le faisait, franchement, je serai partagé-e. Certes, ça serait une bonne nouvelle, mais j'aurais quand même le soupçon qu'il y ait un peu de handicapophobie. (Un peu à la manière où c'est plus ""simple/rapide" de virer une femme ou une personne non-blanche)
2
Voir les 11 commentaires

Plus de contenus Société

national-cancer-institute-VJVsEnR_vNE-unsplash
Daronne

La parentalité est plus stressante et dangereuse pour les personnes racisées

Sihem Belouahmia
Société

Féminicide de Sihem Belouahmia : pourquoi les mots sont importants

Elisa Covo

03 fév 2023

Julien Bayou à l'Assemblée nationale
Société

La cellule d’enquête interne d’EELV annonce la clôture du dossier Julien Bayou

Elisa Covo

02 fév 2023

Pancarte de manifestation
Société

Inscription de l’IVG dans la Constitution : réelle avancée ou mesure symbolique ?

hemicycle-2017-300
Société

Le Sénat se prononce en faveur de la constitutionnalisation de l’IVG

denis brogniart
Société

Denis Brogniart est accusé d’humiliations et de violentes crises de colère par d’anciennes collaboratrices

Maya Boukella

30 jan 2023

DNK, le quatrième album d’Aya Nakamura est sorti le 27 janvier 2023
Musique

Pourquoi Aya Nakamura est-elle si méprisée en France ?

eric dupond moretti loi protection mineurs crimes sexuels
Actu en France

Eric Dupond-Moretti : son fils Raphaël accusé de violences conjugales

[Site web] Visuel horizontal Édito (15)
Livres

« Une Place », l’essai-illustré brillant d’Eva Kirilof qui explique l’absence des femmes de l’histoire de l’art

1280px-FIBD2018LuciaBiagi – papmetoobd
Société

Alors que le festival d’Angoulême vient de s’ouvrir, le monde de la BD va-t-il enfin se remettre en question ?

La société s'écrit au féminin