Live now
Live now
Masquer
Source : Ian Hutchinson
Société

Au Texas, 5 femmes (dont deux enceintes) portent plainte contre l’État pour entrave à leur avortement

Ces femmes affirment qu’elles se sont vues refuser l’avortement malgré les risques que comportait leur grossesse pour leur santé. 

La lutte pour un meilleur accès à l’avortement se poursuit aux États-Unis. Cinq femmes, dont deux enceintes, qui disent s’être vues refuser l’avortement malgré de graves risques médicaux, ont porté plainte contre l’État du Texas ce lundi 6 mars, comme le rapporte le New York Times

C’est la première fois que des femmes enceintes intentent une action en justice contre les interdictions à l’avortement depuis que la Cour suprême des États-Unis a annulé Roe vs. Wade en juin dernier, qui garantissait le droit à l’IVG aux États-Unis.

Le Texas autorise les avortements à titre exceptionnel, lorsqu’un médecin détermine qu’il existe un risque de danger de mort pour la mère et/ou le fœtus, ou en cas de viol ou d’inceste.

5 femmes portent plainte contre le Texas qui les a empêchées d’avorter malgré les risques pour leur santé

Bien qu’elles couraient le risque d’hémorragie ou d’infection potentiellement mortelle en portant ces fœtus, ces femmes ont été informées qu’elles ne pouvaient pas avorter, indique la plainte. Pourtant, certaines ont été hospitalisées, au vu des conséquences de leur grossesse sur leur santé.

Trois d’entre elles ont dû traverser les frontières du Texas pour se faire avorter, craignant que leur famille et leurs voisins ne les signalent aux autorités de l’État. Comme Lauren Hall, qui était enceinte de 18 semaines lorsque des analyses ont révélé que le fœtus n’avait pas de crâne et un cerveau non développé. Un spécialiste l’a exhortée à quitter l’État, mais à ne dire à personne où elle allait ni pourquoi, de peur que quelqu’un ne la signale à une hotline mise en place par des groupes anti-avortement.

Mais aussi comme Lauren Miller, qui a dû se rendre au Colorado pour avoir recours à une IVG. Enceinte de jumeaux, des tests ont révélé que l’un d’eux avait un défaut génétique appelé trisomie 18. Le fœtus subissait plusieurs anomalies, dont un cerveau malformé, ainsi qu’une paroi abdominale et un cœur incomplet. 

Pour Amanda Zurawski, après 18 semaines de grossesse, des analyses ont révélé que son fœtus ne survivrait pas à l’accouchement. Après une hospitalisation en urgence causée par une septicémie, et malgré que son fœtus soit en train de mourir, les médecins lui ont dit qu’elle ne pouvait pas être avortée. Elle a été renvoyée chez elle. 

Pour rappel, lorsqu’une femme souhaite avoir recours à une IVG non-autorisée dans certains États américains, son médecin risque jusqu’à 99 ans de prison, 100 000 dollars d’amende, et la perte de sa licence médicale. Ce qui incite les praticiens à ne pas proposer d’avortement, même dans les cas où la loi semblerait les autoriser.


Vous aimez nos articles ? Vous adorerez nos newsletters ! Abonnez-vous gratuitement sur cette page.

Les Commentaires

Il n'y a pas encore de commentaire sur cet article.

Réagir sur le forum

Plus de contenus Société

Source : Instagram/SebMellia
Société

Affaire Seb Mellia : une nouvelle plainte pour viols contre l’humoriste

Source : Nadezhda1906 de Getty Images Pro
Daronne

Mon enfant doit-il consulter un psychologue ? Voici les 6 signes identifiés par les spécialistes

Source : Pexels
Société

C’est quoi la « Lip gloss tactic » ? Pour des vidéos virales, il suffirait… d’un gloss

1
Source : Alex Green
Société

« Je me suis retrouvée dans des situations dangereuses » : Lucie, ex-travailleuse sociale auprès des auteurs de violences conjugales

1
Source : Madmoizelle
Société

Congélation d’ovocytes : « On m’avait dit que ce serait un parcours du combattant, mais c’est bien pire »

5
Source : Phillip Pessar / Flickr
Actualités mondiales

Aux États-Unis, un ado meurt après le « One Chip Challenge », énième défi dangereux

Source : Canva Pro
Société

Plusieurs associations appellent à intensifier la lutte contre la LGBTphobie en milieu scolaire

Source : Capture d'écran Youtube
Société

Poupette Kenza accusée d’avoir tenu des « propos antisémites », la Dilcrah saisit la justice

5
Source : Creative Commons
Daronne

Doliprane pour enfant : attention à certaines pipettes défectueuses, alerte l’ANSM

Damien Abad
Société

L’ancien ministre Damien Abad mis en examen pour tentative de viol

La société s'écrit au féminin