Live now
Live now
Masquer
en-cavale-espions
Daronne

Astrid Faure nous présente En Cavale, sa maison d’édition géniale

18 sep 2022
Rencontre avec la pétillante Astrid Faure, co-fondatrice des Éditions En Cavale.

Nous avons pu rencontrer Astrid Faure lors d’une présentation d’En Cavale, une maison d’édition spécialiste de jeux d’enquêtes pour enfants. Son projet d’entrepreneuse, son parcours et sa passion nous ont donné envie de partager avec vous le portrait de cette femme pleine de pep’s et d’idées.

Interview d’Astrid Faure, une espionne en cavale

Madmoizelle : pouvez-vous vous présenter en quelques mots ?

Astrid Faure : Je suis co-fondatrice des Éditions En Cavale, avec Margaux Bruineaud. On est deux Lyonnaises un peu zinzins qui débordent d’énergie et dont les idées fusent ! On s’est donné la mission de faire rêver les enfants pour faire d’eux des adultes éveillés et engagés pour le monde de demain.

en-cavale-espions
Astrid Faure et Margaux Bruineaud – En Cavale

Madmoizelle : c’est quoi exactement En Cavale ? 

Astrid Faure : Pour faire simple, En Cavale est une aventure fantastique dont votre enfant est le héros. Par extension, c’est une échappée merveilleuse, une bulle d’évasion créée grâce à l’incroyable pouvoir de l’imagination.

En Cavale est une maison d’édition spécialiste de jeux d’enquêtes pour enfants (7-12 ans). À la fois mystérieuses, drôles et un tantinet décalées, nos aventures sont proposées sous des formats inédits : correspondance postale, décor à construire, histoire à écouter, livre interactif aux scénarios multiples… En Cavale offre aux familles des expériences aussi magiques qu’immersives, et sans aucun écran.

Madmoizelle : pourquoi avez-vous décidé de créer cette maison d’édition ? 

Astrid Faure : Par soif de sens pour ma vie professionnelle, par amour pour le monde de l’enfance et de tout ce qui en découle. Plus précisément, En Cavale est là pour proposer des valeurs d’authenticité, retrouver de la lenteur dans ce monde, de la magie dans son quotidien. On essaye de montrer à chacun la poésie de son environnement, dans un monde qui va trop vite et qui déborde de sollicitations et d’informations.

Madmoizelle : quelles ont été les difficultés que vous avez pu rencontrer ces dernières années avec votre entreprise ? 

Astrid Faure : Les difficultés, il y en a tout le temps ! Mais elles deviennent toujours des opportunités, et je pense que rien n’arrive jamais vraiment par hasard. Par exemple, la crise sanitaire nous a permis de nous affirmer sur le développement de notre stratégie e-commerce. Si jamais les ventes sont moins bonnes que prévu, alors on ajuste le tir pour comprendre pourquoi, sans attendre que la situation devienne critique. Sur le coup, c’est plus ou moins facile d’encaisser les coups durs, mais avec le recul, ils font toujours avancer et progresser !

Madmoizelle : est-ce que vous pensez que vous allez élargir votre gamme et proposer des jeux aux espions plus jeunes ? 

Astrid Faure : on est en réflexion permanente sur la question de proposer des enquêtes au plus grand nombre, donc pourquoi pas aux plus jeunes ! 

enquete-en-cavale-astrid-faure
Les enquêtes En Cavale

Madmoizelle : est-ce que c’est plus dur de s’imposer en tant que femme dans le milieu des jeux et jouets pour enfants ? 

Astrid Faure : je trouve qu’il est très agréable d’évoluer dans le secteur du jeu et du jouet de manière globale. Le sujet est fun et ludique par définition ! On peut toutefois constater que les boîtes « à l’ancienne » de grandes marques traditionnelles restent encore assez patriarcales avec un système assez classique, très codé.

Mais depuis plusieurs années, on constate l’émergence de nouvelles marques et de nouveaux acteurs / créateurs / éditeurs / fabricants, dont les codes changent !

Je trouve que le secteur reste à la fois très sérieux et business, mais cool pour autant, avec un fort esprit entrepreneurial d’entraide. Peu importe qu’on soit une femme ou un homme, les nouveaux et nouvelles entrepreneuses du jeu et du jouet sont très sympas et accessibles.

Madmoizelle : quels conseils donnerais-tu à une future entrepreneuse qui voudrait se lancer ? 

Astrid Faure : d’oser ! Il faut essayer, tout tenter pour ne jamais regretter. Le passage à l’action fait toute la différence, c’est ce qui fait qu’on avance vite, même si c’est pour changer de direction au fur et à mesure de l’avancée de son projet. Je conseille aussi de parler de son projet autour de soi : c’est comme ça qu’on évolue et qu’on affine ses idées. 

Pour retrouver l’Académie des enfants espions, vous pouvez vous rendre sur leur site internet, et les suivre sur leur page Instagram.

Crédit photo image de une : Les éditions En Cavale

À lire aussi : Rencontre avec la fondatrice de Shanty Biscuits, une entrepreneuse à croquer

 

Les Commentaires

Il n'y a pas encore de commentaire sur cet article.

Réagir sur le forum

Plus de contenus Daronne

Daronne
quel-lessive-bebe-choisir

Voici 3 lessives spécialement faites pour les bébés (mais qui ne doivent pas se manger non plus)

Manon Portanier

01 oct 2022

SEXO
Sponsorisé

Oubliez tout ce que vous savez sur les sextoys, LELO présente sa dernière création

Humanoid Native
Daronne
lyceen-marchent-couloir-ecole

Les enfants transgenres pourront désormais porter le prénom de leur choix à l’école

Chloé Genovesi

30 sep 2022

9
Daronne
films-annees-90

Ces 6 films des années 90 que j’ai hâte de faire découvrir à mes enfants

Manon Portanier

29 sep 2022

8
Parentalité
[Site web] Visuel horizontal Édito

Au fait, ça sert à quoi un sac à langer ? Il y a quoi dedans ?

Manon Portanier

29 sep 2022

8
Daronne
femme-heureuse-joyeuse

30 % des femmes en âge de procréer déclarent ne pas vouloir d’enfants

Chloé Genovesi

28 sep 2022

32
Pop culture
Serena Williams sur le plateau du talk-show de Drew Barrymore

Pourquoi Serena Williams ne voulait pas de sa fille dans les gradins pendant ses matchs ?

Anthony Vincent

28 sep 2022

Chère Daronne
conjoint-aime-pas-belle-famille

Mon mec n’aime pas passer de temps avec ma famille et ça me vexe

Chère Daronne

28 sep 2022

13
Daronne
[Site web] Visuel horizontal Édito

935 millions pour revaloriser l’enseignement : mesures engagées ou simple effet d’annonce ?

Chloé Genovesi

27 sep 2022

Daronne
Crédit : Jonathan Borba / Pexels

Dans les maternités, la lente évolution de la place du coparent

Daronne
larve-couche-pampers

Ces parents ont eu une très mauvaise surprise en ouvrant un paquet de couches neuf

Manon Portanier

26 sep 2022

25

Pour les meufs qui gèrent