Live now
Live now
Masquer
scarlett-johansson-black-widow
Cinéma

Après Black Widow contre le patriarcat, le combat juridique Scarlett Johansson VS Disney est lancé

30 juil 2021

Scarlett Johansson poursuit Disney pour avoir mis le film Black Widow sur sa plateforme de streaming alors que son contrat ne comprenait qu’une sortie en salles.

« Vous ne m’aurez pas comme ça ! » C’est un peu ce que semble dire Scarlett Johansson à Disney, avec qui elle avait un contrat pour incarner la super-héroïne Black Widow dans le Marvel Cinematic Universe (MCU). Le média américain The Wall Street Journal révèle que l’actrice attaque le studio américain en justice.

Une rupture de contrat pour « s’enrichir »

La sortie du film Black Widow au cinéma a été reportée à plusieurs reprises à cause de la crise sanitaire. Pour compenser ce retard, Disney, qui détient la franchise des super-héros Marvel, a décidé de mettre le long-métrage à disposition des abonnés de la plateforme Disney+ en même temps que sa sortie en salles, le 7 juillet dernier.

Sauf que le contrat de Scarlett Johansson pour ce film stipulait que la sortie se ferait en salles, assurant ainsi la venue de nombreux fans — et par conséquent, un gain financier pour l’actrice puisqu’une partie de ses revenus est basée sur les entrées. Il était donc compris que Black Widow sortirait exclusivement au cinéma, puisqu’au moment de la signature du contrat, Disney+ n’avait pas encore été lancé.

En mettant son film directement disponible sur la plateforme de streaming, Disney aurait donc rompu le contrat dans le but de « dévaloriser son accord avec Mme Johansson et de s’enrichir », d’après la plaignante. Dans la plainte déposée par Scarlett Johansson et ses avocats, accessible en ligne, on peut lire :

« Pourquoi Disney renoncerait-il à des millions de dollars de recettes au box-office en sortant le film au cinéma à un moment où ils savent que le marché est faible, plutôt que d’attendre quelques mois que le marché reparte ?

De ce que l’on sait et croit, cette décision a été prise, au moins en partie, parce que Disney y a vu une opportunité de promouvoir sa plateforme en utilisant le film et Mme Johansson pour attirer de nouveaux abonnés, garder les anciens et établir Disney+ comme un service essentiel dans un marché très compétitif. »

Scarlett Johansson ignorée par Disney

L’avocat John Berlinski assure, toujours dans la plainte, que Scarlett Johansson a tenté de discuter avec le studio qui n’a rien voulu entendre. Il fait même référence au concurrent Warner Brothers, qui aurait accepté un accord avec ses acteurs — « pour le film Wonder Woman par exemple » — quand il a été décidé de diffuser ses films sur la plateforme de streaming HBO Max à cause de la crise sanitaire.

L’actrice estime que le mauvais départ de Black Widow au box-office est dû à sa présence sur Disney+. Le démarrage du film au cinéma a rapporté 80 millions de dollars ; un très bon chiffre en période de pandémie, mais malheureusement un score bien plus bas que de nombreux Marvel. Avengers: Endgame, qui a brisé les records était à 357 millions, c’est difficile de s’y comparer, certes, mais certains films moins attendus comme Docteur Strange, Thor : Le Monde des Ténèbres ou encore Captain Marvel ont tous fait de meilleurs chiffres que Black Widow

En revanche, après le premier week-end de diffusion sur Disney+, l’entreprise a indiqué qu’elle avait récolté « plus de 60 millions de dollars » grâce à sa sortie en ligne sur l’accès premium (21,99€ en plus du prix de l’abonnement). Il y a de quoi grincer des dents.

Chez Disney, on ne semble pas très inquiet de cette attaque en justice. La plainte n’aurait « pas de mérite », d’après le studio, comme l’indique The Hollywood Reporter. Et d’ajoutee :

« Cette plainte est particulièrement triste et éprouvante de par son mépris et son insensibilité envers les conséquences durables et terribles de l’épidémie de Covid-19 dans le monde entier. »

À peine culpabilisant, dites donc. L’entreprise assure que le contrat a été respecté et que la disponibilité du film sur Disney+ permettra à Scarlett Johansson de gagner « une compensation supplémentaire aux 20 millions de dollars déjà reçus ».

Heureusement, Black Widow était le dernier élément qui liait Scarlett Johansson au MCU et donc à Disney. Ce huitième film Marvel où elle apparaît raconte l’union entre Natasha Romanoff et sa « petite soeur » Yelena (incarnée par Florence Pugh) pour lutter contre un homme qui violente des femmes. Si vous avez envie de le voir, on vous conseille plutôt le grand écran du cinéma… que ce soit pour les cascades et les effets spéciaux, ou pour soutenir Scarlett Johansson !

À lire aussi : Mark Ruffalo répond aux questions sexistes d’ordinaire destinées à Scarlett Johansson

Les Commentaires

Il n'y a pas encore de commentaire sur cet article.

Réagir sur le forum

Plus de contenus Cinéma

Interviews cinéma
bigger-than-us-vertical

« Ce film donne des clés pour changer le monde » : Marion Cotillard et Mary Finn présentent Bigger Than Us

Kalindi Ramphul

22 sep 2021

Cinéma
daniel-craig-vertical

D’après Daniel Craig, l’agent 007 ne devrait pas être une femme, mais pourquoi ?

Kalindi Ramphul

22 sep 2021

12
Télé-réalité
koh-lanta-laurent-paresseux-vert

Le récap salé de Koh-Lanta : La Légende, épisode 4 — Guerre des sexes et riz gratuit

Benjamin Benoit

22 sep 2021

Tech
le smartphone OnePlus Nord 2 5G
Sponsorisé

Enfin un smartphone chargé entièrement en 20 minutes !

Actu sexe
Youtube – critique – OnlyFans

Des youtubeurs s’improvisent critiques de comptes OnlyFans et ce n’est pas une bonne nouvelle

Série télé
une-affaire-francaise-vertical

Une affaire française, la série TF1 sur le petit Grégory, l’obsession de trop ?

Kalindi Ramphul

21 sep 2021

Actu en France
neonbrand-nZJBt4gQlKI-unsplash

Avec #LePoidsDesMots, Instagram France s’engage contre le cyberharcèlement

Eva Levy

21 sep 2021

Culture Web
the-damelio-show

Challenges TikTok et crises de larmes : The D’Amelio Show alerte sur la santé mentale des ados influenceuses

Eva Levy

21 sep 2021

Musique
Brian Molko par Mads Perch

Placebo sort Beautiful James, premier extrait d’un 8e album attendu comme le vaccin

Anthony Vincent

21 sep 2021

12
Série télé
asa-butterfield-vertical

« Cassez-vous » : la colère légitime d’Asa Butterfield (Sex Education) contre les fans qui le prennent en photo

Kalindi Ramphul

21 sep 2021

21

La société s'écrit au féminin