Live now
Live now
Masquer
apprendre-a-coder-2
Culture

Apprendre à coder : oui mais comment ? #2

Vous aimeriez apprendre à coder, vous perfectionner, ou au moins suivre une première formation pour découvrir ce monde étrange ? C’est par ici les bons tuyaux !

Il y a un peu moins d’un an, Mircea Austen vous parlait déjà de l’avantage que représentait le fait de savoir coder de nos jours. Partant du constat que le secteur du numérique et les métiers du web sont en pleine expansion, elle vous proposait un certain nombre de méthodes, soit pour suivre une initiation dans le domaine, soit pour en faire vos études principales.

À lire aussi : Apprendre à coder : oui mais comment ?

Si ce thème vous intéresse, je vous invite donc à aller jeter un oeil à son excellent article, avant de revenir me voir. Les formations en ligne comme les ateliers se multiplient, dont le but est d’encourager les jeunes (et les plus vieux) à se lancer, et les femmes à se réapproprier un domaine encore exclusivement masculin.

apprendre-coder-veronica-mars

Bref, il est temps de se pencher à nouveau sur le sujet ! Et grâce à l’aide précieuse de Lysanthius, la stagiaire développeuse de madmoiZelle, j’ai pu réunir quelques tuyaux…

Tu travailles pour une organisation qui propose des formations pour apprendre à coder ? Ou tu en as suivi une et tu aimerais témoigner ? N’hésite pas à m’envoyer ta prose à sarah[at]madmoizelle.com en mettant bien « Vive le code ! » en sujet. (Fais gaffe à pas confondre le « c » avec un « g », parce que c’est encore un autre dossier.)

Les formations sur le Web

Les formations et tutos en ligne sont encore les alternatives les plus répandues (probablement parce que c’est plus facile à mettre en place qu’un évènement IRL). On vous avait déjà parlé de l’incontournable Openclassrooms, qui propose des cours très variés sur beaucoup de langages différents pour apprendre à concevoir des sites web… mais pas que !

D’autres initiatives se sont également lancées, telles que :

Ou quand un autodidacte du web aime tellement son travail qu’il décide de proposer des tutos et formations vidéos très complets. Tout n’est pas forcément accessible aux débutants, mais vous pouvez faire un tour du côté des formations pour commencer avec les bases du développement !

Ce « petit » site très clair a pour objectif de présenter les bases du développement web, du HTML et CSS au PHP et Python. Attention, c’est un site anglais à l’origine, donc il se pourrait que tout ne soit pas encore traduit.

D’ailleurs, si vous vous en sortez bien en anglais, vous pouvez aussi tenter ce site, spécialisé dans le développement web et d’applications, qui propose également des exercices pour tester vos progrès !

Pour celles et ceux qui ont déjà des bases mais aimeraient aller plus loin, tout en gérant la langue de Shakespeare. Personnellement, je n’ai rien compris, mais Lysanthius valide, alors je suis d’accord.

Axé développement web mais aussi JavaScript, Khan Academy propose un bon nombre de tutos plutôt clairs pour tous les niveaux. Cependant, comme Code Academy, il s’agit d’un site anglais qui est traduit en français au fur et à mesure !

Les ateliers et cours IRL

En revanche, pour ce qui est des ateliers et cours non virtuels, c’est plus difficile. Les évènements du genre sont nombreux aux États-Unis, mais la mode arrive à peine en France, où il faut encore convaincre la population de l’importance d’une initiation numérique… Alors quand une association lance une opération « apprenons à coder », mieux vaut la soutenir ! C’est en manifestant son intérêt pour ce type d’évènements que ces derniers pourront faire des petits…

apprendre-coder-halt-catch-fire

En avril dernier, Django Girls lançait un atelier sur Paris, auquel des madmoiZelles ont d’ailleurs participé. Si ça vous intéresse, gardez un oeil sur leur site même s’il n’y a plus rien de prévu en France pour le moment. Grâce au succès du dernier atelier, elles pourraient revenir en force ! Et en attendant, en voici d’autres…

Ce week-end gratuit réservé aux débutant-e-s en programmation aura lieu du 12 au 14 juin dans les locaux de la fondation Mozilla, à Paris, et il est entièrement gratuit. En revanche, les inscriptions se terminent aujourd’hui (le 4 mai), alors si vous voulez suivre une initiation sur les langages Python et Django, foncez !

Chaque année, une semaine est dédiée au code en France et en Europe ! C’est l’occasion de rencontrer des pros et de participer à des activités dont le but est de promouvoir l’apprentissage du code, « essentiel à la compréhension d’un monde hyperconnecté ». La Code Week 2014 a eu lieu en octobre, alors c’est normal s’il n’y a pas encore d’infos pour l’édition 2015… Mais on vous tiendra au courant !

Comme Django Girls, le but de Rails Girls est d’encourager les femmes à acquérir les bases nécessaires en développement pour se lancer et bâtir des projets. L’association organise régulièrement des ateliers dans le monde entier, et lorsqu’elle passe en France, elle ne s’arrête pas qu’à Paris. À surveiller de près…

Dans le même genre, Girls Can Code a proposé un stage d’une semaine l’été dernier pour que des filles motivées qui ont déjà mis les mains dans le code puissent se rencontrer et développer ensemble. Un autre stage doit être organisé cette année aussi, toujours sur Paris

Enfin, voici une petite communauté qui grandit, lentement mais sûrement, au rythme de votre intérêt. Ils organisent également des ateliers, dont le prochain est d’ailleurs le 6 mai (sans inscription préalable)… et si vous êtes déjà bien rodé-e en développement, sachez que vous pouvez postuler pour animer des ateliers.

Pour un accès facilité au secteur du numérique

Fut un temps, le développeur était appelé un « programmateur », c’était nécessairement un homme, qui ressemblait dans l’imaginaire populaire à un adolescent boutonneux et asocial, préférant jouer à WoW plutôt que de sortir. Heureusement, ce cliché méprisant et injustifié commence à se faire piétiner et, comme vous avez pu le constater, le secteur du numérique se démocratise enfin.

À lire aussi : La chanteuse Robyn crée Tekla, un festival de technologie destiné aux filles

L’Inria, par exemple, suit toute l’actualité du monde numérique, permettant ainsi à un plus grand nombre de s’y intéresser. À l’heure actuelle, un débat est toujours en cours qui cherche à déterminer si oui ou non il faut commencer à enseigner le code dès l’école… mais l’autre problématique du moment est comment inciter plus de femmes à se tourner vers les milieux de l’informatique, majoritairement masculins.

À lire aussi : « Ce que la Silicon Valley pense des femmes », un état des lieux préoccupant

D’où la création de communautés et d’associations telles que Django Girls, mais encore Duchess ou Girls in Tech, qui rappellent en substance : « Et pourquoi pas vous ? ». Parce que si c’est un monde qui vous attire, une fois que vous aurez franchi le pas, sachez que vous pourrez participer à des évènements entre devs sur Meetup. Moi j’dis ça…

Et toi, tu as des bons plans pour apprendre à coder ?

À lire aussi : Rencontre avec Annabelle, ingénieure en sécurité informatique


Écoutez l’Apéro des Daronnes, l’émission de Madmoizelle qui veut faire tomber les tabous autour de la parentalité.

Les Commentaires

18
Avatar de Demezia
14 juin 2015 à 08h06
Demezia
Je vois ton post la veille de l'atelier mais je suis prise aussi !
Je m'appelle Manon du coup, je sais pas si on s'est croisée !
0
Voir les 18 commentaires

Plus de contenus Culture

Bridgerton // Source : Netflix
Culture

Ce détail dans la scène de sexe de Bridgerton fait fondre les abonnés, et il était improvisé

amber heard interview today show
Société

Amber Heard élue personnalité la plus détestée du monde, ou quand la haine des femmes fleurit en ligne

Copie de [Image de une] Horizontale – 2024-05-22T103209.737
Culture

Derrière Bridgerton, cette nouvelle série coréenne est le carton inattendu sur Netflix cette semaine

Bridgerton // Source : Netflix
Culture

Sur Netflix, 5 films et séries aussi torrides que Bridgerton, à regarder cette semaine

2
Source : Unsplash
Culture

Ces célébrités qui ont été bannies des applications de rencontre

Source : Eva Longoria/Instagram
Culture

« Desperate Housewives » bientôt de retour pour les 20 ans ? Eva Longoria fait une annonce

Bridgerton. (L to R) Luke Newton as Colin Bridgerton, Nicola Coughlan as Penelope Featherington in episode 302 of Bridgerton. Cr. Liam Daniel/Netflix © 2023
Séries

« Penelope n’est jamais réduite à son corps », pourquoi la saison 3 de Bridgerton fait du bien à la représentation féminine dans les romances 

11
Source : NBC
Séries

« Il me rend souvent visite » : Courtney Cox se confie sur Matthew Perry

netflix-selection-films-feministes
Cinéma

Les 7 meilleurs films et séries féministes à voir sur Netflix

3
Grâce à Judith Godrèche, l'Assemblée envisage une commission sur le travail des mineur·e·s dans le cinéma et la mode.jpg // Source : Capture d'écran YouTube de LCP - Assemblée nationale
Cinéma

Cinéma : ce qui pourrait bientôt changer dans les tournages où il y a des enfants

La pop culture s'écrit au féminin