Live now
Live now
Masquer
before-after-school-pics
Parentalité

Appareil dentaire, taches de rousseur… quand la retouche de photos de classe choque

Toujours plus de pression sur le physique des filles — et même des garçons. Aux États-Unis, les photos de classes retouchées scandalisent certains parents.

La retouche d’images de photos de classe est une pratique qui prend de l’ampleur aux États-Unis. Elle choque bien des parents et pose des problèmes quant à l’image idéalisée d’eux-mêmes qu’on impose aux enfants.

Cachez-moi cet appareil dentaire que je ne saurais voir

Dans le Maryland, quelle ne fut pas la surprise de parents, en ouvrant l’enveloppe de photos de classe et découvrant que la société éditrice proposait des retouches d’images : blanchiment des dents, élimination des imperfections… Ce sont aussi les appareils dentaires que l’on efface.

Jennifer Greene n’a pas voulu que l’on retouche la photo de sa fille. « On apprend aux enfants qu’ils doivent être parfaits. » (© New York Post)
Jennifer Greene n’a pas voulu que l’on retouche la photo de sa fille. « On apprend aux enfants qu’ils doivent être parfaits. » (© New York Post)

Une autre mère, en Floride, a eu la surprise de découvrir que les taches de rousseur de son fils, Kieran, 10 ans, avaient été tout simplement effacées. On se rappelle également de ce lycée de Floride qui avait retouché les photos de 80 lycéennes pour masquer leur décolleté au printemps dernier.

Whitney Rose, mère de deux enfants malentendants, a déclaré au New York Post qu’un photographe avait effacé les aides auditives de son fils de trois ans de sa photo de classe. Sa réaction indignée sur TikTok est plus que compréhensible.

Certaines retouches sur Photoshop sont parfois exécutées sans le consentement des parents — mais le Post, qui décrit le phénomène, nous apprend aussi que ce sont parfois les pères et les mères qui demandent ces modifications plus ou moins visibles.

Un message désastreux envoyé aux enfants et aux ados

Dès le plus jeune âge, on juge les enfants sur leur physique – particulièrement les petites filles – et on leur met dans la tête qu’il existe des canons, des standards auxquels ils et elles doivent coller pour plaire.

Ces modifications de photos envoient un signal fort : « vous n’êtes pas bien tels que vous êtes ». Cela crée évidemment des complexes à une période déterminante de la vie. Comme l’écrivait Mona Chollet dans Beauté fatale à propos de la pression mise sur les filles :

« […] cet accent mis sur leur apparence, à un âge où le rapport à leur corps est souvent difficile, les pousse à développer une piètre estime d’elles-mêmes à un moment où elles doivent faire des choix d’orientation déterminants. »

En France aussi, le procédé choque. (© Marie Bongars)

Ces retouches concernent les petites filles mais également les adolescentes et les adolescents, qui vivent une période qu’on qualifie d’ingrate, avec son lot de problèmes de peau et d’orthodontie.

Évidemment, au collège, nous avons tous et toutes déjà redouté ce jour terrible de la photo de classe. Mais plutôt que de tenter d’effacer les marques de puberté, peut-être faudrait-il plutôt les normaliser. C’est ce que font certains comptes Instagram — cependant, les réseaux sociaux dans leur ensemble ne sont pas bénéfiques pour la confiance en soi.

En effet, ces pressions sociales se matérialisent également sur Insta, TikTok ou Snapchat où il est commun et même recommandé d’utiliser des filtres, qui uniformisent le teint, éclaircissent la peau, agrandissent les yeux…

Tentons de laisser tranquilles les enfants, peut-être qu’ils s’en porteront mieux plus tard !

À lire aussi : L’école maternelle rend-elle les enfants sexistes ?

Les Commentaires
12

Avatar de ThaisO.
1 novembre 2021 à 14h49
ThaisO.
@eLLuLa Pardon, je fais ça tout de suite. J'étais sur ordi en plus donc c'est 100% ma faute, je n'ai pas fait attention à ta signature !
0
Voir les 12 commentaires

Plus de contenus Parentalité

Parentalité
kidbook

Voilà pourquoi les livres papier sont mieux pour les enfants que les ebooks

Camille Abbey

03 déc 2021

5
Parentalité
img_jeux_selection_mobile(2)

6 jeux de société parfaits pour les moins de 4 ans

Manon Portanier

03 déc 2021

2
Daronne
girlsbaby

Comment garder ses amies quand elles font des enfants ?

Deborah Liss

02 déc 2021

Règlement de comptes
Sarah

Sarah et son mari, 3200€ par mois pour 4 : « J’ai un rapport… compliqué à l’argent »

Camille Abbey

02 déc 2021

2
Daronne
befeminist

Maternité, secrets… faut-il aller voir Madres Paralelas, le dernier Almodóvar ?

Camille Abbey

01 déc 2021

Grossesse
christine-quinn-pregnant-baby-shower-1638201031999

Il faut qu’on parle de la maternité selon Selling Sunset

Camille Abbey

30 nov 2021

Daronne
photo-habits 2

Mon enfant aime les vêtements moches, je le laisse faire ?

Chloé Genovesi

29 nov 2021

7
Parentalité
Template image seule

Un cahier de coloriage anti-sexiste avec du Pénélope Bagieu dedans ? Vous ne rêvez pas, c’est réel !

Camille Abbey

29 nov 2021

Bons plans
beaba_babycook_neo_le_robot_cuiseur__170017_principale

Les grands classiques de la marque Béaba sont à prix cassés pour le Black Friday

La Rédaction

26 nov 2021

Parentalité
deuilperi

Les enfants nés sans vie pourront enfin avoir un nom de famille, après un vote au Parlement

Camille Abbey

26 nov 2021

Pour les meufs qui gèrent

1 2 3 4 5 6 7 8 9