Live now
Live now
Masquer
aider-abeilles
Ecologie

Voici une solution pour aider les abeilles même si tu es en ville

Découvre une façon simple d’aider les abeilles, même si tu vis dans une grande ville et que tu penses ne pas pouvoir agir !

Tu aimes les avocats ? Les pommes ? Les amandes ? Les cerises ? Les oignons ? Le melon ?

Eh bien tu seras peut-être surprise d’apprendre que 90% de ces fruits ne seront pas disponibles pour le plaisir de tes papilles si les abeilles venaient à disparaître.

L’inquiétante disparition des abeilles

Depuis plusieurs années, les apiculteurs, écologues et économistes tirent la sonnette d’alarme au sujet de l’effondrement des colonies d’abeilles.

Sans elles, le processus naturel de pollinisation est impossible et les conséquences pour notre planète sont bien plus désastreuses que l’absence de certains produits dans nos assiettes.

C’est toute la biodiversité qui est touchée par cette problématique puisqu’en butinant, les abeilles permettent la reproduction des fleurs et des arbres dont se nourrissent aussi les animaux.

(Ne me remercie pas pour ce rappel de cours de SVT) (j’avais fait un très bel herbier, perso).

Si tu vis à la campagne, tu dois être habituée à voir les abeilles se balader gaiement dans les espaces verts mais dans les villes, c’est bien différent !

Retrouve la Streeterview de Maya l’Abeille par Charlie

Chassées des villes par le manque de plantes à polliniser, les abeilles y sont moins nombreuses.

Alors, qu’est-ce qu’on peut faire ?

Le Beebar, un kit prêt-à-planter pour aider les abeilles à se reposer

Une piste de réponse se trouve peut-être dans l’idée de Coraline, une lectrice de madmoiZelle qui m’a contactée il y a quelques jours pour me parler du projet qu’elle a co-créé : le Beebar.

Le Beebar est un kit prêt-à-planter qui est présenté comme une aire pour aider les abeilles à se nourrir et à se reposer.

Plusieurs formats à poser ou à accrocher, allant de 20 à 63€ sont disponibles pour convenir à tous les espaces extérieurs.

https://youtu.be/XhKUi6biGxs

L’idée, c’est que tu reçois directement de la terre végétale enrichie, un sachet de graines mellifères variées et un kit d’utilisation pour que ton Beebar s’épanouisse le plus possible avec toi.

Sache qu’en plus d’être bon pour les abeilles, le Beebar est conçu avec des bouteilles en plastique recyclées !

Les plantes pour abeilles, ça marche vraiment ?

Avant de te présenter cette solution qui m’a beaucoup enthousiasmée, j’ai contacté Freddie-Jeanne Richard.

C’est une chercheuse spécialisée en écologie comportementale et écologie chimique des invertébrés, notamment des insectes sociaux, pour vérifier que le Beebar pourrait avoir un réel impact sur le bien-être des abeilles dans les villes.

Elle m’a confirmé qu’installer ces espèces végétales sur son balcon attirerait bien les abeilles ainsi que d’autres insectes pollinisateurs.

Coraline m’a aussi raconté comment ils ont testé le système de leur côté :

« Nous avons nous aussi contacté des apiculteurs et des jardiniers pour qu’ils puissent nous valider le fait que les fleurs que nous proposons ont la bonne couleur, le bon parfum et permettent à nos copines les abeilles de butiner.

Ils nous ont répondu d’un grand OUI !

En parallèle, on a fait nos petits tests avec le boss, qui n’a pas la main verte. Il a planté des œillets et en 48h chrono les abeilles étaient là, à son rebord de fenêtre situé au 5ème étage.

Les premières 24h, il y a des éclaireuses qui viennent explorer le terrain puis le reste des copines arrivent par la suite butiner. C’est génial à regarder ! »

Deviens une sauveuse des abeilles responsable !

Freddie-Jeanne Richard m’a cependant partagé une nuance que je trouve très pertinente : inutile d’installer un Beebar sur ta fenêtre ou ton balcon si tu as peur des abeilles ou si tu es allergique à leurs piqûres !

Les abeilles ne sont pas super au fait des questions de propriété privée, il faudra donc accepter que de temps en temps, elles puissent rentrer chez toi lorsque tu laisseras ta fenêtre ouverte.

C’est peut-être évident, mais je préfère l’écrire : pas la peine de jouer la « bee savior » et d’investir dans un Beebar si c’est pour tuer les abeilles venues se reposer chez toi.

Le Beebar est en campagne de crowdfunding jusqu’au 11 avril, ce qui te permet de le commander un peu moins cher en ce moment.

Alors, que penses-tu de cette idée ? Est-ce que le concept te tente ?


On a besoin de vous pour construire l’avenir de Madmoizelle : participez à notre enquête !

Les Commentaires
7

Avatar de Dimi
30 mars 2019 à 13h26
Dimi
@grenouilleau Sinon la liste est sur la page Ulule
sarrasin, phacélie, trèfle d'Alexandrie, radis oléifère, moutarde blanche, coriandre, serradelle, souci, nielle des blés, mauve, aneth, bourrache, bleuet.
@redlo Toutes ces plantes sont annuelles, donc oui elles ne résistent pas à l'hiver :/ Sauf le souci si tu vis dans un endroit où les hivers sont doux, et la mauve, qui est vivace.

20 euros c'est un peu trop pour moi, je pense qu'il est tout a fait possible d'acheter des graines, du terreau pour quelques sous et de prendre un vieux pot qui traine chez soi... Mais super initiative ! Ça peut motiver des gens d'avoir un kit déjà prêt
2
Voir les 7 commentaires

Plus de contenus Ecologie

greta thunberg
Ecologie

Greta Thunberg a été interpellée par la police lors d’une manifestation en Allemagne

Maëlle Le Corre

18 jan 2023

beauté

Comment consommer des cosmétiques de manière plus raisonnée ?

Humanoid Native
Crédits : Oneinchpunch
Ecologie

Vous êtes milliardaire ? Voilà 5 activités pour s’occuper en avion

Mathis Grosos

17 jan 2023

11
pexels-arminas-raudys-bananerais chlordécone
Ecologie

Scandale du chlordécone : la justice déclare un non-lieu

Maëlle Le Corre

06 jan 2023

7
cosmetiques-solides
Hygiène

Les cosmétiques solides sont cool pour la planète, mais sont-ils efficaces et bons pour la santé ?

Barbara Olivieri

30 déc 2022

11
Une femme faisant une randonnée dans la nature au Canada © Edgar Bullon's Images via Canva Pro
Ecologie

Pendant que Macron était au Qatar, l’ONU a signé un accord historique pour la biodiversité

Camille Lamblaut

20 déc 2022

naja-bertolt-jensen-unsplash-pollution-plastique-oceans-WWF
Ecologie

COP15 : Et l’océan dans tout ça ?

Camille Lamblaut

16 déc 2022

Capture d’écran 2022-12-13 à 17.48.45
Politique

Marine Tondelier, le nouveau visage d’Europe Ecologie-Les Verts

Camille Lamblaut

14 déc 2022

geran-de-klerk-WJkc3xZjSXw-unsplash
Ecologie

Il était temps : l’UE a adopté une mesure historique pour agir contre la déforestation

Camille Lamblaut

07 déc 2022

george-chandrinos-bv0ZMB6Nn1g-unsplash
Ecologie

« Fournaise : à la recherche d’une ville vivable » est le documentaire pour contrer l’éco-anxiété

markus-spiske-r1BS0pzlr1M-unsplash
Ecologie

Fin de la COP27 : pourquoi celles et ceux qui n’attendaient rien ont eu raison

Camille Lamblaut

21 nov 2022

La société s'écrit au féminin