5 façons d’être une bonne alliée des luttes LGBTI+ en ce mois des fiertés


Vous avez envie d'exprimer votre soutien à la communauté LGBTI+ ? On vous donne quelques moyens très simples de le faire en ce mois des fiertés !

C’est le mois des fiertés, et vous avez envie, même à votre petit niveau, de montrer votre soutien à vos proches LGBTI+ ? Voilà quelques façons très simples pour être présentes dans nos luttes !

Informez-vous sur les personnes LGBTI+

Personne n’a la science infuse, vous avez sûrement des tas de questions sur les personnes LGBTI+ : Vous n’êtes pas sûre de piger de quoi on parle quand on évoque le mot hétéronormativité ? Où en est-on pour les droits des personnes trans aujourd’hui en France ? C’est quoi l’intersexuation ?

Il est loin le temps où les personnes LGBTI+ elles-mêmes étaient démunies pour trouver des ressources les concernant. Aujourd’hui tout est à portée de main. Vous avez un doute ? Google est votre ami !

Que ce soit en podcast (Camille, Quouïr, La Fièvre et bien d’autres) ou sur Instagram (Aggressively Trans, Pia Pia Média, LGBT_history, le collectif Archives LGBTQI, pour ne citer que quelques comptes), les informations foisonnent et facilement accessibles.

Décentrez-vous et acceptez vos privilèges

Certes, nous sommes tous des êtes humains. Personne ne vous dira le contraire. Mais dans notre société actuelle s’exerce une hiérarchisation qui engendre des inégalités. Elles sont parfois très voyantes, elles sont parfois infimes. Apprenez à les voir.

Oui, vous êtes hétéro et cisgenre, on ne vous demande pas de vous flageller pour autant. Juste de comprendre que cela vous facilite un peu la vie, tout comme être valide, mince, blanche…

Il y a par exemple peu de risques que votre accès à un logement soit compromis par votre orientation sexuelle. Vous n’avez jamais hésité à tenir la main de la personne que vous aimez dans la rue. Vous n’avez pas droit à un silence gêné quand vous êtes chez le médecin, ou pire, à des questions intrusives sur votre sexualité. Et c’est tant mieux !

Quand on est dans la norme, on ne se rend pas forcément compte que le monde est façonné pour nous. C’est normal. Alors commencer à prendre conscience de ses propres privilèges, c’est déjà un premier pas.

Ne soyez pas dupes du pinkwashing

En juin, c’est désormais le rendez-vous des marques pour se montrer LGBTI+-friendly. Mais n’oubliez pas que c’est aussi une habile – mais peu subtile – stratégie de pinkwashing !

Le pinkwashing, c’est une façon pour un gouvernement, une entreprise, une institution de se donner une image progressiste et ouverte d’esprit en capitalisant sur sa tolérance envers les personnes LGBTI+.

C’est par exemple ce que fait Disney en nous vendant pour la énième un personnage gay… qui n’aura que deux secondes à l’écran et zéro intrigue. Ou bien c’est rendre son logo arc-en-ciel, quand en interne il n’y a aucune politique contre les discriminations ou pour l’inclusion des personnes LGBTI+. Vous avez compris l’idée : ce n’est même pas le minimum. Soyez attentives, et ne vous laissez pas avoir par les marques qui surfent sur l’égalité.

Sortez du silence pour soutenir les personnes LGBTI+

Reprenez votre collègue hétéro qui utilise « pédé » à toutes les sauces. Faites remarquer à votre mère que « lesbienne » n’est pas un gros mot. Faites la leçon à votre pote qui mégenre une personne trans ou utilise son deadname (à savoir le prénom de naissance d’une personne trans, prénom qu’elle n’utilise plus au profit de son prénom d’usage).

Ça ne coûte pas cher, et vous le faites sans trop d’enjeu puisque vous n’êtes pas directement concernée. Le seul risque pour vous est celui de passer pour la rabat-joie de service, mais vous êtes féministe, vous cassez déjà l’ambiance en soirée, alors continuez sur votre lancée !

Soutenez-nous !

Vous n’êtes sûrement pas insensible aux enjeux liés à la procréation médicalement assistée pour les couples de femmes, les femmes célibataires et les personnes trans. Vous croyez sûrement au droit fondamental à disposer de son corps. Alors soyez là pour faire nombre à nos manifs !

Et aussi : DONNEZ. DES. SOUS. Des tas de projets n’attendent que vous (enfin pas vous seule, vous avec votre carte bleue), Soutenez le Fonds d’aide sociale trans de l’association Acceptess, soutenez XY Média, soutenez les appels à dons et les cagnottes.

Cette liste n’est pas exhaustive, mais avec ces quelques conseils vous avez les cartes en main pour faire un bon job d’alliée, pendant le mois des fiertés, mais aussi tout le reste de l’année.

À lire aussi : « Oui, mon pote est gay » : pourquoi ces affiches contre les LGBTIphobies font un flop

Maëlle Le Corre

Maëlle Le Corre


Tous ses articles

Commentaires

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!