Live now
Live now
Masquer
cuffing-season-estelle-dossin-conseils-relation-amoureuse
Lifestyle

5 conseils pour faire durer son « amour plaid »

Le mois d’octobre est largement entamé : la « cuffing season » est lancée ! Voici cinq conseils d’une psychologue clinicienne pour traverser cette période avec sérénité.

Avant de donner des conseils avisés, il convient d’expliciter ce qu’est la cuffing season, qui se traduit en français par « la saison des amours plaids ». Justement, la psychologue clinicienne Estelle Dossin s’est prêtée au jeu de l’interview afin d’éclaircir les interrogations qui entourent cette pratique. Cette dernière définit ce phénomène venu tout droit des États-Unis comme ceci :

« Alors « l’amour plaid », il faut déjà le recontextualiser et le rattacher à une saison. Cela recouvre le début de l’automne jusqu’à la fin de l’hiver, c’est-à-dire d’octobre à février. C’est en général, une saison où il y a un repli naturel, ce qu’on appelle dans mon jargon un repli narcissique. Il y a un besoin de rester un peu chez soi, au chaud. Le climat donne l’envie de cocooner. C’est aussi un moment où psychologiquement, on se retrouve avec soi-même, on profite de soi. J’encourage toujours des personnes qui sont très sensibles aux saisons à mettre à profit cette période-là pour prendre soin d’eux. »  

Estelle Dossin
conseil-psy-cuffing-season-relation-amoureuse
Crédits : pexels-ketut-subiyanto-4132335

En résumé, de la Toussaint à la Saint-Valentin, les célibataires ressentent le besoin de se trouver un partenaire pour ne pas passer les mois les plus froids de l’année en solo. Puis, dès les beaux jours revenus, ils retournent papillonner en solitaire. Estelle Dossin explique que toutes les tranches d’âge sont touchées par ce phénomène :

« En termes de réflexe psychologique, non seulement cela concerne toutes les tranches d’âge, mais aussi toutes les catégories socioprofessionnelles, c’est quelque chose qui est tout à fait humain. Il n’y a pas de personnes qui sont plus favorisées les unes que les autres ou défavorisées à ce niveau. Mais ce qui peut privilégier une catégorie, c’est un biais psychosocial.

À savoir, si vous avez 35 ans ou 40 ans, il y a plus de chances que vous soyez en couple, donc cela va encourager un repli à deux. Entre 20 ans et 25 ans, les jeunes sont moins souvent en couple, donc ils vont aborder cette période de repli narcissique un peu différemment. Mais notre rapport à la saisonnalité est identique. Tout le monde possède un cerveau archaïque, une petite partie comme ça, à la base du tronc cérébrale qui s’appelle le cerveau reptilien : quand l’hiver approche, on a envie de se rouler en boule dans un plaid. »

Estelle Dossin

Les faits sont appuyés par une étude menée par Hotels.com : l’envie de se mettre en couple, dès que le thermomètre passe la barre des 15 °C existe et cela touche tout le monde.

Participer au concours pour tester son « amour plaid »

Cinq conseils de psy pour réussir sa « cuffing season »

Il faut rester spontanée

« Ce tips fonctionne pour tous les types de relations. Je ne vais pas vous dire qu’il ne faut pas réfléchir. Parce que voilà, on est quand même à deux. Mais il faut garder une part de spontanéité. Vivre les choses dans sa tête, c’est trop compliqué en ce qui concerne la « cuffing season » ».

Estelle Dossin

Soyez transparent sur vos intentions

« C’est à mon sens le conseil le plus important. Il faut être clair, et choisir son ou sa partenaire en toute connaissance de cause. Il faut que ce soit un choix pour les deux partis, pour éviter cette sensation d’opportunisme. Une fois que vous identifiez une personne de votre entourage ou que vous venez de rencontrer pour passer cette période, les choses doivent être très simples.

C’est à la fois un bon dosage de spontanéité et de simplicité : on détermine la situation pour les mois qui viennent. On passe du temps ensemble, il peut se passer des choses sous la couette ou pas, émotionnellement ou sexuellement. Tant mieux, du moment que les deux sont d’accord et que ça s’inscrit dans une période et on verra après. »

Estelle Dossin

Ne pas avoir trop d’exigence dès le départ

« Un « amour plaid » est une excellente manière de découvrir l’autre, sans prise de tête. Je vois tellement de couples qui se mettent la pression dès le départ pour savoir si c’est le bon ou la bonne, si cela va durer… Les relations qui s’inscrivent dans la durée, sont des relations qui ne sont pas trop exigeantes dès le départ. Elles laissent de la place à l’autre et au désir, et surtout à son propre désir. En gros, une bonne amicalité, c’est toujours un bon précurseur pour une bonne relation. »

Estelle Dossin

Mettre de côté la contingence du couple

« À partir du moment où vous vous prédisposez sur trois ou quatre mois de relation, vous n’êtes pas en train de vous poser des questions sur la capacité de l’autre à épargner pour payer les études des enfants, pour des emprunts immobiliers… Il faut laisser de côté toutes les questions compliquées, qui peuvent fâcher et créer des dissensions au sein du couple pour se concentrer sur se faire du bien et prendre soin l’un de l’autre.

Il y a toute une contingence qui appartient au couple qui s’inscrit dans la durée, qui n’apparaît pas là. Tout simplement parce que ce n’est pas l’objet ou ce n’est pas le moment. La particularité de la « cuffing season », c’est le plaisir, c’est la douceur. »

Estelle Dossin

Amusez-vous à vous créer des souvenirs

 « Un « amour plaid » se définit par des bons moments ensemble, à la maison, mais aussi en dehors, en voyageant, en faisant des week-ends, des vacances plus longues, si c’est possible. Les week-ends sont très adaptés à la « cuffing season ».

À part la période des fêtes, pendant l’hiver, il n’y a pas vraiment de grandes vacances. Les fêtes de Noël se passent plutôt en famille, surtout quand le couple se connaît à peine. Le week-end, c’est le moment idéal pour créer du lien. C’est un projet que l’on tient ensemble. C’est pour ça que le choix du partenaire ou de la partenaire est important, car il faut avoir les mêmes goûts.

Vous allez vous créer des souvenirs. C’est important si le couple évolue vers quelque chose de plus durable, ce sera très agréable de se souvenir de ce bon moment et d’avoir envie de le reproduire. Et puis, c’est aussi un moment qui est isolé dans une petite bulle, dans une période qui est un peu une grosse bulle. »

Estelle Dossin
cuffing-season-conseils-psy-relation-amoureuse
Crédits : pexels-josh-willink-853407

Participer au concours pour tester son « amour plaid »

Participer à un concours pour tester votre relation amoureuse

Pour la psychologue, le week-end reste un excellent moyen de tester un « amour plaid » pour savoir s’il peut s’inscrire dans la durée. D’ailleurs, elle s’est alliée à Hotels.com pour imaginer un concours afin de donner l’opportunité à de jeunes couples de se mettre à l’épreuve, en passant une nuit dans un hôtel qui leur ressemble, l’endroit parfait pour eux :

« Le concept est simple, surtout pour les participants, il va falloir qu’ils choisissent un partenaire, et qu’ils s’inscrivent. Ensuite, je vais choisir parmi cinq hôtels partenaires celui qui correspondra le mieux à leur personnalité. Peut-être que je ne choisirai pas l’hôtel auquel ils auraient pensé. Si ça se passe bien entre eux et s’ils sont toujours ensemble à la Saint-Valentin, Hotels.com leur offrira une nuit supplémentaire dans l’hôtel de leur choix. »

Estelle Dossin

Maintenant que tous les secrets sur la cuffing season sont levés, vous vous apercevez probablement que vous vivez justement ce type de relation ? Si vous êtes en couple, prenez ce moment pour vous et pour prendre soin de l’autre. Vous pouvez mettre à profit cette période pour explorer, comme organiser des petits voyages. Si vous êtes célibataire, il s’agit de profiter de ce temps-là pour prendre soin de soi et faire des choses que vous n’avez pas le temps de faire le reste de l’année. En résumé, ce moment de l’année ne possède que des avantages.

À lire aussi : Pourquoi les célibataires se mettent en couple dès que le thermomètre affiche moins de 15 °C ?

Les Commentaires
12

Avatar de Morganania
29 octobre 2022 à 18h54
Morganania
J'habite au Québec dans une région éloignée et les hivers sont très longs et froids, et l'été il y a PLEIN de couples qui se séparent, c'est assez fou. Des couples de longue date et tout. Ca fait deux années de suite que je remarque ça et je me demandais déjà si ça avait à voir avec le climat.
(L'an dernier je me suis faite larguer en plein été et j'avais l'impression de gâcher mes deux seuls mois de chaleur avec mon cœur brisé, c'était naze.)
2
Voir les 12 commentaires

Plus de contenus Lifestyle

pexels-anna-shvets-vih ruban rouge
Société

C’est quoi la sérophobie, la discrimination à l’encontre des personnes vivant avec le VIH ?

Maëlle Le Corre

01 déc 2022

Lifestyle
Sponsorisé

J’ai découvert trois films féministes géniaux grâce à un VPN

Humanoid Native
Femme dans un lit d'hôpital devant une IRM
Santé

Non, nous ne sommes pas toutes et tous égaux face au cancer 

Camille Lamblaut

29 nov 2022

sandrine rousseau mondial equipe de france pleutres
Sport

Qatar 2022 : Sandrine Rousseau fustige le manque de courage de l’Équipe de France

Maëlle Le Corre

29 nov 2022

2
vpn-nordvpn-film-series
Lifestyle
Sponsorisé

J’ai découvert trois films féministes géniaux grâce à un VPN

Oscar Staerman

26 nov 2022

6
pexels-daria-liudnaya-8166408
Body positive

On vous emmène dans un institut de beauté différent, qui prend soin de tous les corps

Anthony Vincent

25 nov 2022

6
bebe-vaccin
Santé

40 millions d’enfants dans le monde sont privés de vaccins contre la rougeole

luis-melendez-Pd4lRfKo16U-unsplash
Santé

Au Royaume-Uni, les infirmières annoncent une grève historique

Camille Lamblaut

25 nov 2022

Psychologue-gratuit-cheque-psy-etudiant
Actu en France

Pédopsychiatrie : les professionnels de la Seine-Saint-Denis sonnent l’alarme 

Camille Lamblaut

24 nov 2022

1
Capture d’écran 2022-11-24 à 12.15.46
Sport

Qatar 2022 : la ministre des Sports encourage les Bleus à « exprimer leur engagement en faveur des droits humains » 

Camille Lamblaut

24 nov 2022

pexels-mart-production-violences conjugales
Féminisme

Mon copain m’a frappée : comment réagir, que faire quand on est victime de violences dans son couple ?

Chloé P.

23 nov 2022

44

La vie s'écrit au féminin