10 prénoms de filles inspirés par des femmes qui ont marqué l’Histoire


Vous manquez d'inspiration pour nommer votre future fille ? Et si vous vous inspiriez de ces femmes engagées qui ont marqué l'histoire et portent de très beaux prénoms ?

10 prénoms de filles inspirés par des femmes qui ont marqué l’HistoireWikicommons / Alexandre Kucharski / Carl Van Vechten / Harcourt / Assemblée nationale

Choisir un prénom pour son enfant à naître, ce n’est pas simple. Alors, pour vous aider, on a décidé de vous filer quelques idées à travers des listes de prénoms thématiques. Et on commence tout de suite avec des prénoms pour petites filles féministes inspirés par des femmes dont les actions et les combats ont changé le cours de l’histoire.

1) Louise, un vrai prénom de révolutionnaire

Bon, on va commencer par un prénom TRÈS à  la mode, dont la popularité ne décroit quasiment pas depuis les années 1990. En 2019, encore, Louise était dans le Top 3 des prénoms les plus donnés, avec plus de 3.700 bébés nés cette année-là sous ce prénom.

Mais derrière ce prénom très commun se cache de la graine de révolutionnaire… Votre progéniture pourra s’enorgueillir de porter le même prénom que Louise Michel, institutrice, écrivaine, militante féministe et anarchiste. Une femme courageuse et intègre qui s’est toujours battue pour la justice sociale et a été l’une des grandes figures de la Commune de Paris en 1871.

Et si cela ne suffit pas, votre future fille pourra toujours frimer parce qu’elle porte le même prénom que l’artiste Louise Bourgeois (qui avait été elle-même nommée en hommage à Louise Michel). Sculptrice et plasticienne de talent, son œuvre a marqué le XXe siècle.

2) Simone, digne héritière de Veil, Weil et Beauvoir

Complètement passé de mode depuis les années 1970, le prénom Simone n’était plus du tout donné dans les années 1990 et 2000. Depuis, quelques années, il repart timidement. En 2019, 47 petites Simone sont nées en France.

Pourtant, ce prénom à la sonorité très douce évoque de grandes figures du féminisme français. Simone de Beauvoir d’abord, philosophe et militante féministe, autrice du célèbre essai Le Deuxième Sexe, mais aussi la femme politique Simone Veil à qui l’on doit la loi sur la dépénalisation de l’IVG en France.

Enfin, comment parler de ce prénom sans mentionner la philosophe humaniste Simone Weil, proche des mouvements ouvriers et de la résistance, dont l’œuvre continue de nous inspirer aujourd’hui.

3) Joséphine, en hommage à l’incroyable Joséphine Baker

Vous n’avez qu’une vague idée de qui était Joséphine Baker ? Celle qui s’est fait connaître pour ses talents de danseuse et de chanteuse pendant les années folles à Paris où elle a débarqué après une enfance passée aux États-Unis a surtout brillé par son courage pendant la Seconde Guerre mondiale, où elle a rejoint la Résistance. Après-Guerre, elle a été décorée pour cela et s’est engagée dans le mouvement américain de défense des droits civiques. Elle a aussi adopté de nombreux enfants.

Très à la mode au début du XXe siècle, le prénom Joséphine est aujourd’hui très peu donné en France. Seules 11 petites Joséphines sont nées en 2019, et c’est bien dommage, car rien que pour Joséphine Baker, il mérite d’être donné à plein de bébés.

4) Grace, l’infatigable militante

Grace Lee Boggs, activiste américaine d’origine chinoise a milité durant toute sa vie (95 ans quand même !) pour la justice sociale et les mouvements afro-américains. Pour cette philosophe et autrice, la révolution n’est pas une idée en l’air, mais bien un objectif qui a bercé toute sa vie à Detroit en compagnie de son mari James Boggs, lui aussi engagé au sein du mouvement Black Power.

Plus proche de nous, l’écrivaine et militante Grace Ly, dont nous vous avons déjà parlé sur Madmoizelle, porte aussi ce prénom si gracieux. Et en 2019, 71 petites Grace ont vu le jour.

5) Nellie, en hommage à une pionnière du journalisme d’investigation

Vous voulez donner un prénom de femme badass à votre enfant ? Alors, ne cherchez plus, appelez-la Nellie, en hommage à Nellie Bly (qui s’appelait en réalité Elizabeth Jane Cochrane, mais a choisi ce pseudo en démarrant sa carrière de journaliste). Née en 1864, elle n’a jamais eu peur de rien : ni de se faire interner dans un asile pour réaliser un reportage sur les conditions de vie des patientes ni de partir seule faire le tour du monde en 72 jours.

En plus, il n’y a pas eu de Nellie née en France depuis 1996, où l’orthographe Nelly est préférée. Votre bébé aura un prénom unique en son genre.

6) Zaynab, un vrai prénom de reine

Zaynab Nefzaouia a été une femme très influente au Maghreb au XIe siècle. C’est elle qui a fondé la ville de Marrakech (dont elle a même dessiné les plans !) et elle a régné pendant plusieurs années sur toute une partie du Maghreb et de l’Espagne, aux côtés de son époux. On la surnomme même « al-qa’ima bi mulkihi » (littéralement, « celle qui s’occupe du royaume de son mari »).

La version berbère de son prénom, Zineb, claque tout autant. En 2019, 115 petites Zaynab sont nées en France et 67 Zineb.

7) Gloria, un prénom résolument féministe

Plusieurs militantes féministes américaines portent ce joli prénom : Gloria Steinheim d’abord. Journaliste, éditrice, documentariste et militante, elle est l’une des figures majeures de la deuxième vague féministe aux États-Unis. Gloria est aussi le prénom de naissance de l’intellectuelle et militante bell hooks (son nom de plume). Figure majeure du féminisme intersectionnel, elle écrit des textes très puissants depuis les années 1980.

Depuis les années 1980, le prénom Gloria progresse lentement mais sûrement en France. En 2019, il a été donné 122 fois.

8) Lozen, guerrière et chamane

Au XIXe siècle, Lozen a été une guerrière et une chamane au grand courage. Elle a mené plusieurs batailles aux côtés de son frère Victorio, chef de guerre apache, qui disait d’elle qu’elle était sa main droite : « Forte comme un homme, plus brave que la plupart d’entre eux, un vrai stratège et une protection pour notre peuple. » Elle a en effet à plusieurs reprises mené des missions périlleuses pour mettre à l’abri les femmes et les enfants de sa tribu.

En France, l’Insee n’a pas recensé de petite Lozen née en 2019, et c’est dommage, car la sonorité de ce prénom est très belle.

9) Olympe, un prénom pour celles qui ne restent pas à leur place

Vous avez sûrement déjà entendu parler de sa Déclaration des droits de la femme et de la citoyenne publiée en réponse au fameux texte de la Révolution française. Olympe de Gouges (Marie Gouze de son vrai nom) n’a cessé de publier des textes en faveur des droits civils et politiques des femmes. Elle s’est aussi engagée pour l’abolition de l’esclavage, et après la mort de son mari, elle a décidé de ne jamais se remarier pour pouvoir rester libre d’écrire et de s’engager.

Bref, une révolutionnaire culottée qui a marqué l’Histoire de France à la fin du XVIIIe siècle, et un prénom qui a le vent en poupe ces dix dernières années. 239 bébés prénommés Olympe ont vu le jour en 2019 en France.

10) Gerty, avocate indomptable

La première femme avocate inscrite au Barreau de Guadeloupe portait un beau prénom peu répandu. Gerty Archimède est née au début du XXe siècle et elle a toute sa vie mené des combats dans les tribunaux ou à l’Assemblée nationale (elle a été élue députée après-guerre) pour défendre les droits des femmes et des minorités. Proche du parti communiste, elle est décrite par la célèbre militante féministe américaine Angela Davis (tiens, encore un beau prénom !) comme « une grande femme à la peau sombre, aux yeux vifs et au courage indomptable ».

Depuis les années 1970, le prénom Gerty n’a pas été donné à de nouveaux bébés en France, et c’est bien dommage !

À lire aussi : Ernest, Madeleine : pourquoi ces prénoms vintage reviennent-ils en force ?

Clémence Boyer

Clémence Boyer


Tous ses articles

Commentaires

MarieTheMermaid

J’ai nommé ma fille Joséphine née en septembre 2020. Aussi son 3ème prénom (oui on n’a pas hésité sur le nombre de prénoms avec mon partenaire) est Gisèle, en référence à Gisèle Halimi, décédée quelques semaines avant la naissance de notre bébé. Il est évident qu’un prénom résulte un coup de cœur et d’une discussion entre les parents, et connaissant nos personnalités il était tout aussi évident que notre fille porte le prénom de modèles féministes.
 

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!