Ugly Models : l’agence de mannequins pour gens « moches »

Ugly Models est une agence de mannequins pour gens « moches ». Enfin... pas vraiment. Plutôt pour des gens qui sortent des sentiers bien gardés de la beauté conventionnelle.

Ugly Models : l’agence de mannequins pour gens « moches »

En 2013, je pense qu’on commence à le comprendre : être mannequin n’est pas à la portée de tous les physiques. Il y a un paquet de critères à respecter, il faut toujours faire attention, rectifier un truc par-ci par-là, bref, c’est du boulot. En gros, si vous faites 1m58, que vous portez du 42 et que vous avez les dents un peu tordues, c’est mort pour vous.

…À moins que vous alliez postuler chez Ugly Models.

Ugly Models est une agence londonienne active depuis 1969 et qui n’embauche, comme son nom l’indique, que des mannequins « moches ».

Mais puisque la beauté est subjective et qu’il est impossible de trouver une seule personne au monde qui fasse l’unanimité, sur quoi se basent-ils pour définir la laideur de leurs mannequins ?

Le mieux, c’est d’aller jeter un coup d’oeil à leur galerie, pour voir un peu ce qu’ils ont à offrir.

Du côté des femmes, voici de que nous avons…

Il y a Abby :

Aiyla :

Anita :

Loretta :

Ou encore Miah :

Si vous croisiez ces femmes dans la rue, les définiriez-vous comme « laides » ? Peu de chances. Même si elles ne collent pas à vos critères de beauté, difficile de les trouver repoussantes pour autant.

Bon, et chez les hommes ?

Voici Abishai :

Aaron :

Alan :

Et Adrian :

Toujours pas de laideur repoussante à l’horizon.

Alors bien sûr, si on va chercher du côté des moins gâtés, on peut trouver des dents tordues ou écartées et des nez crochus – mais globalement, dans toute la sélection, y a pas grand monde que j’enverrais dormir dans la baignoire.

Plus que des gens moches, cette agence engage surtout des gens au physique non-conventionnel – des tatoués, des piercés, des trans*, des grands, des petits, des gros, des maigres, des tordus, des albinos, des emo kids qui ont oublié de passer le cap 2005 – bref, y a vraiment de tout. Il y a même, en plus des catégories hommes/femmes, une catégories « specials » pour les freaks en tout genre (certains visages vous paraîtront sûrement familiers). Certains de leurs mannequins apparaissent même dans le Guinness Book des Records. Et finalement, je serais pas contre voir tous ces gens remplacer les autres dans les magazines.

Et selon le big boss d’Ugly Models, Marc French, c’est déjà le cas. En effet, on a pu voir ses modèles chez Calvin Klein ou dans l’édition italienne de Vogue – preuve qu’ils ont bien leur place dans l’industrie telle qu’elle se présente actuellement. On a également pu les voir dans des pubs pour Skittles, Diesel, Levi’s, Burger King, et même dans des sagas au cinéma comme Pirates des Caraïbes, Harry Potter et James Bond.

Finalement, c’est bien la preuve que la « laideur » peut tout aussi bien vendre que la beauté conventionnelle.

Edit : Comme on me l’a signalé à plusieurs reprises, il existe une agence similaire en France, appelée Wanted – qui ne parle pas de laideur mais de « Profils atypiques et hors-normes ». C’est déjà mieux. (P.S. : Marc Delfosse, si tu me lis, viens faire les bisous).

 – Via Jezebel 

Big up
Viens apporter ta pierre aux 58 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Mido
    Mido, Le 29 novembre 2015 à 12h53

    Evidemment qu'ils ne sont pas moches... C'est un beau coup marketing dans la lignée du "venez comme vous êtes" et du raz-de-marée de modèles amateur en pleine crise narcissique...
    D'ailleurs c'est drôle de voir que les tatouages traînent une réputation de rébellion, alors qu'ils se sont complètement banalisés aujourd'hui, en particulier dans le mannequinat, avec des motifs badass tels que papillons, licornes et rosiers.
    Ce que je trouve VRAIMENT cool c'est qu'avec ce genre d'initiatives, on va peut-être arrêter de se dire qu'"on est tous beaux à notre façon", comme si la beauté c'était vraiment l'unique truc qui compte (je crève d'ennui rien qu'à l'énoncé de cette phrase, pardonnez-moi).

Lire l'intégralité des 58 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)