J’ai testé pour vous : des produits véganes qui m’étaient inconnus, étranges ou surprenants

Par  |  | 18 Commentaires

Des alternatives végétales de fromages, des simili-carnés, des tofus de tous les goûts aux noms bizarres comme « Forêt Noire »... Immersion végane pour Tifaine, qui présente ses coups de coeur gustatifs.

J’ai testé pour vous : des produits véganes qui m’étaient inconnus, étranges ou surprenants

Cet article a été publié dans le cadre d’un partenariat avec boutique vegan.
Conformément à notre Manifeste, on y a écrit ce qu’on voulait.

Le saviez-tu ? madmoiZelle a le plaisir d’être partenaire avec boutique vegan, un site qui permet d’acheter en ligne des produits véganes de tous types : alimentaires bien sûr, mais aussi cosmétiques, des produits d’entretien, et même des livres de cuisine.

Vous l’aviez peut-être vu dans le vlog madmoiZelle 93, Clémence avait testé les protéines de pois texturées, en nous préparant des spaghettis bolognaise véganes INCROYABLES :

La nuit, j’en rêve encore

Un beau jour d’automne pluvieux, elle était donc venue me voir en me demandant :

« Ça te botterait de tester des produits véganes, envoyés rien que pour toi ? Tout un bac, plusieurs cartons ? »

Voyons voir. Je suis végétarienne. J’aime me sustenter.

On me propose de m’offrir des alternatives de fromages (modestement nommées vromages), des pâtes à tartiner, des sauces, des gâteaux et même des alternatives de viandes, moi qui ne suis plus carniste.

Seules deux raisons auraient pu me faire refuser d’être la cobaye et goûteuse officielle de cette expérience : apprendre que j’ai une maladie incurable qui m’empêche d’ingurgiter de la nourriture (pire cauchemar ever) ou être allergique au véganisme.

Ça tombe bien, je n’ai ni l’un ni l’autre. J’accepte le défi.

À lire aussi : Je suis végane depuis 5 ans, voici ce qui a changé dans ma vie

AU FAIT, je glisse ça ici tel un morceau de tofu dans une poêle bien huilée mais :

C’est actuellement le Black Friday et la boutique propose plusieurs bestsellers à prix réduits de -30% à -50% sur tout le site ! L’occasion ou jamais de se faire plaisir ou de laisser parler sa curiosité.

Les réductions dureront le week-end entier donc il y a moyen de faire de belles affaires. (Oui.)

Je dis pas que je trouve ça vraiment trop cool, mais je trouve ça vraiment trop cool. Et parfait dans les timings.

Dans ma tête, c’est Noël avant l’heure. 

Mes premiers pas dans le véganisme

Sans surprise, les premiers plats que j’ai goûtés n’étaient donc pas réalisés par mes soins mais ceux de Clem. Aucun regret.

En plus, la photographe s’est éclatée. C’était moi.

J’ai donc pu établir mon tout premier constat : je n’avais pas mangé de bolognaise depuis des années et c’était non seulement excellent mais j’ai, en plus, raclé les protéines de la poêle et le goût se rapprochait pas mal de ce que j’avais pu connaître dans le passé.

Je ne parlerais même pas des bruschettas (car nous avions aussi préparé des bruschettas ail-tomates-pesto-vromage) tant elles étaient délicieuses.

Le vromage se présentait comme des tranches de fromage traditionnelles, sauf qu’elles sont composées d’huile de noix de coco, et ça fondait parfaitement sur le pain.

À 7,19€ chez boutique vegan

Il était honnêtement difficile d’établir une grande différence gustative, surtout une fois chauffées.

(Je suis clairement en train de me re-donner la dalle.)

Même bilan pour le parmesan à base de fécules de pomme de terre et d’huile de coco, râpé pour les spaghettis.

Prosociano au goût de parmesan, à 5,99€ chez boutique vegan

Ce premier repas m’a immédiatement plongée dans l’ambiance, et j’ai vite eu hâte de tester les autres aliments.

C’était comme recevoir un calendrier de l’avent végane lol.

Mes essais laitiers véganes

Le lendemain, une possibilité infinie de choix se présentait à moi. Quand je disais que j’avais reçu d’énormes cartons, ils ressemblaient à des cargos.

Je me suis sentie à la fois ultra reconnaissante de boutique vegan mais aussi subitement très généreuse, à base de :

« Eh les meufs (de la rédac), si vous voulez essayer des trucs, N’HÉSITEZ PAS À VOUS SERVIR DANS LE FRIGO. »

Mon appétit est impressionnant mais je reste une seule et même personne.

J’ai testé plusieurs nouveaux vromages comme du feto à base de soja (alternatif à la fêta), une alternative de cheddar, une autre de mozzarella à base d’huiles, graisses végétales et amidon de pommes de terre, une alternative de fromage frais à tartiner composé de noix de cajou…

À noter que les dénominations comme « lait de soja » ou « fromage végétal » (par exemple) n’ont plus le droit d’être employées, suite à des plaintes déposées par les industriels laitiers.

Cet article du site Sciences et Avenir explique parfaitement le pourquoi du comment.

Donc, si vous cherchez des laits ou des fromages végétaux, il faut chercher «boisson au soja», ou par exemple «substituts de fromage» sur boutique vegan.

À 3,29€ chez boutique vegan

À 6,99€ chez boutique vegan

So sexyYyYyY

Que ce soit natures ou diversifiés (il y avait des goûts comme « ail et fines herbes » etc…), j’ai trouvé que tous faisaient largement l’affaire.

Il y aura forcément un ou une vraie amatrice de fromage pour vous dire que rien ne vaut l’authentique (un peu les mêmes que celles et ceux qui vous sortent que la musique d’aujourd’hui n’est pas de la musique), je réponds que ce serait de la mauvaise volonté d’affirmer que le vromage, CE N’EST PAS BON.

Même si c’est subjectif. On parle de reconstitution, alors évidemment, quelques différences sont décelables.

Mais non seulement je trouve que certains sont ouf, ça reste à mes yeux une des meilleures inventions de ces dernières années.

Et Gordon Ramsay (pour ne pas dire «Dieu») sait que je trouve qu’il y a d’autres inventions cool et récentes dans la vie. Le minitel, par exemple.

Hein quoi?

Pour finir, j’ai testé le « Délice de Coco » à la framboise (à base de crème de coco) qui est une alternative aux yaourts fruités : disons clairement que mes papilles ont pris exactement le même plaisir qu’avec un yaourt framboise « classique ».

À 1,89€ chez boutique vegan

Mes essais de substituts de viande végane

C’était ce qui m’intriguait le plus. Je n’avais plus mangé de viande depuis quelques années et je ne savais pas du tout à quoi m’attendre avec ces versions déclinées.

Dans mon carton-trésor, j’ai déballé des nuggets de tofu imitant le poulet, des saucisses végétales pour hot-dog, du chorizo (à base de seitan, poivron et graisse de coco), des galettes pour burger tofu et légume, du hâché végétal (protéines de pois ou soja), des émincés végétaux…

Un de mes coups de cœur a été vers le végé’pané, car en bonne fan de cordons bleus que j’eusse été à une époque, j’avais hâte de retrouver ce goût qui m’avait un peu manqué.

Et les coquillettes aussi. Sans panure, je trouvais qu’elles avaient perdu de leur joie de vivre.

À 3,79€ chez boutique vegan

Je n’ai pas été déçue. Je n’ai d’ailleurs été déçue d’aucun produit imitant la volaille. (Sauf Al McWhiggin dans Toy Story 2. ‘Aura la ref, l’aura pas…)

Je l’ai cuisiné avec des pâtes et c’était exactement ce à quoi je m’attendais : un goût très proche des basiques que je pourrais totalement inclure dans mon quotidien.

J’ai aussi testé les saucisses dont certaines étaient selon moi plutôt fidèles (quelle joie de re-manger un hot-dog), en revanche j’ai moins accroché avec le stick de chorizo.

Si vous voulez voir à quoi ça ressemble :

À 1,10€ au lieu de 1,29€ chez boutique vegan

Il est cho, Rizo ! (mdr remettez-vous c’était pas ma meilleure)

Il existe en tranches que j’aurais probablement préféré, mais on va pas se plaindre, hein.

Parmi les nuances les plus marquantes, j’ai relevé que la texture des saucisses était plus « fondante » et « crémeuse » que celles à la viande dont mon souvenir semblait plus « rebondi ».

Encore une fois, cela reste une option tout à fait satisfaisante pour les personnes ayant décidé de bannir toute provenance animale de son alimentation.

Je ne me suis par contre pas essayée aux substituts de poisson et de fruits de mer car j’ai toujours eu horreur de ça. Par avance, déso.

Mais si il y a des amateurs et des amatrices, voici par exemple des calamars à base d’amidon de maïs modifié :

À 6,29€ chez boutique vegan

J’ai appelé le paquet «Carlos».

Mes essais de gâteaux et sucreries véganes

Évidemment, il fallait une place spécifique pour ça.

Des cookies, des barres chocolatées, des pâtes à tartiner, des gâteaux fourrés, des encas en « é »… Cette partie ne va pas être bien longue puisque tout était tout simplement très efficace.

La purée de noix de cajou aux faux airs de beurre de cacahuète a fait l’unanimité au sein de la rédac (certaines ont même demandé à cacher le pot sous peine d’actes regrettables), la barre Vego aux noisettes avait beau faire trois fois la taille de ma tête, je l’ai engloutie tel Monstro et Pinocchio…

À 12,99€ chez boutique vegan

Tout ça sans huile de palme et parfois issu du commerce équitable. (C’est bien sûr précisé lorsque c’est le cas.)

Rien à ajouter de ce côté si ce n’est mon nouvel amour pour les fourrés au chocolat, et ajouter que les biscuits étaient selon leur type tout aussi croustillants ou moelleux que ceux dont j’ai l’habitude au quotidien.

À 3,49€ chez boutique vegan

Ça m’a fait un CHOC ! — Retirez-moi mon clavier.

Mon top 3 des favoris véganes

Je terminerais par vous faire un top 3 parfaitement désorganisé (oui, j’étais incapable d’établir un ordre de préférence) :

Pour commencer, la Vegenaise Sriracha qui est une sauce piquante, car j’ai également reçu des pestos et des mayonnaises sans œufs.

À 4,49€ chez boutique vegan

Celle-ci, à base de piments (cœur cœur), a pris la place numéro 1 de mon classement des aliments que j’ai préféré dans cette semaine végane.

J’en ai même parlé dans mes favoris du mois d’octobre madmoiZelle.

Et ça, ça veut dire beaucoup de choses.

Ensuite, absolument toutes les bases de tofu.

Que ce soit en steak, en pur pavé, nature, fumé, au basilic…

J’ai eu un gros, gros coup de foudre pour le tofu dit « Forêt Noire » à base de cumin, d’oignons, d’herbes et de sauce soja tamari — sans gluten. Avec ou sans pain, avec ou sans accompagnement.

À 2,79€ chez boutique vegan

Pour finir, le No-Muh crémeux. Pas réellement un vrai substitut de mozzarella mais on s’en rapproche, la préparation est suggérée aussi bien cuite et gratinée que crue, en salade ou en apéritif.

À 8,99€ chez boutique vegan

Je l’ai mis sur la table un midi à la rédac pour que tout le monde se serve mais je pense l’avoir mangé à 90%.

Ma conclusion après cette semaine alimentaire vegan

Très honnêtement, je pourrais changer mon régime alimentaire végétarien en régime alimentaire végane sans grande difficulté.

J’ai l’avantage de ne déjà manger ni viande ni poisson, mais j’ai en plus réellement apprécié la majeure partie de ce que j’ai goûté.

Il y avait encore bien plus de produits que ce que je vous ai énuméré, comme des chips, des pâtés végétaux à base de graines et d’huile de tournesol, des lentilles rouges, etc… mais cet article aurait duré des millénaires.

Je pense que les grand•es adeptes de viande sentiraient une vraie différence, il s’agit toutefois selon moi plus de retrouver un plaisir suite à un choix de mode de vie qu’autre chose.

En ce sens, les produits de boutique vegan ont précisément répondus à ce critère, j’ai trouvé la qualité présente et je ne peux que faire le constat : j’ai eu de vraies illuminations.

Une des choses sur lesquelles j’avais le plus d’appréhension était le budget.

Je ne pourrais en effet pas UNIQUEMENT me procurer des produits véganes actuellement, mais pour des petits plaisirs à l’occasion, c’est bien plus abordable que ce que j’imaginais.

Je conseille à n’importe qui d’un tant soit peu curieux·se (et qui en aurait la possibilité) d’essayer de se faire au moins une recette, une fois, un jour, histoire de tester et de se faire un avis.

Si je devais conclure en quelques mots, je dirais : excellente surprise, cette semaine végane fut délectable et j’en redemande.

Ma sauce Végénaise Sriracha étant déjà en pré-commande.

À lire aussi : Noël végétarien : le guide de survie

8 surprises choisies par la rédac
18.90€ + 4€ de livraison

Tifaine P


Tous ses articles

Commentaires
Forum (18) Facebook ()
  • Clemence Bodoc
    Clemence Bodoc, Le 10 décembre 2017 à 19h43

    Prismus
    Alors que les vaches et les fromagers, je les croise chaque jour en allant au travail.
    Et d'où vient la nourriture que consomment les vaches que tu croises tous les jours ? ;)

    C'est ça le truc, en fait. Peut-être que ton huile de coco a traversé la planète: regarde la quantité que tu consommes, c'est très peu! L'élevage nécessite des millions de tonnes de nourriture pour bovins, du soja ogm dont les cultures assèchent et empoisonnent les sols d'amérique du sud. Des millions de tonnes à transporter autour du globe, là aussi.

    Même si le fromage est produit en France, la vache qui le produit n'est pas nourrie "local", elle. Et elle consomme des centaines de fois plus que toi. Donc, à choisir, j'accepte que certains de mes produits de consommation courante viennent de loin. Au moins, je sais que j'en consomme pas des quintaux!!

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!