Rachel Bloom fait un gros big-up à toutes les « Lady Boss »

Par  |  | 1 Commentaire

Être une Lady Boss, c'est pas toujours facile. Rachel Bloom fait péter la choré dans un hymne aux meufs qui ont des responsabilités et qui assurent, même quand elles ne le savent pas.

Rachel Bloom fait un gros big-up à toutes les « Lady Boss »

Rachel Bloom, actrice star de Crazy Ex-Girlfriend (juste la meilleure série de tous les temps, me confie Aki dans l’oreillette), revient avec un nouveau clip, un hymne aux meufs qui réussissent et qui ont une place importante (une #LadyBoss).

Avec brio et style (ouais j’aime bien les danseuses en arrière-plan en mode chorégraphie de girls band), l’actrice passe en revue tous ces sentiments contradictoires auxquels ce statut peut confronter une femme.

Et tu vas rire, beaucoup.

Lady Boss de Rachel Bloom

La vidéo a été faite à l’occasion du Founders Fair du magazine Vanity Fair, une journée de conférences mettant à l’honneur des femmes entrepreneuses qui s’est tenue le 20 avril 2017 à New York.

Le refrain c’est ça :

« Je veux que tu fasses ce que je veux mais laisse-moi te le demander gentiment. Ok je devrais m’en foutre que tu me trouves sympa.

Tu penses que je suis une connasse ? Je m’en fous !

Et si je ne m’en fous pas… Est-ce que ça fait de moi quelqu’un de faible ? »

Tout est passé au crible, du fait de demander une augmentation« Et ne dis pas « je sais que d’autre personne pourraient faire mon job ») au dress-code.

D’ailleurs en parlant de ça, Rachel fait un point poitrine. Alors qu’elle avait déjà réalisé une vidéo autour du poids des seins, elle pose ici une question universelle :

« Combien de décolleté est trop de décolleté ?

Même le jour de ma mort je demanderai combien de décolleté est trop de décolleté ? »

Mention spéciale pour le passage où Rachel pleure dans un coussin à l’effigie de la juge et femme inspirante Ruth Bader Ginsburg (qui tient tête à Trump).

À lire aussi : Pleurer en public, ce n’est pas une honte, promis !

L’actrice met enfin en avant le fait que la réussite d’une femme n’a pas à être perçue comme une menace pour les autres.

Ce passage du clip est d’ailleurs un appel à la solidarité féminine. Les nanas décident de dire « fuck au clip vidéo » et de prendre le temps de parler (j’aime notre capacité à envoyer bouler des trucs quand les choses ont besoin d’être dites).

Non, la réussite d’une collègue ne signifie pas notre propre échec. La musique s’arrête. Et l’entraide résonne comme le meilleur des atouts.

Je fais mes excuses publiques à Aki d’avoir tarder à regarder Crazy Ex-Girlfriend. Alors, t’en penses quoi de cette vidéo ? On ouvre un fan club de Rachel Bloom ou bien ?

À lire aussi : Ces héroïnes de série télé féministes qui font plaisir à voir

8 surprises choisies par la rédac
18.90€ + 4€ de livraison

Commentaires

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!