Avec 15 centimes, on peut acheter tout ça (mais pas un pain au chocolat, Jean-François Copé)

Jean-François Copé estime qu'un pain au chocolat coûte entre 10 et 15 centimes. Ce n'est pas tout à fait ça, mais voici le tas d'autres choses que tu peux faire avec une somme pareille, mon bon J.F. !

Avec 15 centimes, on peut acheter tout ça (mais pas un pain au chocolat, Jean-François Copé)

C’est l’info qui a fait le tour d’Internet aujourd’hui : Jean-François Copé a encore frappé avec ses pains au chocolat.

Non, il n’a pas encore volé au secours des enfants de Draguignan qui, d’après lui, ne pouvaient pas manger leur pain au chocolat à cause du ramadan, comme il l’avait fait en 2012 avec toute la verve, le tact et la classe qui le caractérisent.

Pour être concise, le Copé nous a fait une NKM en montrant qu’il était très loin des réalités des Français, en estimant le coût d’un pain au chocolat en boulangerie « entre 10 et 15 centimes » alors qu’il était invité chez Europe 1 ce matin — cette bonne vieille Nataloche, elle, avait estimé le ticket de métro à « environ 4€ », alors qu’il coûtait 1,70€ à l’époque.

Mais alors Jean-François, dans notre beau pays qu’est la France, que peut-on réellement s’acheter lorsqu’on a 10 ou 15 centimes en poche (en euros bien sûr, pas en ancien francs) ?

Petit tour d’horizon pour voir la quantité d’aliments et d’objets que l’on peut acquérir quand on a touché le gros lot, bande de veinard•e•s.

À lire aussi : 32 idées de discriminations dont Claude Guéant pourra prétendre être victime

Un huitième d’une baguette « tradition » de boulangerie

Alors voilà, tu es riche car tu viens de trouver une pièce de 15 centimes par terre (Jean-François, est-ce que cette pièce existe vraiment ? Les autres, ne dites rien), et tu ne sais pas encore quoi faire de toute cette fortune.

Eh bien une première idée que je peux te donner dans ce projet de fort bon aloi, c’en est bien une qui reste dans notre thème « boulangerie & viennoiseries ».

Sache que si mes calculs sont bons, avec tes 15 centimes en poche, tu peux te payer un huitième de baguette tradition, qui coûte environ 1,20€ à Paris et dans les grandes villes. Clairement, c’est la fête dans les chaumières, sortez l’argenterie, ce soir on mange autre chose que de la brioche.

marie-antoinette-sofia-coppola-movie

J’aurais bien aimé faire un montage avec la tête de Jean-François mais on me dit dans l’oreillette qu’on pourrait avoir des problèmes.

Un petit bouton en plastoc

Autre chose que toi, Jean-François et sa jolie pièce de 15 sous pouvez vous payer sans culpabiliser tout en en faisant des folies, parce que l’adrénaline, il n’y a que ça de vrai dans la vie : un petit bouton en plastique.

Et bim, tu vas faire quoi ?

Le coudre, t’en faire un gri-gri, l’avaler comme un miskinouche mais sans t’étouffer grâce aux petits trous qui laissent passer l’air (ça aurait pu mal tourner), faire des tours de magie avec, le mettre dans ta tirelire pour t’auto-troller quand tu seras fauché, éventuellement le perdre ? Il y a tellement de possibilités avec 15 sesterces et un bouton en plastique.

Envoyer un SMS (en 2003)

Si comme ce gentil vieux Copé tu cherches à te délester de 10 ou 15 centimes d’euros, tu peux toujours faire un bond en arrière direction le milieu des années 2000 et les premiers forfaits téléphoniques, quand les SMS étaient encore vendus par pack, quand Lizzie McGuire était une reine du style et le groupe Tragédie un incontournable des hits français. Quelle belle époque.

lizzie-mcguire

J’aurais kiffé faire un montage avec la tête de Copé mais on me signale que ça peut être dangereux.

Avec tes dix écus en poche, tu peux donc faire un saut dans le passé et envoyer un texto à 10 centimes à ton/ta meilleur•e ami•e pour lui raconter que Régis de 5èmeB t’a proposé de vous rouler des palots sous le préau pendant la récré mais que tu ne peux pas car tu es collé•e pour avoir envoyé des mots pendant ton heure de perm’.

Un sac de courses réutilisable

Avec la COP21 qui s’est tenue en fin d’année dernière, le gouvernement tâche de faire un pas de plus vers un comportement plus écoresponsable de la part de la France et de ses citoyen•nes. Suite à ça, tous les commerces sont sommés d’arrêter de proposer des sacs en plastique gratuits pour leurs clients.

Ce qui résulte souvent de cette proposition, située entre le passage de ton bidon de Destop entretien canalisations et du « voilà 8 qui font 10 » (réplique classique des hôte•sse•s de caisse) : « vous voulez un sac à 15 centimes, je n’ai plus de 5 centimes ».

À lire aussi : Les blagues que j’ai trop entendues en tant que caissière

Car oui, mon bon Jean-François, mais vu comme tu as l’air d’être proche des réalités, je suis sûre que je ne t’apprends rien en te disant ça, mais il y a différents types de sacs ! Incroyable.

De ce fait, avec ta belle pièce de 15 centimes que ta bonne-maman t’a donnée, tu vas pouvoir t’acheter un beau sac réutilisable, mais pas celui tout mou et tout nul à 5 centimes, celui qui est rigide avec des anses en tissu !

sac-reutilisable

J’avais envie de remplacer ce pingouin par la tête de Jean-François mais on me glisse que ce n’est pas très Charlie.

À toi la belle vie, les courses prospères, et le retour chez toi serein. Bien sûr, mon cher J-F, ce n’est que pour blaguer que je te rappelle qu’un plein de course pour une semaine ne coûte pas entre 4 et 5€, parce que tout ça, tu le sais bien.

Une photocopie en noir et blanc

Même si on se doute qu’avec un sens des réalités comme le sien, Jean-François Copé a dû toucher pour la dernière fois une photocopieuse en 1999, alors qu’il avait perdu un pari qu’il avait fait avec ses potes, il y a autre chose que tu peux te payer avec tes 10-15 centimes… Une photocopie en noir et blanc [insérez ici musique festive type Samba de Janeiro].

Encore une fois : une option, des tas de possibilités.

Avec cette opportunité tu peux faire une photocopie de ta carte d’identité pour la mettre dans ton dossier de recherche d’appart’, ou piquer les cours de ton pote qui écoute en amphi, LUI, ou encore photocopier ton visage écrasé et même tes fesses, si tu es d’humeur malicieuse.

copy-machine-bart-simpsons

J’aurais bien aimé inclure le visage de Copé ici mais on me fait des grands signes en me disant que ça pourrait mal finir.

N’hésite pas à être inventif•ve en y écrasant ton sandwich au thon (que Jean-François t’aura acheté pour 75 centimes) pour voir ce que ça donne une fois passé sur la photocopieuse. Quitte à dépenser une somme pareille, autant rentabiliser le tout.

Une capote sur Condozone

Ce qui est très important dans la vie, en plus de se rendre compte du coût de la vie, c’est bien de sortir couvert quand on va faire des galipettes avec son crush du moment.

Jean-François, tu vas être content de savoir que tes 15 sesterces peuvent te donner un accès à un sacro-saint préservatif, pour que tu puisse t’acoquiner avec la personne de ton choix et tremper ton biscuit dans sa tasse.

Condozone, un site revendeur de préservatifs te propose une boîte de 100 pour 15€, donc si mes calculs sont bons malgré mon timide 8/20 au bac de maths en 2010, tu peux t’en procurer un avec tes 15 centimes, petit chanceux.

wiggle-gif

J’aurais bien aimé vous montrer mes skills sur Photoshop en y incluant la tête de J-F mais on me dit que ça ne se fait trop pas.

Une carte postale gênante

Comme tout le monde, Copé a de temps en temps besoin de vacances. C’est que c’est usant de défendre les intérêts des enfants mangeurs de pain au chocolat habitant Draguignan !

Et comme tout le monde, puisqu’il n’est pas malpoli, je suis sûre que cette vieille branche de Jean-François envoie des cartes postales à Tatie Pinard, qu’il a affectueusement surnommée ainsi parce qu’elle a un penchant pour la bouteille.

En rentrant de la plage donc, avec ses palmes, son masque et son tuba en or massif qu’il a payé 10€ le tout sur Le Bon Coin, notre homme politique proche du peuple va sûrement s’arrêter pour acheter une carte postale marrante, car ce n’est pas la dernière pour la déconne, la Tatie Pinard.

carte-postale-normandie

Il a hésité entre celle-ci et celle qui disait « ici, c’est vachement bien » à côté d’une vache normande, qui était tout aussi ptdr.

Et voilà encore une chose super qu’on peut faire avec les 15 centimes de Jean-François Copé. Ça vous en bouche un coin, hein.

Une Audi A3

Lol j’déc.

Une pile de vieux J’aime Lire à la brocante de ton quartier

Toutes mes premières propositions ne t’ont pas encore convaincu•e et tu cherches toujours désespérément une façon cool de dépenser tes 15 centimes ?

Fais donc un tour à la prochaine brocante de ton quartier ! En plus d’y croiser Jean-François Copé en train d’acheter une Rolex pour 13€, tu vas pouvoir acquérir tout un tas de réjouissances, comme par exemple une petite pile de vieux J’aime Lire, couleurs passées et coins écornés, afin de passer tes prochaines soirées d’hiver à te bidonner tout en aidant Cuicui l’oiseau à retrouver le chemin de sa maison.

Ça ou des figurines Kinder, de l’époque où elles étaient encore cool, avec les collections hippopotames ou crocodiles.

jaime-lire-annees-90

J’aurais bien aimé faire un montage avec la tête de Jean-François mais on me dit dans l’oreillette qu’on pourrait avoir des problèmes.

13,3 cm d’élastique à la découpe dans une mercerie

Figure-toi que, par conscience professionnelle, j’ai quand même fait des recherches pour savoir ce que mon poto Jean-François Copé pouvait bien se payer avec ses 15 centimes, à défaut d’un pain au chocolat.

Si par le plus grand des hasards notre adhérent au parti Les Républicains avait besoin de 13,3 cm d’élastique de 4cm de largeur, c’est tout à fait possible de s’en procurer sur le site de Mondial Tissus avec ton budget un poil serré.

Avec, tu pourras éventuellement te claquer les fesses ou toute autre partie de ton corps selon tes désirs du moment, ou t’en servir pour réparer l’élastique un peu fatigué de ton slip préféré, ou tout simplement le brandir à la face de tes détracteurs, en leur disant que si, tu peux te payer quelque chose en France avec 15 centimes.

Ça leur foutra sûrement les boules, les glandes, les crottes de nez qui pendent.

Un pavillon en banlieue

Mdr vous m’avez crue.

Un bonbon « tête brûlée »

Et comme la vie c’est cyclique (en tous cas c’est ce que disait Mufasa), on finit cette petite liste non-exhaustive en repartant sur un thème boulangerie, et en s’intéressant aux bonbecs vendus dans ces charmants commerces.

Si au détour d’un achat de viennoiserie, l’envie te prend de faire des choses un peu fofolles et subversives pour impressionner ta target du moment, tu peux tout à fait opter pour l’achat d’une « tête brûlée », que tu essayeras de manger sans sourciller, même si ça pique drôlement.

Pour 10 ou 15 centimes, mais peut-être un peu plus cher selon le potentiel chic de ta boulangerie, tu vas donc pouvoir accéder à ce bonbon badass, impressionner tout ton entourage, qui sera tellement heureux qu’il te couvrira d’or. Bim, retour sur investissement, bien joué Morray.

community-thumbs-up

Mon idée première était de faire un montage avec la tronche de Jean-François, mais ma cheffe m’a dit que j’pouvais pas.

Comme quoi, avec 15 centimes, plein de portes s’ouvrent à toi, mais pas celle du pain au chocolat, encore un raté de Copé.

À lire aussi : Comme Christian Estrosi, je me sens « traitée comme une moins que rien » par François Hollande

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 33 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • ChansonMuette
    ChansonMuette, Le 26 octobre 2016 à 15h55

    @Mullipa Tout à fait d'accord avec toi quand tu dis que " pour devenir président, il faut surtout de la com plutôt que des idéaux ". Néanmoins, je ne pense pas en l’occurrence que cela soit un acte délibéré qui lui permette de faire sa com.
    Un politicien qui fait une sortie raciste, par exemple : il fait un bad buzz, on s'indigne ( ou non ), on en parle. Mais en faisant cette sortie raciste, le candidat en question va parler et aux racistes, et à toute une mouvance qui considère qu'on a besoin de " franc-parler " et que " à bat le politiquement correct ". Tant d'électeurs potentiels en plus, en gros.
    Alors que là pour le coup Copé qui évalue le prix d'un pain au chocolat à 15 centimes, baah ça ne parle à personne. L'unique réaction suscitée ça va être " n'importe quoi " ou encore " preuve de plus que les politiciens ont un quotidien à des km du notre ". Du coup, certes, on parle de lui. Pour le tourner en ridicule. Parce que personne ne peut soutenir de tels propos et ça ne va donner à personne l'envie de voter pour lui. Du coup, certes, on parle de sa boulette. Mais ça le fait juste passer pour un boulet aux yeux de tout le monde, rien de positif là dedans, rien qui puisse l'aider pour les présidentielles en tout cas :)

Lire l'intégralité des 33 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)