Recette : la pizza crue du restaurant 42 degrés

Voici la recette de la pizza crue du restaurant 42 degrés. Marie.Charlotte et Léa y sont allées pour vous présenter sa cuisine crue et végan.

Émilia est co-fondatrice du restaurant cru et vegan 42 degrés. Elle nous explique le nom et le concept de la cuisine originale de son restaurant.

À lire aussi : Être vegan (végétalienne)


Pour tou•te•s les curieu•x•ses, rendez-vous au 109 rue du Faubourg Poissonnière pour tester la cuisine crue !

Chaque jour, une entrée, un plat et un dessert sont proposés en formule (14€ ou 18€ pour le trio). Ils sont postés sur les comptes Instagram et Facebook du restaurant peu avant midi !

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 62 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Ana-Esperanza
    Ana-Esperanza, Le 7 août 2014 à 17h42

    rikkushimizu;4864259
    mag1angel;4860389
    marion-perso;4855617
    Après j'ai pas compris pourquoi certaines étaient réticentes au fait de manger un repas cru dans leur vie mais bon… (hormis les problèmes de santé).


    La réticence est dûe au fait qu'on nous vend du "substitut" et pas un produit tel quel. On nous dit que c'est une pizza mais ça n'aura pas le goût d'une pizza, et on risque de trouver ça très bon, mais de ne pas être d'accord pour dire que c'est une pizza.

    Pourquoi ce dédain pour les omnivores ? C'est pas parce que c'est effrayant qu'il y a rejet de notre part. Et on a toutes parlé en termes de goût pur et simple, parce qu'on n'a pas l'habitude de manger différemment. C'est difficile pour tout le monde non ? Personne n'a hurlé à l'idée de se piffrer quelques pousses au déjeuner à ce que je sache.

    Personne ne dit que c'est une pizza traditionnelle. C'est une pizza crue végane.

    En tant que végane, j'ai souvent eu droit à ce genre de bloquages de la part d'amis, qui pensent que certains aliments sont réservés aux véganes. Parce que c'est un "substitut", du "faux". De la sous-nourriture.
    En proposant d'aller manger un burger au seitan à une amie, j'ai eu droit à un "Quoi ? Mais moi il me faut de la vraie viande". Le seitan n'est pas de la fausse viande. Le seitan, c'est du seitan. Ça n'a ni le même aspect, ni le même goût, ni la même texture que la viande. Mais ça peut s'utiliser de la même manière. Et n'importe qui peut en manger et trouver ça bon (ou pas). Promis. Et pour la cuisine crue, c'est pareil.
    Eh bien je suis complètement d'accord. Sauf que c'est pas ce qu'on nous dit, à nous les profanes. Pour le burger au seitan, ça marche plutôt bien parce qu'on a un pain, salade, condiments et garniture, donc à la fin ça fait un burger (je suppose qu'il y avait du pain).
    Mais pour la pizza le concept a complètement explosé. Pizza=pâte + garniture. Et il manque la pâte en fait. ça a l'air mou, et ça a l'air d'avoir un goût (alors que la pâte de la pizza n'en a pas). On ne suppose pas que ce sera mauvais, on suppose que ça ne ressemblera pas à l'archétype "pizza" qu'on a en tête.
    Il en va de même pour les vegan sushi dont je parlais. Il n'y a ni riz, ni poisson, donc autant laisser les sushi où ils sont et parler d'une expérience culinaire toute autre.

    Pour ma part c'est le grand problème du vegan. C'est un abus de langage et c'est fait pour que les profanes comprennent ce qui se trame, mais quand on parle en "substitut" on ne décrit pas ce qu'est la cuisine vegan.


    edit : voici le restaurant de vegan sushi : http://www.theshojin.com/menu.htm
    une des meilleures expériences culinaires de ma vie. Merveilleux.

Lire l'intégralité des 62 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)