La Manif Pour Tous s’attaque à l’éducation sexuelle, à coup de mensonges et fake news

Par  |  | 37 Commentaires

La Manif Pour Tous a fait de la lutte contre l'éducation à la sexualité son nouveau cheval de bataille. Décryptage de la dernière offensive en date, livrée à coups de fake news...

La Manif Pour Tous s’attaque à l’éducation sexuelle, à coup de mensonges et fake news

Nous sommes le mercredi 17 mai 2017, journée de lutte contre l’homophobie et la transphobie. Accessoirement, voilà aussi quatre ans —seulement— que les couples de même sexe ont obtenu le droit de se marier en France.

Pour autant, l’homophobie ordinaire est toujours un fléau. Et des lobbies tels que la Manif Pour Tous, et son émanation politique Sens Commun n’aident absolument pas à apaiser la situation.

La Manif Pour Tous a, rappelons-le, lutté contre la loi mariage pour tous. Puis contre l’adoption pour tous les couples. Puis contre la loi sur la fin de vie. Et contre les tentatives de programme d’éducation à l’égalité entre les filles et les garçons dès leur plus jeune âge.

À lire aussi : Un élu proche de la Manif Pour Tous a-t-il fait supprimer cette brochure d’éducation sexuelle ?

La Manif Pour Tous contre l’éducation sexuelle

Le nouveau front de mobilisation de La Manif Pour Tous semble bien être la lutte contre toute forme d’éducation à la sexualité dans les écoles. Mais elle mène ce combat avec des armes déloyales : le mensonge et les fake news, ces infos fabriquées de toutes pièces.

Ainsi, le compte Twitter officiel de la Manif Pour Tous49 (Maine et Loire) a publié ceci, le 3 mai dernier :

Comprendre : le ministère de l’Éducation Nationale aurait mis en place un site à destination des enfants, sur lequel on apprendrait tout un tas de choses pratiques sur les relations sexuelles. Différentes positions, notamment.

Anatomie d’une fake news Manif Pour Tous, par Samuel Laurent

Sauf que ce site n’est absolument pas une production de l’Éducation Nationale, comme l’explique Samuel Laurent, journaliste au Monde et responsable des Décodeurs :

L’INPES est une agence qui dépend du ministère de la Santé. Ils produisent des contenus à caractère informatif, pour différents publics.

La capture d’écran utilisée par La Manif Pour Tous provient du site onsexprime, de la page dédiée aux pratiques sexuelles.

Il vise un public lycéen, une cible pertinente compte tenu de la mission d’intérêt public poursuivi par cette agence gouvernementale : donner accès à l’information, à la prévention en matière de santé sexuelle et reproductive.

Car comme le rappelle Samuel Laurent sur Twitter, l’âge moyen du premier rapport sexuel en France est de 17 ans. Plutôt au lycée, donc. Et au passage, ce site n’a rien de récent :

La Manif Pour Tous dénonce un site qu’elle a fabriqué

Le compte Twitter de la Manif Pour Tous49 mélange ainsi différentes sources, faussement attribuées à l’Éducation Nationale. Un autre exemple, avec « ecoleetsexe », dont voici une capture d’écran :

Sauf que cette source est carrément un site créé par la Manif Pour Tous elle-même, comme le démontre Samuel Laurent :

À ce niveau de manipulation, c’est du grand art…

La Manif Pour Tous contre l’éducation sexuelle : chapitre 1 ?

Il va falloir ouvrir l’oeil et rester vigilantes dans les semaines et les mois à venir. La Manif Pour Tous et Sens Commun ont clairement fait de l’éducation à la sexualité pour les adolescent•es le nouveau front de leur lutte.

En réalité, ce n’est pas tant une nouveauté. Souvenez-vous, en 2014 déjà, les plus folles rumeurs avaient circulé à ce sujet. Il aurait été question d’apprendre aux élèves de maternelle… à se masturber.

C’est une rumeur qui avait été propagée par le collectif Journée de Retrait de l’École (JRE), dirigée par Farida Belghoul, qui fait partie du mouvement Égalité et Réconciliation d’Alain Soral.

Une « fake news » avant l’heure, qui avait tout de même amené de trop nombreux parents à retirer leurs enfants des écoles en signe de protestation contre… des mesures totalement fantasques.

À lire aussi : La Manif Pour Tous défend les stéréotypes de genre

Quatre ans plus tard, c’est directement la Manif Pour Tous, « à visage découvert » si je puis dire, qui reprend ouvertement cette lutte.

Et en face, côté Éducation Nationale justement, on progresse. Le clitoris vient notamment de faire une entrée remarquée dans les manuels de SVT ! De quoi réjouir les progressistes, mais également raviver les opposants… Qui décidément, fidèles à leur slogan, « ne lâchent rien »…

À lire aussi : À quand une véritable éducation sexuelle pour les jeunes en France ?

Samuel Laurent décrypte les fake news de la Manif Pour Tous — Storify intégral

J’ai compilé l’intégralité du thread de Samuel Laurent dans le Storify ci-dessous, pour éviter que ça se perde.

Clemence Bodoc

Anciennement Marie.Charlotte, Clémence Bodoc a été jeune cadre dynamique dans une autre vie, avant de rejoindre la Team madmoiZelle. Elle s’intéresse à l’actualité et à l’écologie, aime la politique et les débats de société. Grande fan de sport (mais surtout à la télévision), et de cinéma (mais seulement en VO), son nom de scout est dinde gloussante azurée. Elle ne mord pas mais elle rit très fort.

Tous ses articles

Commentaires
Forum (37) Facebook ()
  • Liza Radley
    Liza Radley, Le 21 mai 2017 à 18h58

    Je suis teeeellement à propos de Twitter !:yawn:

    D'accord aussi sur Émile Duport, pour m'être penchée sur son mouvement des Survivants, il faut reconnaître que c'est un communiquant plutôt doué. Après pour ce cas précis, je trouve e pseudo-fact-checking de Samuel Laurent personnellement risible, autant l'histoire citée dans l'article sur l'intox des cours de masturbation était un vrai cas de désinformation ayant eu une ampleur considérable (toute proportion gardée bien sûr) et qui méritait d'être démonté, mais franchement là c'est bidon je trouve...^^

    Déjà il accuse le tweet de tenir un propos qu'il ne tient factuellement pas, mais admettons que ce propos y soit contenu implicitement (ce qui revient à prétendre faire de la "vérification de fait" sans tenir compte de la factualité hein mais bon admettons ^^), honnêtement je cherche encore l'intérêt de nous expliquer que le doc ne vient pas de l'EN mais du Ministère de la Santé qui l'a élaboré spécifiquement pour des lycéens, j'ai envie de dire on s'en fout, c'est du pinaillage vétilleux sans plus-value informative sur une histoire anecdotique... et c'est un pinaillage à géométrie variable qui plus est, puisque si l'on recherche l'implicite dans les tweets, autant reconnaître que ce que la MPT et Cie. dénoncent et combattent via leur site "école et sex", c'est une politique d'État globale sur l'éducation sexuelle, que celle ci passe par le canal de tel ou tel Ministère (santé, éducation, culture...), ou par des voies dérivées à travers des subventions à des asso ou des entreprises s'adressant aux jeunes par exemple...

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!