L’Éducation nationale s’engage contre l’homophobie et la transphobie

L'homophobie et la transphobie ne s'arrêtent pas aux portes des établissements scolaires. Une grande campagne a donc été lancée pour sensibiliser profs et élèves.

L’Éducation nationale s’engage contre l’homophobie et la transphobie

Quand j’étais au collège, puis au lycée, l’homophobie « ordinaire » était monnaie courante. Il n’y avait pas d’agression physique à signaler, mais des insultes, des termes moqueurs…

Peu de personnes osaient sortir du placard. Dans un climat où « pédé » et « gouine » font partie du langage courant, comment le leur reprocher ?

L’homophobie et la transphobie à l’école

Les cours d’école, de collèges, de lycées et même d’universités sont des micro-sociétés dans lesquelles se retrouvent les travers du monde extérieur.

L’homophobie et la transphobie sont donc bien présentes dans les établissements scolaires.

Pire, ces discriminations sont de plus en plus présentes, de plus en plus signalées aussi : SOS Homophobie déclare une hausse de 38% des signalements « d’actes LGBTphobes en milieu scolaire » en 2017…

Lutter contre l’homophobie et la transphobie à l’école

Face à ce triste constat, l’Éducation nationale s’engage : la nouvelle campagne contre l’homophobie et la transphobie Tous égaux, tous alliés a été déployée ce lundi 28 janvier.

Des affiches et prospectus seront notamment disponibles dans les collèges et lycées.

La campagne s’articule également autour des élèves victimes ou témoins d’homophobie, d’une part, et du côté du corps enseignant, d’autre part.

Pour les élèves victimes d’homophobie ou de transphobie

Les premiers pourront joindre un service d’écoute et d’aide pour les victimes et témoins d’homophobie et de transphobie…

  • Par téléphone : 0 810 20 30 40 7j/7 de 8h à 23h ou 01 41 83 42 81 (gratuit selon le forfait)
  • Par livechat
  • Par email (réponse sous 48h)

Mais aussi le service d’écoute et d’aide aux victimes de harcèlement :

Pour aider les profs à lutter contre l’homophobie et la transphobie

Le personnel des établissements scolaires (profs, mais aussi surveillants et surveillantes, CPE…) aura accès à un service d’écoute et d’aide qui donne des clés pour repérer, comprendre et agir :

  • Par téléphone : 0 810 20 30 40 7j/7 de 8h à 23h ou 01 41 83 42 81 (gratuit selon le forfait)
  • Par livechat
  • Par email (réponse sous 48h)

Le 17 mai, journée de lutte contre l’homophobie et la transphobie

Le Parisien précise que la lutte contre l’homophobie se renforcera au printemps :

« Le ministère indique vouloir faire du 17 mai, Journée internationale de lutte contre l’homophobie et la transphobie, « un moment fort de solidarité avec les jeunes LGBT » dans les établissements scolaires. »

Je suis personnellement rassurée de voir que l’Éducation nationale affronte sans détours le problème de l’homophobie et la transphobie dans les établissements scolaires.

C’est en communiquant, en échangeant et en faisant tomber les idées reçues que l’égalité et la tolérance vaincront !

À lire aussi : Bilal Hassani voudrait qu’on « le laisse vivre, s’il vous plaît »

JE DEPASSE MA PEUR DU SKATE (AVEC BÉRANGÈRE KRIEF)

Mymy

Mymy, entre deux bouquins qu'elle chronique parfois en vidéos, est la rédac-chef adjointe/correctrice/community manager de madmoiZelle. Elle aime rester chez elle, les chatons mignons, la raclette du dimanche et les séries télé avec des retournements de situation dedans.

Tous ses articles

Commentaires
  • Skippy01
    Skippy01, Le 30 janvier 2019 à 20h54

    Je vois d'ici les fakes news de LMPT propager l'une ou l'autre aberration, telle que «l'école veut transformer nos enfants en pédés» (je te fiche mon billet que cet exemple ne restera pas longtemps une caricature).

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!