Live now
Live now
Masquer
will-smith-frappe-chris-rock-oscars
Cinéma

Will Smith risque de perdre son Oscar, bon. On fait quoi de ceux de Weinstein et Polanski ?

La gifle de Will Smith à Chris Rock a été l’événement principal des Oscars et a fait le tour du monde. Désormais, et après l’inaction des premiers instants, l’Académie ouvre une enquête et l’acteur risque de perdre son Oscar. Mais quid des violeurs et autres pédophiles récompensés ?

Dans la nuit du 27 au 28 mars se sont tenu les Oscars, au Dolby Theatre de Los Angeles.

Événement cinématographique majeur qui a cette année connu un pic d’audiences, moins pour le cinéma que pour la claque magistrale que Will Smith a collé à Chris Rock pour avoir fait une vanne sur le crâne rasé de sa femme, atteinte d’alopécie.

L’Académie des Oscars a ouvert une enquête, ce qui laisse sous-entendre que des mesures pourraient être prises contre l’acteur, qui a par ailleurs remporté l’Oscar du meilleur acteur.

Will Smith pourrait-il perdre son Oscar ?

Will Smith n’a pas toléré que Chris Rock se moque du crâne rasé de sa femme pendant la cérémonie. Résultat : il s’est levé et lui a collé une beigne devant une assemblée médusée, qui a d’abord cru à un moment de télé scénarisé.

Il s’avère que la colère de l’acteur de 53 ans était bien réelle, tout comme la gifle.

Une heure après avoir frappé Chris Rock, Will Smith est remonté sur scène pour chercher son Oscar du meilleur acteur. Il en a profité pour faire des excuses, le visage en larmes, expliquant que « l’amour vous fait faire des choses folles ».

On en profite pour rappeler que l’amour ne peut pas justifier la violence et que cette dernière doit être condamnée.

Ainsi, et après avoir d’abord déclaré dans un tweet ne pas tolérer les gestes de violence sans toutefois mentionner Will Smith ad hominem, l’Académie des Oscars a condamné le geste de l’acteur dans un communiqué officiel :

L’Académie condamne les actions de M. Smith lors de la cérémonie d’hier soir. Nous avons officiellement ouvert une enquête sur cet incident  et nous étudierons les mesures et les conséquences à prendre, conformément à nos statuts, à notre charte et à la loi californienne.

Il est donc possible que l’Oscar de Will Smith lui soit retiré, ou bien que Will Smith soit banni de l’académie des Oscars, même si au regard des sites spécialisés, il est fort probable qu’il soit simplement mis en garde, et qu’il garde son trophée, étant donné l’absence de mention d’une quelconque sanction pour l’instant.

Toutefois, Dawn Hudson, directrice générale de l’Academy of Motion Picture Arts and Sciences, a tenu à exprimer au magazine Variety :

En plus de devoir prétendre à l’excellence dans le domaine du cinéma, les membres de l’Académie [dont fait partie Will Smith ndlr] doivent aussi se comporter de manière éthique en protégeant les valeurs de l’Académie en matière de respect pour la dignité humaine, l’inclusivité, et un environnement favorable à la créativité. Il n’y a pas de place à l’Académie pour les personnes qui abusent de leur statut, de leur pouvoir ou de leur influence de manière à violer les standards de décence. L’Académie est catégorique sur toutes les formes d’abus, de harcèlement, de discrimination sur la base du genre, de l’orientation sexuelle, de l’ethnie, du handicap, de l’âge, de la religion ou de la nationalité.

Un discours pour le moins ironique quand on sait que l’Académie a longtemps fermé les yeux sur le cas Weinstein dont il était de notoriété publique qu’il était un prédateur sexuel, avant que l’affaire n’éclate en 2017, et que l’omerta sur les violences sexuelles et le harcèlement sexuel au travail ne soit levée.

weinstein
Harvey Weinstein et Jennifer Lawrence aux Oscars.

Une justice interne à double vitesse ?

Depuis le mouvement #MeToo, l’Académie a donc dû revoir ses mesures à la hausse, et prendre en compte l’environnement particulièrement toxique et hostile vis à vis des femmes à Hollywood.

Ainsi, elle a notamment exclu les prédateurs Roman Polanski, Bill Cosby et évidemment Harvey Weinstein de l’Académie, sans pour autant avoir retiré à Polanski et à Weinstein, deux détenteurs de statuettes, leurs Oscars.

Il est alors légitime de se demander si la possibilité du retrait de l’Oscar de Will Smith ne serait pas symptomatique d’une justice interne à double vitesse.

En effet, on rappelle que Polanski a toujours ses Oscars, reçus pour Le Pianiste, alors qu’il a été rendu coupable de détournement de mineure (seul chef d’accusation retenu alors que des accusations plus graves de viol pesaient notamment).

Rappelons par ailleurs que le réalisateur du film Naissance d’une nation (sorti en 1915), DW Griffith, a reçu l’Oscar du meilleur film pour un blockbuster raciste et révisionniste sur la guerre de Sécession, prenant le point de vue des sudistes et faisant l’apologie du Ku Klux Klan, et que même après les plaintes du public, jugeant le film raciste au possible, DW Griffith a conservé son oscar.

Ainsi, retirer son Oscar à Will Smith pour un fait bien moindre créerait un précédent pour notable, compte tenu de l’historique de l’Académie, qui n’a jusqu’ici pas trouvé nécessaire de retirer ceux des pédophiles, racistes et autres violeurs de leurs cheminées.

Pour l’heure toutefois, on ne sait pas quelle sera la mesure prise par l’Académie pour punir Will Smith.

À lire aussi : Pourquoi la patate de Will Smith à Chris Rock n’a rien de galant

Crédit photo à la une : Twitter

Les Commentaires
5

Avatar de Emi.1290
30 mars 2022 à 09h12
Emi.1290
Je n'ai pas trop compris la maladie de Jada. L'alopécie me semble plus être un symptôme. Pourquoi a t'elle ça? Cancer?
Pas saisie le délire de comparer avec avec Polanski sinon..
Le rapport c'est que si Will Smith se fait enlever son Oscar "simplement" (je ne cautionne pas c'est juste pour donner une sorte de gradation dans les actes) pour une gifle alors Polanski qui a été reconnu coupable pour pédophilie (il me semble) devrait aussi se voir retirer le sien comme Weinstein.
Et pour l'alopécie, il me semble qu'il n'y a rien de plus derrière (c'est déjà assez dur comme ça). Certaine personne ont juste de l'alopécie sans forcément avoir de cancer.
0
Voir les 5 commentaires

Plus de contenus Cinéma

Cinéma
l’origine du mal

Thriller imprévisible, L’Origine du mal est le meilleur film au cinéma cette semaine

Maya Boukella

05 oct 2022

Cinéma
novembre david koskas

Novembre : le film sur les attentats de 2015 avec Jean Dujardin est à l’affiche

Maya Boukella

05 oct 2022

14
Cinéma
incroyable mais vrai gaumont

Quentin Dupieux : la bande-annonce de Fumer fait tousser est aussi délirante que son casting

Maya Boukella

04 oct 2022

Cinéma
film français 5

Critiqué pour sa Une 100% blanche et masculine, Le Film français s’excuse… mais est-ce assez ?

Maya Boukella

03 oct 2022

6
Cinéma
Sacheen Littlefeather creative commons

Sacheen Littlefeather, voix des amérindiens à Hollywood, est morte à 75 ans

Maya Boukella

03 oct 2022

6
Cinéma
bones and all

L’horreur monte d’un cran dans la bande-annonce de Bones & All, la romance cannibale avec Timothée Chalamet

Maya Boukella

30 sep 2022

2
Cinéma
rogue harry potter

Alan Rickman révèle pourquoi il a continué Harry Potter malgré la maladie, dans ses mémoires

Maya Boukella

28 sep 2022

7
Interviews cinéma
les cinq diables

« Comment filmer l’invisible ? » entretien avec Léa Mysius, réalisatrice des Cinq Diables avec Adèle Exarchopoulos

Maya Boukella

28 sep 2022

Cinéma
woman king 4

The Woman King prouve que l’afroféminisme rend les films meilleurs

Maya Boukella

27 sep 2022

Cinéma
bryce-dallas-howard

Oui, la prod de Jurassic World 3 a demandé à Bryce Dallas Howard de perdre du poids

Manon Portanier

26 sep 2022

12

La pop culture s'écrit au féminin